VR2Planets donne vie aux données issues de l'exploration spatiale

 |   |  521  mots
À partir des données acquises par la sonde Rosetta, les ingénieurs de Vr2Planets ont réussi à recréer des mondes virtuels en 3D.
À partir des données acquises par la sonde Rosetta, les ingénieurs de Vr2Planets ont réussi à recréer des mondes virtuels en 3D. (Crédits : VR2Planets)
En travaillant sur les données complexes de l’exploration spatiale, la startup nantaise VR2Planets spécialisée en modélisation 3D à très haute résolution et en conception d’environnements virtuels, veut livrer un nouvel outil pour la recherche terrestre et l’enseignement.

« La réalité virtuelle c'est une vraie expérience. Si l'on y associe de la vraie donnée du terrain que l'on peut mesurer, quantifier, extraire des informations, en collaboration avec d'autres utilisateurs potentiellement situés à plusieurs milliers de kilomètres, on a un outil totalement innovant qui apporte une vraie plus-value pour la compréhension et la transmission d'information et de valorisation de la donnée », s'enthousiasme François Civet, ingénieur au centre de planétologie et de géoscience de l'Université de Nantes et cofondateur de VR2Planets, entreprise spécialisée en modélisation 3D à très haute résolution et en conception d'environnements virtuels.

Créé en 2016, à Nantes, la startup développe une solution logicielle inédite destinée aux scientifiques des laboratoires de recherche en planétologie, aux industriels des géosciences, de l'aérospatiale, aux agences spatiales, au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), au Centre national d'études spatiales (Cnes)... « Notre force, c'est notre capacité à intégrer très rapidement à pleine résolution, des données satellitaires de l'orbite jusqu'au sol, et de créer des environnements virtuels et...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :