La start-up Masca, un pari éphémère à 240.000 masques

FACE A LA CRISE. En plein Covid-19, une start-up corse se donnait deux mois pour fabriquer 240.000 masques de protection lavables.
(Crédits : Gérin)

Le secteur de l'industrie, avec 6,4% des établissements, selon l'Insee, est un poids plume de l'économie corse. Les carnets de commande n'ont pas vraiment été garnis pendant les deux mois de confinement, mais un entrepreneur a trouvé d'autres ressources pour répondre aux besoins sanitaires et poursuivre une activité.

« Dérouler le fil d'Ariane »

A Bastia, la démarche de Cyril Gérin, aux commandes de Gérin Frères, une PME de 25 salariés spécialisée dans la métallerie et la menuiserie aluminium depuis 2006, a fédéré les énergies pour produire en un temps record près de 240.000 masques de protection dans une île qui accusait alors au plan national l'un des taux proportionnels de contamination les plus élevés. « A notre petite échelle, nous avons voulu faire preuve de solidarité », explique le trentenaire inventif qui a eu le déclic dans son atelier. En constatant que l'une de ses machines de découpe à jet d'eau pouvait également ciseler le textile, dans ces heures sombres où les masques de protection manquaient cruellement au personnel soignant.

 « Même si nous poursuivions nos autres activités, le téléphone ne sonnait plus et nous avions tout le temps de mettre en place la logistique », poursuit-il «  on avait envie de se mettre au service de l'intérêt général ». S'ensuivront des essais en intégrant les protocoles sanitaires puis leur confection. L'entreprise « déroule le fil d'Ariane » et se met en mouvement pour fabriquer un produit « standardisé et sécurisé ».

Pour sélectionner le bon patron, un couturier professionnel teste fin mars les différents modèles. Le milieu associatif est alors très actif avec un réseau de couturières professionnelles qui se structure sur les réseaux sociaux, notamment les « petites mains solidaires. »

Une difficulté demeure : « mettre du monde autour de la table ». Alors Gérin frères fait le pari de l'agilité d'une start-up éphémère qui ne verra pas le début de l'été. Le 21 avril Masca est née. Au commencement, 100.000 unités semblaient être un bon chiffre dans une île de 345.000 habitants. Il sera plus que doublé au final.

90 salariés en CDD pendant deux mois

« Avec Graziella Solinas et Vincent Colonna qui ont rejoint le projet, nous nous sommes structurés et avons recruté du personnel pour nous mettre en situation, en créant une identité, une marque, un organigramme, une chaine de production », décrit Cyril Gérin.

A l'aventure économique, s'ajoute la dimension sociale : quinze couturières professionnelles, une trentaine de demandeurs d'emploi, autant de travailleurs en intérim et d'autres se forment et embarquent pour composer un effectif de 90 personnes payées au Smic, embauchées en CDD pendant deux mois, réparties sur deux pôles, l'un à Bastia, l'autre à Porto-Vecchio. A chaque fois, une entité de décontamination est associée à la logistique. Quant à la distribution, c'est la société de proximité qui prend le relais : les masques sont acheminés dans des commerces, des supermarchés, dont les rayons ne sont pas encore garnis. « Ce fut un parcours semé d'embuches car l'Etat a ensuite créé un label pour vérifier la qualité de ces masques et il fallait se battre contre la classification liée à la capacité de production », ajoute le chef d'entreprise qui a dû ensuite comme d'autres lutter contre la concurrence d'unités peu onéreuses dans la grande distribution.

Masca a selon son créateur été une «  expérience fantastique » et remporté le « challenge social ». Si la page est déjà tournée, elle a initié, à l'heure des relocalisations sur le sol français, la réalité d'une manufacture en Corse. Et ouvert un horizon selon Cyril Gérin : « En Corse, nous sommes capables de faire en nous situant -en toute humilité- dans une logique d'autosuffisance : l'entreprise en France a une connotation financière, dans une éducation au futur, il faut intégrer ces valeurs de vivre ensemble ».

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.