Handicap : Lorient lance le projet HIT, levier d'innovation et d'attractivité

 |   |  360  mots
PME et startups s’engagent à expérimenter leurs solutions pour l’accessibilité, l’habitat ou la télémédecine.
PME et startups s’engagent à expérimenter leurs solutions pour l’accessibilité, l’habitat ou la télémédecine. (Crédits : Pixabay)
« Handicap innovation territoire », le projet lorientais d'inclusion des personnes en situation de handicap fait partie des lauréats de l'appel à projets « Territoires d'innovation ». Entrée en phase opérationnelle en 2020.

Territoire à la pointe dans le domaine du handicap, Lorient Agglomération structure son expertise avec l'ambition de développer une filière économique française. Porté avec le centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle de Kerpape et le pôle ID2Santé, son projet « Handicap innovation territoire » (HIT) est une des quatre initiatives bretonnes à faire partie des 24 lauréats de l'appel à projets national « Territoires d'innovation ». Son objectif : faire du handicap un levier d'innovation sociale et technologique au service des citoyens.

Tout en favorisant l'attractivité économique du territoire. « Le projet HIT fédère 67 partenaires représentant six catégories : les collectivités territoriales et institutions, des établissements de soins et de recherche, des centres d'innovation technologique comme l'Institut régional des matériaux avancés (Irma), des représentants d'usagers et des entreprises, détaille Emilie Laudren, directrice générale adjointe de Lorient Agglomération. Il va se concrétiser sur une durée de huit ans, au travers de plus de 70 opérations et de la création à Kerpape du CoWork'HIT, un espace collaboratif pour les chercheurs et les entreprises dont l'ouverture est prévue au premier trimestre 2020. »

Jusqu'à 22,4 millions d'euros d'aides accordées par l'Etat

HIT prévoit aussi un soutien au développement d'une vingtaine d'entreprises et de startups. Sur un budget estimé à environ 18 millions d'euros, le projet va bénéficier de 6 millions d'euros de subventions et de l'appui de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). L'État pourra accorder jusqu'à 22,4 millions d'euros via des participations de la Banque des territoires dans des projets d'investissements. Trente acteurs ont déjà sollicité une subvention de la CDC et 21 entreprises demandent un investissement en fonds propres.

Pas forcément issues du territoire, ces PME et jeunes pousses s'engagent à expérimenter leurs solutions, en termes d'accessibilité, d'habitat, de télémédecine ou de robotique, sur le pays de Lorient. Parmi les opérations figure le projet de plateforme numérique ou Rehab-Lab, lancé par le centre de Kerpape. Il vise à utiliser l'impression 3D dans le partage d'aides techniques. Le projet HIT pourrait créer une vingtaine d'emplois sur Lorient Agglomération.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :