Grain de Sail se lance dans l'import-export par voilier

 |   |  347  mots
La cale du voilier aura une capacité de 35 t.
La cale du voilier aura une capacité de 35 t. (Crédits : DR)
La jeune entreprise se propose de coupler une activité de transformation et de commercialisation de cafés et chocolats bio en provenance d'Amérique centrale à un armement décarboné.

Fondé à Morlaix en 2012 par trois associés issus du secteur maritime, Grain de Sail a été créé sur une idée : coupler le commerce de café et chocolat bio d'Amérique centrale avec l'exploitation décarbonée d'un voilier cargo spécialement conçu dans cette optique. Actuellement en construction au chantier Alumarine de Couëron (44), ce voilier en aluminium de 22, long de 22 mètres et offrant une capacité en cale de 35 tonnes, sera livré en novembre 2019 pour un départ de Morlaix prévu au printemps 2020.

Battant pavillon français et exploité par la filiale Grain de Sail Shipping, il effectuera une première boucle Morlaix-New York, en exportant à l'aller des vins français bio, puis rejoindra les Caraïbes pour y charger du café vert et du cacao. À son retour en Bretagne, les deux matières premières seront transformées sous la marque Grain de Sail. Cette boucle import-export sera réalisée deux fois par an. Assez pour assurer la production mensuelle d'1,5 tonne de café et de 10 tonnes de chocolat visée par l'entreprise.

Élargir la gamme de produits

Pour financer son projet, Grain de Sail s'est lancé en 2013 dans la torréfaction du café, puis en 2016 dans la production de chocolat. Rentable, la PME a réalisé un chiffre d'affaires de 2,30 M€; en 2018 et espère atteindre plus de 3 M€; en 2019. « Nous attachons de l'importance aux différents volets du développement durable, assure Jacques Barreau, directeur général de Grain de Sail. Le social, avec l'emploi de 20 ouvriers de l'Esat de Morlaix et des prix abordables. L'environnement, avec des produits bio et un bilan carbone optimisé. Enfin, le volet économique, qui exige d'être rentable pour pérenniser l'entreprise. »

Grain de Sail a le vent en poupe : le 4 juin dernier, l'entreprise a été récompensée par les Trophées bretons du développement durable dans la catégorie entreprise. Pour porter sa croissance, elle compte élargir sa gamme de produits au-delà des tablettes à moins de 3 €;. Elle imagine aussi la construction, d'ici à quatre ans, d'un cargo Grain de Sail 2.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/06/2019 à 8:52 :
Merci beaucoup pour cet article et bon vent à cette entreprise !

Oui oui je sais c'est facile mais c'est tellement agréable de voir des gens intelligents se mettre à un business intelligent.

En espérant de tout cœur qu'ils soient des précurseurs en la matière, le début d'une vague progressiste de transport international.
a écrit le 26/06/2019 à 8:41 :
ca marche bien
dans les caraibes les voiliers sont souvent utilises pour transporter de la drogue

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :