Aérien : la liaison Quimper-Paris attribuée à Chalair

Propriétaire de l’aéroport de Quimper-Cornouaille, la Région Bretagne a attribué le 10 octobre à la compagnie aérienne Chalair le contrat d’obligation de service public sur la ligne Quimper-Paris (Orly), pour quatre ans.
Un des appareils de la compagnie régionale Chalair, qui va relier Quimper à Orly les quatre prochaines années.
Un des appareils de la compagnie régionale Chalair, qui va relier Quimper à Orly les quatre prochaines années. (Crédits : Chalair Aviation)

À compter du lundi 25 novembre, la compagnie aérienne Chalair assurera la liaison Quimper-Paris. Ayant jugé la ligne trop déficitaire, Air France avait cessé début septembre les vols opérés par sa filiale Hop ! Propriétaire de l'aéroport de Quimper-Cornouaille, la Région Bretagne a donc sans surprise attribué, pour une durée de quatre ans, le contrat portant sur la mise en œuvre de la ligne sous OSP (obligation de service public) à la compagnie présidée par Alain Battisti. Chalair Aviation a décroché cette année plusieurs contrats de ce type sur les lignes Agen-Paris, Limoges-Paris et La Rochelle-Lyon-Poitiers.

« Ce maintien de la desserte aérienne de l'aéroport, essentielle pour la Cornouaille, est l'un des engagements du Pacte d'accessibilité signé avec le Premier ministre, le 8 février dernier », rappelle le Conseil Régional.

Dans le cadre de la procédure lancée le 9 février, la Région Bretagne avait retenu deux offres, celles d'Air France et de Chalair. À l'issue du processus, elle a jugé que cette dernière répondait mieux aux exigences du contrat. Jugée « attractive », l'offre de Chalair prévoit trois allers-retours quotidiens par semaine (hors vacances scolaires), un aller-retour le samedi matin et deux le dimanche. Les vols seront effectués à bord d'un ATR de 70 sièges et, en semaine, le premier départ de Quimper est fixé à 6 h 45 pour une arrivée à Orly à 8 h 10. La gamme de tarifs se veut également intéressante et ouvre la possibilité d'abonnements et d'achat de billets en ligne en partenariat avec Air France afin de faciliter les correspondances.

79.000 passagers en 2020

Ce contrat est toutefois soumis à une obligation de résultats et à l'augmentation des trafics, indispensables à l'équilibre économique de la ligne. L'objectif est de 79 000 passagers transportés en 2020. Une clause de suspension est prévue si la fréquentation descend en deçà de 60 000 passagers par an.

Conformément au Pacte d'accessibilité, l'OSP bénéficie du soutien financier de l'État à hauteur de 1,17 million d'euros (33,3 %). L'engagement financier des collectivités bretonnes atteint 66,7 % des 3,5 millions d'euros de budget nécessaire. La participation de la Région a été portée à 1,5 millions d'euros par an (44,3 %) et celle des EPCI de Cornouaille et du Département du Finistère à 760 000 euros en moyenne par an (22,4 %).

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 09/11/2019 à 17:32
Signaler
Service orienté vers les entreprises et fortement subventionné (billet à partir de 58 €), alors que Brest et Lorient ne sont qu'à moins d'une heure..Clairement je trouve que le nombre d'aéroport en Bretagne est élevé.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.