La Belgique a choisi le F-35 : excellente nouvelle pour la défense européenne !

OPINION. Au terme d'une procédure d'appel d'offres public transparente, la décision du gouvernement belge choisir l'avion américain a provoqué des réactions courroucées, principalement à Paris. Mais le reproche fait à la Belgique d'affaiblir la défense européenne est proprement inacceptable: le Danemark, l'Italie, le Royaume-Uni et les Pays-Bas (sans parler de la Norvège, hors UE) ont fait le choix du F-35: les accuse-t-on de torpiller la défense européenne? Par Luc Gennart, colonel aviateur en retraite, échevin à la ville de Namur (Belgique), et Raymond Dory, général de brigade en retraite.
L'appareil américain s'affiche de 5e génération, notamment pour ce qui est de la fusion des données, un must dans les conflits modernes.
L'appareil américain s'affiche de 5e génération, notamment pour ce qui est de la fusion des données, un must dans les conflits modernes.

La décision du gouvernement belge d'acquérir le F-35 pour remplacer le F-16 vieillissant a suscité pas mal de vagues tant en Belgique qu'à l'étranger. Rarement un marché de l'armement aura provoqué une telle polémique. Pourtant, c'est bien parce que notre population ne montre pas beaucoup d'appétence pour les investissements en matière de défense, considérés souvent par le citoyen belge au mieux comme un mal nécessaire, que ce gouvernement a lancé en mars 2017 une procédure par appel d'offres public adressée à cinq agences étatiques afin d'objectiver le choix d'un nouveau chasseur-bombardier permettant de classer les candidats selon des critères les plus transparents possibles. Seuls deux soumissionnaires ont finalement répondu intégralement aux 164 questions - publiques - du Request for Governmental Proposal (RfGP) : le Royaume-Uni (pour l'Eurofighter-Typhoon) et les États-Unis (pour le F-35). Après les retraits de Boeing et de Saab, la France décide de son côté de ne pas répondre au RfGP mais propose, en échange du Rafale, un "partenariat stratégique" dépassant largement le cadre du marché.

Un "contrat du siècle" transparent

C'est au terme d'une sélection transparente présentée au Parlement, procédure unique au plan européen pour ce type d'investissements sensibles, que l'avion américain a remporté le marché, en l'emportant dans l'intégralité des 7 critères majeurs retenus. Pour couronner le tout, le F-35 affiche le prix le plus bas. Les retours sociétal et industriel vont pouvoir être maintenant négociés très concrètement entre l'avionneur et les acteurs institutionnels et industriels belges. Ils s'annoncent d'ores et déjà prometteurs. Voilà pour les volets technico-opérationnel et industriel.

Toutefois, le volet politique a pris des proportions considérables : l'initiative française et les pressions qui l'ont entourée ont soulevé pas mal de questions en Belgique. Invoquant la menace sur la sécurité juridique de la procédure de marché public, notamment l'exigence française d'introduire une clause de confidentialité sur le prix (en totale contradiction avec le principe de transparence du marché souhaité par le gouvernement), la Belgique a décidé de ne pas prendre en compte l'offre française. Retenons quand même que la publication du prix en matière de marchés publics, par les temps qui courent, est élémentaire et consubstantielle à la bonne gouvernance.

Le mécontentement de Paris

Le choix final a provoqué des réactions courroucées, principalement à Paris. Le reproche qui nous est fait d'affaiblir la défense européenne est proprement inacceptable: le Danemark, l'Italie, le Royaume-Uni et les Pays-Bas (sans parler de la Norvège, hors UE) ont fait le choix du F-35, les accuse-t-on de torpiller la défense européenne?

C'est d'autant plus surprenant que la France vient d'acquérir en grande pompe le 15 janvier de cette année sur la base aérienne 123 d'Orléans en présence de Madame Parly, ministre des Armées, le premier des quatre C-130J-30 qu'elle a commandés aux Etats-Unis en janvier 2016 pour répondre à un besoin opérationnel qui aurait pu être couvert par l'A-400M européen...

En revanche, un seul pays européen a acheté le Rafale : la France

Constatons aussi que le Rafale n'a jamais été lauréat dans ces cinq marchés publics européens pour lesquels il concourait, sans parler d'autres échecs patents au plan mondial comme au Brésil ou en Inde. Le refus inexpliqué de répondre à notre appel d'offre par la voie légale trouve-t-il son explication dans ces échecs à répétition?

L'Europe de la Défense passe non seulement par une interopérabilité maximale mais aussi et surtout par le développement de systèmes d'armes européens à la pointe de la technologie. Les avions européens actuellement sur le marché sont considérés comme étant de 4e génération, une technologie développée dans les années 1990. Le propre chef de l'Armée de l'Air française, le général Lanata, s'est inquiété en août 2017 en commission Défense de l'Assemblée nationale du risque de surclassement du Rafale par les pays européens partenaires équipés du F-35... L'appareil américain s'affiche de 5e génération, notamment pour ce qui est de la fusion des données, un must dans les conflits modernes.

Il est donc évident que ce choix fait par un petit partenaire comme la Belgique, que ce soit pour l'Union européenne ou l'OTAN, se traduit par une contribution de grande valeur ajoutée pour tous nos alliés.

Seul le Système de Combat Aérien du Futur (SCAF), programme lancé à l'initiative de l'Allemagne et de la France, devrait nous offrir une plate-forme européenne de 6e génération : elle n'est pas attendue avant trente ans, délai classique dans le développement de ce type de système d'armes. La Belgique, comme d'autres pays européens, se devait de faire maintenant le choix offrant le meilleur rapport qualité/prix du moment pour les prochaines décennies. En revanche, nul doute qu'elle s'associera au programme SCAF au moment voulu.

Pour preuve, les choix qui sont faits dans les futurs investissements majeurs pour la Composante Terre et la Marine sont purement européens, en partenariat étroit avec la France pour la plupart comme pour le développement de la future famille de blindés SCORPION et JAGUAR.

Un rejet de l'Amérique de Trump?

Enfin, invoquer le délitement des relations transatlantiques pour justifier un choix purement européen n'est qu'une vision réductrice et à court terme de la géopolitique actuelle. Le pilier de la défense européenne s'appuie solidement sur l'axe euro-atlantique, même si le Président Trump en écorne régulièrement les principes. La posture géostratégique des États-Unis n'en est pas fondamentalement modifiée, ce président fera peut-être un second mandat, il ne sera de toute façon qu'une parenthèse dans l'Histoire. La Belgique ne peut se payer le luxe de faire des choix qui engagent la sécurité et la défense des générations futures sous le coup de l'émotion du moment, en escamotant l'objet même de ce marché public qui est d'acquérir le système de combat aérien le plus performant qui volera bien au-delà de la moitié du XXIe siècle.

___

Par Luc Gennart, Colonel aviateur ingénieur e.r., Echevin à la Ville de Namur, et Raymond Dory, Général de brigade e.r.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 65
à écrit le 05/10/2019 à 16:47
Signaler
Le F35 n'est sûrement pas meilleur que le Rafale tant niveau qualité prix que performance. En operaration et en dogfight je suis prêt à parier que le rafale le surclasse comme pour le F22 de 5gen je tiens a précisant au "colonel.Ensuite quand au rapp...

à écrit le 26/11/2018 à 22:47
Signaler
Quand on pense que les US sont obligés de prolonger l'A10 parce que le F35 est incapable de le remplacer, on mesure la puissance et la polyvalence du F35. Ce n'est qu'une histoire de business à l'américaine. hormis sa très fragile furtivité le F35 n'...

à écrit le 24/11/2018 à 11:33
Signaler
Ce n'est pas un problème fondamental que les Belges comme d'autres nations européennes est choisi le F35 MAIS REGRETTABLE TOUTEFOIS POUR UNE EUROPE DE LA DEFENSE !! L'élément le plus important et incontournable pour assurer la défense du territoire...

à écrit le 21/11/2018 à 22:12
Signaler
Le colonel aviateur ingénieur ne connaît pas très bien son sujet! Le rafale n'a pas perdu en Inde, un second marche devrait même voir le jour. Le f35 est la machine la plus chère de l'histoire de l'aéronautique, je vois mal comment il a pu battre le ...

à écrit le 21/11/2018 à 0:32
Signaler
Le plus performant ? Comment cela ? Il ne peut pas, par exemple, se déplacer aussi loin que le Rafale, c'est pour cela d'ailleurs qu'il n'est pas prévu pour lui, contrairement aux F16, de continuer à assurer la surveillance actuelle des pays baltes. ...

à écrit le 20/11/2018 à 21:15
Signaler
Je n'ai aucune compétence pour juger de la supériorité ou non du F35. En revanche, la Belgique a été envahit 2 fois au siècle dernier. Le 3 août 1914 et le 10 mai 1940. L'armée française était présente sur place les 2 fois (la deuxième fois ça s'est...

le 14/02/2019 à 14:10
Signaler
des 14 , c est la france qui arme son camps et ses allies. les us ne sont venus qu en 17 et la france etait loin d etre battu. la defaite russe a incite les us a choisir leur camps . peu de morts chez eux en 18. en 39,pas d us, ni de russie allie a ...

à écrit le 20/11/2018 à 16:25
Signaler
Article très orienté. La preuve: -L'incohérence du Danemark, l'Italie, le Royaume-Uni et les Pays-Bas (Norvège est hors UE ) ont été peu soulignés à l'époque car l’environnement stratégique était plus favorable aux USA et le F35 n'avait pas eu tou...

à écrit le 20/11/2018 à 15:29
Signaler
je pense que la Belgique a fait une énorme erreur concernant le F-35 car celui-ci est protégé par un système ALIS pour l'entretien mais aussi pour autoriser oui ou non le décollage de l'avion,si l'Amérique n'est pas d'accord les avions resterons au...

à écrit le 20/11/2018 à 14:24
Signaler
Un général satisfait d'avoir acheté un lot d'enclumes au prix de l'or...

à écrit le 20/11/2018 à 13:42
Signaler
Artice interessant. D'abord pourquoi prendre la peine de l'écrire alors que la décision est déjà tombée. Ensuite parler des C130 en Ignorant que la France s'est donnée beaucoup de mal pour ne pas avoir á en acheter et que seuls les retards de l'A40...

à écrit le 20/11/2018 à 12:02
Signaler
conclusion évidente : les belges font davantage confiance aux USA qu'à la France en matière d'équipements de défense aérienne . le pragmatisme l'emporte sur l'idéologie dans ce domaine , comme d'ailleurs dans tout le champ économique de ce pays . ...

à écrit le 20/11/2018 à 10:34
Signaler
manque plus qu'il fonctionne et tout ira bien... Esperons avant 10ans

à écrit le 20/11/2018 à 8:10
Signaler
Il est à côté de la plaque ce général. Primo le A400m ne peut pas larguer de parachutistes par les portes latérales ni se poser sur les petites pistes non préparées guyannaises ou africaine. Concernant les armes américaines vendues à la France rappel...

à écrit le 20/11/2018 à 8:10
Signaler
Je reconnais aux 2 auteurs juste le droit de la parole dans une tribune! Trop orienté politiquement et même des affirmations techniques non (encore) vérifiées, voire des conte-vérités comme l'échec du Rafale en Inde et la mauvaise interprétation des...

à écrit le 19/11/2018 à 22:26
Signaler
Qui est ce qu ils appelleront les Belges et les hollandais si leurs avions sont clouées au sol? L armee de la grande Bretagne, française et allemande. Le f35 est peut être un super avion virtuel. Mais la guerre c est trop sérieux pour la déléguée sa...

à écrit le 19/11/2018 à 21:27
Signaler
acheter des avions américains c est la meilleurs des solutions surtout pour avoir des pièces détachées et l appui de la puissante armée américaine qui part 2fois en 1916 et 1942 n avez pas intervenus on serai en Germanie alors arrêtons...

le 19/11/2018 à 22:20
Signaler
Tout a fait d accord.pour autant il ne y avait pas de f35 en 39-45? Également, est ce que acheter européenn ou d aider l Europe remet en cause l histoire ? Soyez sérieux svp

à écrit le 19/11/2018 à 19:27
Signaler
Sans vouloir remettre en cause la supériorité du F35 sur ses concurrents, il est quand même incroyable que tant de pays européens prennent le risque d'acheter des avions qui ne pourront fonctionner à chaque vol, mission et entraînement sans l'accord ...

le 19/11/2018 à 19:53
Signaler
"Sans vouloir remettre en cause la supériorité du F35 sur ses concurrents" Il est quand même ahurissant de lire qu 'il ne faudrait pas remettre en cause un avion qui non seulement n'a pas fait ses preuves contrairement au Rafale mais qui en plus a a...

à écrit le 19/11/2018 à 18:36
Signaler
J'aimerais bien savoir quelles sont les relations de Gennart et Dory avec la DGA. Il est intolérable de critiquer nos propres réalisations sous des prétextes de techno et de stratégie. ONnest en pleine "collaboration", au sens historique. J'aimerais...

à écrit le 19/11/2018 à 18:24
Signaler
Excellent article qui ridiculise le corporatisme de la France et son Roi macron. Si cela est avéré, il est scandaleux d'imposer des clauses de confidentialité sur les prix, pour protéger les gains du Pince Dassault .... La France En Marche prônait ...

le 19/11/2018 à 19:37
Signaler
"article qui ridiculise le corporatisme de la France et son Roi macron." t'as raison : achetons tout à l'étranger pour éviter tout corporatisme. Bon, évidemment pour les revendications de pouvoir d'achat, tu pourras toujours t'atteler sans emploi.......

à écrit le 19/11/2018 à 17:07
Signaler
Ce monsieur a t il un contrat de consultant auprès de l'OTAN et des américains? Cet article ressemble aux articles faits par les experts des labo pharmaceutiques. Pourquoi la Tribune n’enquête pas sur l'auteur des articles. Les conflits d'interets c...

à écrit le 19/11/2018 à 16:42
Signaler
Il tourne le dos à l'Europe, il s'en vante et en plus il nous nargue.

à écrit le 19/11/2018 à 14:57
Signaler
Ne pas comparer ce qui n'est pas comparable. Le Rafale est un multi rôles authentique, le F-35 ne l'est que sur le papier. Dans les faits, sans F-22 en soutien pour assurer le travail de supériorité aérienne, le F-35 ne peut remplir ses missions. le...

le 20/11/2018 à 15:44
Signaler
eltrovar,je suis tout a fait d'accord avec votre analyse construire nos propre avions pour défendre l'Europe est une nécessitée absolue et justement a l'heure actuelle (Manoeuvres militaires Chine-Russie)

le 20/11/2018 à 18:13
Signaler
Le f35 atterrit sur les 10 portes hélicoptère s de US marines corp.le carrier is Gérald Ford accueille surtout les rafales

à écrit le 19/11/2018 à 14:39
Signaler
Pour UK et Italie ne pas oublier que le seul avion a atterrissage et décollage vertical actuel sur le marché pour remplacer les vieux Harrier c'est le F35 B de plus cet avion est de 5ème génération et ces deux pays participent aussi à la construction...

à écrit le 19/11/2018 à 14:15
Signaler
Et Trump il dit merci?

à écrit le 19/11/2018 à 13:45
Signaler
Pour les Européens et les Français en particulier, il est impossible de vendre des avions militaires aux USA et au Canada. Ils nous les pays Arabes, mais Trump fait tout son possible pour nous casser ce marché là aussi...

à écrit le 19/11/2018 à 13:32
Signaler
Enfin un article qui rapelle que le Rafale est de la 4e génération, et le F-35 de la 5éme...

à écrit le 19/11/2018 à 13:22
Signaler
Commentaires d un aviateur chevronnés..au fait quand est ce que l armée de l air Belge a utiliser ces avions en dehors des manœuvres de l Iran dans une réelle situation de combat? Au lieu de de réfugiés derrière des raisons mauvaises, la Belgique dev...

le 20/11/2018 à 9:52
Signaler
Quand?? 99 Allied Strike, 2005-2013 Afghanistan, 2011 Lybie, 2015-2017 Iraq/Syrie. C'est un peu plus que quelques exercices OTAN.

à écrit le 19/11/2018 à 13:04
Signaler
Nous sommes aimés.

à écrit le 19/11/2018 à 12:52
Signaler
L'échec du rafale au brésil et en Inde ? Au brésil, d'accord, mais en Inde ? Par ailleurs les avions de combat restent choisis sur des critères essentiellement politiques. Le choix de Lula du Rafale pour le Brésil d'ailleurs était aussi politique...

à écrit le 19/11/2018 à 12:28
Signaler
Quand on copie les US avec 20 ans de retard on a aucune chance de remporter un marché ou ils participent. Le rafale est un f16 bi reacteur avec un AESA moins performant que ceux des US et avec un RCS bien plus élevé que le F35, resultat il est détect...

le 19/11/2018 à 17:26
Signaler
Faudrait arrêter de dire n'importe quoi. Le F16 est un avion dépassé. le Rafale remplie ses missions parfaitement (Lybie, Iraq), le f35 nada pour le moment. Rafale + Meteor n'a pas d’équivalent, peut venir le f35 lol

le 14/01/2019 à 17:41
Signaler
Pierre Sprey is a turkey effectivement et j’ajouterais que ceux qui boivent la propagande de RT on sputnik sont bien naïf. Le rafale est un avion basé sur des technologies obsolètes et sans valeur aujourd’hui. Et si ca fait mal à l’ego national franç...

à écrit le 19/11/2018 à 12:24
Signaler
Bonjour, merci à vous monsieur Luc Gennart, il faut du courage pour affronter le courant contraire à la propagande politique qui s'impose. Il me semble bien que le F35 bénéficie de toute l'infrastructure du F16. Par contre l'aviateur européen n'est...

le 19/11/2018 à 17:28
Signaler
leur feu? toujours pas combat proven le f35!

à écrit le 19/11/2018 à 11:48
Signaler
Oui c'est contre productif de ne pas acheter du matériel européen pour construire une défense européenne. De même acheter des F35 c'est se placer sous la coupe USA. Aucun intérêt cet article, c'est un produit de la CIA!

à écrit le 19/11/2018 à 11:35
Signaler
quelle levée de boucliers "made in France" !! A la lecture des ces commentaires, nous sommes à des années lumières d'une force armée "européenne".

à écrit le 19/11/2018 à 11:14
Signaler
Une blague belge ce papier. Oser prétendre qu’acheter un avions US dont l’ordinateur est en permanence relié au siège du constructeur LM et dont l’utilisation pourra être restreinte par les autorités américaines est une excellente nouvelle pour défen...

à écrit le 19/11/2018 à 11:03
Signaler
Reprocher a le France l'achat de C130 à la place de l'a400M est de la pure mauvaise foi. Cet achat a été fait dans l'urgence pour les forces spéciales combler une capacité que la400m devait assurer mais qui finalement n'était pas prête.

à écrit le 19/11/2018 à 11:00
Signaler
Ce qui est bien avec le F35 pour la souveraineté nationale, c'est que il suffit probablement à quelqu'un du côté de Washington d'appuyer sur un bouton pour transformer un avion de 180 millions de $ en un tas de ferraille inutile.

à écrit le 19/11/2018 à 10:54
Signaler
la défense de l'Europe du Nord (D, DK, NL, NO, UK) + Italie se construit dans le cadre de l'OTAN sous la houlette de l'Allemagne, allié indéfectible des USA. Soyons réalistes, une défense de l'Europe sous la houlette de la France n'a aucune chance, e...

le 19/11/2018 à 13:38
Signaler
La Suède est équipée de Saab-Gripen et la Finlande F-18 du même modèle que celui des Canadiens.

le 14/01/2019 à 17:42
Signaler
Surtout si le rafale ne vaut pas un clou

à écrit le 19/11/2018 à 10:44
Signaler
Ce Monsieur confond politique et économie. Ce n'est pas tant le président Trump qui est un problème que la violence des pratiques économiques de nos amis américains. Faut-il faire la liste longue comme le bras de ces entreprises américaines qui ne pa...

à écrit le 19/11/2018 à 10:36
Signaler
excellente nouvelle pour la Défense européenne ? les Belges ne mettent que 0,9% PIB pour la Défense contre 2,3% en France (SIPRI). leur effectif militaire a fondu de 18% depuis 2010 (OTAN). que les petits soldats d'outre-Quiévrain (qui se permettent ...

à écrit le 19/11/2018 à 10:28
Signaler
Quelle mauvaise foi ! Propos emplis de mensonges, pour se donner bonne conscience. "Le F35, le moins cher.."honteux. Le Rafale qui ne se vend pas en dehors de la France Ça ne me fait même pas rire. Dassaut proposait un partenariat avantageux pour ...

à écrit le 19/11/2018 à 9:56
Signaler
Ce colonel a bien résumé la situation, l'avion par lui-même n'est qu'un "détail", l'important est l'architecture du système interopérabilité. Avec son bouclier antimissile et le SICS, la France a déjà un ersatz de système pouvant peut-être s adapté à...

à écrit le 19/11/2018 à 9:49
Signaler
Echec en Inde ? C'est une blague belge ?

à écrit le 19/11/2018 à 9:44
Signaler
Parler de sélection juste est malhonnête. Les critères de sélections ont été choisis de manière politique en fonction de la réponse à apporter : cette réponse était connue d'avance : le F-35. Les pays qui l'ont choisi l'auront fait en connaissance de...

à écrit le 19/11/2018 à 9:42
Signaler
Ces deux militaires auraient mieux fait de nous parler du caractere furtif des avions américains ,comme le F117 hyper furtif ,descendu par un vieux missile russe au Kosovo.Les avions furtifs américains sont un leurre ,les radars russes les voient com...

à écrit le 19/11/2018 à 9:40
Signaler
Ces deux militaires auraient mieux fait de nous parler du caractere furtif des avions américains ,comme le F117 hyper furtif ,descendu par un vieux missile russe au Kosovo.Les avions furtifs américains sont un leurre ,les radars russes les voient com...

à écrit le 19/11/2018 à 9:33
Signaler
" la décision du gouvernement belge choisir l'avion américain a provoqué" belge de choisir ?

à écrit le 19/11/2018 à 9:26
Signaler
Les échecs à répétition ? Il a raison, mais c'est bien d'un échec politique dont on parle. En Suisse, le résultat des tests a largement mis le Rafale devant tous les concurrents. Il n'a pas gagné pour autant. Laisser penser que c'était une question d...

à écrit le 19/11/2018 à 8:59
Signaler
Voilà un bon article, qu'il aurait été difficile de publier dans Le Figaro...

à écrit le 19/11/2018 à 8:56
Signaler
Bonjour à tous Choix cohérent les Pays Bas Le Danemark la Norvège Pays de l'axe nord ayant fait Le même choix Sans parler du RU et de l'Italie

le 19/11/2018 à 17:33
Signaler
Oui, ainsi les belges feront ou les Usa leur diront de faire.

à écrit le 19/11/2018 à 8:25
Signaler
Bien sûr qu'on reproche aux autres pays européens d'acheter le F35, avion défectueux qui n'est acheté que pour faire plaisir aux usa , mais eux n'ont pas pour capitale Bruxelles .

à écrit le 19/11/2018 à 8:04
Signaler
Echec en Inde? Il semble me souvenir que 36 Rafales y ont été vendus. Pour le reste c'est assez fort d'arriver a faire croire, que l'avion le plus cher a développer dans l'histoire de l'aviation, le F35, soit meilleur marché qu'un des avions européen...

à écrit le 19/11/2018 à 6:59
Signaler
Quand on écrit bien, on peut argumenter tout ce qu'on veut. Quant au SCAF, c'est prétentieux de vouloir s'y associer sans y apporter le moindre savoir-faire.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.