En région Centre, Bpifrance façonne sa communauté d'élite

 |   |  229  mots
Hervé Duval est le coordinateur du programme d'accélaration de Bpifrance dans lesrégions Centre-Val de Loire et Normandie.
Hervé Duval est le coordinateur du programme d'accélaration de Bpifrance dans lesrégions Centre-Val de Loire et Normandie. (Crédits : Photodepoorter.fr)
L'accélérateur de PME de Bpifrance intègrera fin mai vingt nouvelles unités en région Centre. Via un réseau alumni, le dispositif, qui a déjà accompagné 650 entreprises tricolores, vise de surcroît la création d'un sentiment d'appartenance à ce cercle restreint de sociétés à hautes performances.

La deuxième promotion de l'accélérateur de PME initié par BPI France dans le Centre-Val de Loire en 2018 est dans les starting-blocks. Composée d'une vingtaine de chefs d'entreprise issus des six départements de la Région, elle suivra pendant deux ans la formation à 360° proposée en partenariat avec HEC. Le programme, d'un coût de 75000 euros (la moitié étant prise en charge par la Région et Bpifrance), embrasse toutes les facettes du développement : management, digital, croissance externe, export... Le choix de la première école de commerce française correspond à la volonté de Bpifrance de constituer une communauté entrepreneuriale d'excellence.

Sélectionnées en fonction de leur potentiel et de leurs ambitions, les PME accélérées sont censées changer de dimension, voire devenir des entreprises de taille intermédiaire. Selon Bpifrance, les résultats sont au rendez-vous puisque la moyenne de croissance constatée chez les 650 PME accélérées depuis 2015 dans l'Hexagone est de 24 %. Facteur de réussite supplémentaire pour la communauté - que Bpifrance espère voir croître à 4000 entreprises d'ici à 2022 -, le lancement imminent de services destinés à la pérenniser. Outre le label Bpifrance Excellence, dont bénéficient les accélérés, le réseau social Tribu vient d'être mis en ligne, dans le but de forger un esprit de corps.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/04/2019 à 11:16 :
le but de la création de Bpifrance etait de soutenir l'industrie. Résultat, en 10 ans plus de 30% de l'industrie francaise a disparue. Cependant, le nombre d'article à la gloire de Bpifrance augmente. Peut etre aussi le salaire de ses dirigeants. Pour un résultat!!!! Allez , un peu de licenciement chez Bpifrance et une redéfinition de sa mission principale. Bpifrance serait capable de communiquer sur la derniere entreprise industrielle francaise qui restera en 2030.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :