Que dirait Karl Marx du capitalisme d'aujourd'hui ?

 |   |  171  mots
(Crédits : DR)
[Replay] "Marx reloaded"... Que dirait Karl Marx des mésaventures récentes du système capitaliste ? À Berlin, là où le Mur est tombé, entraînant dans sa chute tout le bloc communiste, un étonnant spectacle s'est penché sur la question, et fait un tabac !

Les turbulences économiques et financières qui secouent la planète depuis trois ans n'en finissent pas de relancer la controverse entre contestataires de tout poil et adeptes du capitalisme.

À Berlin, là où le Mur est tombé, entraînant dans sa chute tout le bloc communiste, un spectacle vient plutôt apporter de l'eau au moulin des premiers. Il a pour thème Marx et fait un tabac !

L'inventeur de la lutte des classes écouterait sans doute avec intérêt l'intellectuel Peter Sloterdijk souligner la pertinence de certains aspects de sa pensée, tandis que le penseur slovène Slavoj Zizek la réactualise. La pièce met aussi en scène un banquier allemand qui fait son mea culpa, un tenant du libéralisme qui critique les ingérences de l'État, une philosophe britannique en pleine analyse du Manifeste du Parti communiste, un théoricien des médias qui encense la thèse de Marx sur le "fétichisme de la marchandise"...

>>> REPLAY "Marx reloaded"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/08/2014 à 11:20 :
Très belle, la idéologie de Karl Marx...... mais, incompatible avec une certaine nature humaine...
Réponse de le 01/12/2014 à 18:12 :
Apprend à parler avant de parler d'idéologie
a écrit le 03/08/2014 à 16:11 :
Il ne pourrait sans doute pas le comprendre mais déplorerait le grand nombre de pauvres et la grande malnutrition des hommes , le grand écart entre les riches et les exclus !! quel progrès ?
a écrit le 02/08/2014 à 13:28 :
Toujours à penser pour les autres... quelle existence passionnante!
a écrit le 02/08/2014 à 13:01 :
MARX dirais que le capitalisme a gagne,? dans le monde et meme les pays communistes ET que l avenir reste a l humanisme; aux reformimes; dans le partage; dans la democratie; et surtout LA PAIX ? CAR la machine pour tournez en rond a bessoin d etre alimente s en arret ECONOMIQUEMENT ?SI tout le monde planque sont argent aux lieux d investir ont va aux K A O ???
a écrit le 02/08/2014 à 11:09 :
Certains ici font encore reference au peuple ? Quel peuple ,c'est qui, c'est quoi le peuple ,ou il se trouve le peuple quand on examine les resultats des elections !Celui qui à 1800 milliards d'€ en assurance vie ,400 milliards en Livret A et LDD ? Les 65 % de français qui sont propriétaires de leurs logement !Peut etre que se sont ces salariés qui ont 100 milliards d'€ en FCPE(épargne salariale ) majoritairement placés en bourse !Ou encore ces français qui sont plus ou moins propriétaires de leur outil de travail ,ces entreprises ou l'actionnariat salarié arrive souvent jusqu'a 50 % sans oublier tout ces français qui travaillent dans des banques ou assurances et complementaires mutualistes dont ils sont actionnaires majoritaire,pardon sociétaires !C'est qui ,c'est quoi le peuple !C'est l'image d'épinal qui prevaut dans l'esprit de certains d'une France de Zola époque de Marx, et qui ne correspond plus du tout à la France actuelle .Des gens pauvres en France il y en a ,mais ils sont minoritaires contrairement au XIX siecle !La grande victoire du capitalisme c'est d'avoir fait de millions de gens des petits capitalistes qui n'aspirent qu'a devenir toujours un peu plus gros.Ils sont grognons ,n'en ont jamais assez ,reformistes mais pas trop, conservateurs dans l'ame .Ils savent mieux que quiconque que si on a rien à perdre ,on peut etre revolutionnaire ,mais dés qu'on a quelque chose à perdre ,on devient conservateur .Une revolution on sait ou ça commence ,on sait jamais ou ça s'arrette et si ils perdaient ce qu'ils ont .........
a écrit le 01/08/2014 à 23:39 :
Ah... c'est beau comme du Elsa Triolet.
J'aime sentir ce désarroi qui étreint ceux qui l'espace d'une rubrique bidon pour bobos vivant hors sol grâce au travail et aux risques des autres, imaginent la question sincère et d'importance.
Las, non. C'est bidon de bout en bout.
a écrit le 01/08/2014 à 15:37 :
il a pas inventé la lutte des classes, car La Fontaine disait déjà "selon que tu seras riche ou misérable" et la Révolution française a tenté d'aplanir ces classes (sans grand succès).
Réponse de le 02/08/2014 à 5:41 :
La Révolution Française? Ça s'est passé quand, je devais être en vacances...
a écrit le 01/08/2014 à 13:43 :
Karl Marx a écrit dans son "Manifeste du Parti Communiste" : " L'homme est un produit de son travail, il n'est rien en dehors de celui-ci .... quand on aime son travail, on aime sa vie." Etudié en cours de philosophie, je vous laisse cogiter et en trouver "la substantifique moelle" chère à Rabelais (si ma mémoire est bonne). Le marxisme, en tant que doctrine n'a rien à voir avec le soi-disant socialisme d'aujourd'hui : c'était le pouvoir par le peuple pour le peuple. Et, savez-vous qui s'en réfère dans son programme : LE FN.
Réponse de le 01/08/2014 à 15:07 :
Mais pense à le lire!
Réponse de le 01/08/2014 à 17:47 :
Non seulement je l'ai lu , mais aussi présenté en philo, il y a de cela fort longtemps !.....Et je me souviens encore de ma note en dissertation ! Certes, ma mémoire peut avoir fait des omissions mais, dans le fond, elle reste intacte.
a écrit le 01/08/2014 à 11:16 :
Karl Marx menait une vie très bourgeoise et pour lui le communisme c'était pour les travailleurs ! D'ailleurs le communisme ne fonctionne pas et ce pour 2 raisons principales : l'homme n'est pas fait pour partager et il est en quête d'un statut et d'un certain niveau de vie lui apportant confort matériel et sécurité !
Réponse de le 01/08/2014 à 13:53 :
Le communisme a essayé de fonctionner, malheureusement, certains l'ont "transformé" à leurs "sauces" et aux dépends de ceux pour qui il avait été pensé.En fait, il a complètement détruit le véritable marxisme et a produit misère, désolation et des millions de morts !
Réponse de le 01/08/2014 à 19:07 :
Le communisme est une hérésie, car chacun a des intérêts personnels. Marx et Engels n'étaient en effet pas pauvres, ni communistes. Leurs études protaient tout simplement sur les conditions des pauvres. Donc point d'idéologie pour ou contre Marx svp :-)
a écrit le 01/08/2014 à 10:55 :
Que dirait Karl Marx face au capitalisme d'aujourd'hui ?
Pour le savoir : prenez une pelle et creusez ! Puisqu'il est si simple de faire penser et parler les morts.
a écrit le 01/08/2014 à 10:00 :
"Le capital représente le travail qui a été nécessaire pour fabriquer l'outillage."

Plutôt la part de revenu épargné pour se les payer..
a écrit le 01/08/2014 à 8:02 :
Que l'un et l'autre ont inventé des systèmes concentrationnaires ...
a écrit le 01/08/2014 à 7:56 :
Le capital représente le travail qui a été nécessaire pour fabriquer l'outillage. L'énergie permet d'utiliser l'outillage et de remplacer le travail grace aux gains de productivité. On a bien: le travail, le capital et l'énergie. Il suffit de trouver un moyen pour les intégrer dans un même raisonnement.
Réponse de le 01/08/2014 à 9:56 :
CA SUFFIT AVEC LES TAXES, L'ENERGIE EST DEJA SURTAXEE
Réponse de le 01/08/2014 à 12:10 :
Essayez de comparer les taxes sur le travail (250 Mrds€) et celles sur l'énergie (?). Merci.
Réponse de le 01/08/2014 à 12:16 :
Et ce même raisonnement c'est justement la fiscalité.
Réponse de le 01/08/2014 à 21:44 :
CA SUFFIT AVEC LES TAXES, L'ENERGIE EST DEJA SURTAXEE
Réponse de le 02/08/2014 à 7:48 :
Ce que vous appelez taxes peut très bien s'appeler rente. Parlez-en avec M. Montebourg. Tout dépend de quel coté on se trouve. Merci.
a écrit le 01/08/2014 à 7:41 :
Marx a fait plusieurs erreurs de jugement , d'abord il n'a pas analysé que le capitalisme est du a l'offre et a la demande , donc des consommateurs qui sont la force du système , ensuite il n'a pas vu les gains de production grâce a l'innovation technologique et ensuite les gains démultipliés avec les pays pauvres aux monnaies et salaires de misère qui permettent la consommation , le reste la lutte des classes et le reste est devenu inepte avec le temps , la technologie a remplacé les ouvriers par des salariés ou leurs conditions ne sont quand meme pas les memes .. nuance nuance donc ..
Réponse de le 01/08/2014 à 10:25 :
Vos commentaires prouvent que vous ne l'avez jamais lu et que vous vous contentez des résumés du Figaro ou de Valeurs Actuelles à moins qu'il ne s'agisse des élucubrations d'Ayn Rand. On peut critiquer Marx mais pas sur les points que vous citez.
Réponse de le 01/08/2014 à 19:12 :
@darien revient: Georges Darien n'était pas communsite, mais anarchiste. Il a écrit des choses intéressantes, mais je ne suis pas certain que la situation soit la même qu'à son époque :-)
Réponse de le 03/08/2014 à 11:22 :
Une analyse objective ne sera jamais à la base d une philosophie.
a écrit le 01/08/2014 à 6:44 :
Marx devrait dire: de mon temps, l'énergie avait peu d'importance, mais si c'était maintenant, j'associerait le travail et le capital à l'énergie.
Réponse de le 01/08/2014 à 9:32 :
CA SUFFIT AVEC LES TAXES, L'ENERGIE EST DEJA SURTAXEE
Réponse de le 01/08/2014 à 9:56 :
CA SUFFIT AVEC LES TAXES, L'ENERGIE EST DEJA SURTAXEE
Réponse de le 04/08/2014 à 14:55 :
@gépé: erreur grossière, le pétrole et ses vertus sont connus depuis l'antiquité. Le problème jusqu'au milieu du 19e siècle était de trouver le moyen de l'extraire en quantité suffisante. C'est donc en peone période Marx/Engels que cette énergie prend son essor ... et Marx était donc plus au courant que tu ne crois sur le sujet :-)
Réponse de le 06/08/2014 à 18:10 :
Je veux bien répondre. Pour Marx, l'énergie était surtout les qualités intellectuelles, ce que nous appelons le capital humain. Mais Marx avait envisagé la libéralisation du temps de travail grace à l'automation, ce que l'on considère comme du chomage. Il avait un raisonnement plus évolué que le notre. Merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :