La nouvelle direction de Pimkie est l'international

 |   |  354  mots
L'enseigne de la galaxie Mulliez veut augmenter la surface de ses magasins pour contrer H&M et Zara.
L'enseigne de la galaxie Mulliez veut augmenter la surface de ses magasins pour contrer H&M et Zara. (Crédits : DR)
L'arrivée à la direction générale de Béatrice Lafon, 59 ans, signe une évolution de la stratégie de l'enseigne de la galaxie Mulliez. Forte d'une expérience acquise auprès de plusieurs grandes marques, elle devra développer le groupe à l'international.

Se relancer sur le marché de la mode des 15-25 ans : c'est l'obsession de Pimkie... après avoir tenté de séduire il y a deux ans les 18-34 ans ! Changement de cap pour la marque de la galaxie Mulliez, mais aussi changement de direction avec le recrutement de Béatrice Lafon, 59 ans, au poste de directrice générale.

Ancienne directrice générale de la filiale néerlandaise d'Etam de 2008 à 2010, elle a rejoint Claire's en 2011. Elle a également officié chez Marks & Spencer mais aussi Sainsbury's, BSkyB (filiale de News Corp), Kingfisher, River Island, Tchibo ou Animal. Elle va ainsi remplacer Christine Jutard, qui avait été recrutée en août 2017 pour amorcer le repositionnement de l'enseigne de prêt-à-porter, lançant par la même occasion un plan de départs volontaires de près de 200 salariés.

Béatrice Lafon a été un des fers de lance de Fashion3, une nouvelle entité visant à décloisonner les marques de fast fashion de la famille Mulliez (Happychic avec Bizzbee, Jules, Brice et la Gentle Factory, Rouge Gorge, Grain de Malice et Orsay), avec des principes « d'intelligence collective, de bien commun et d'excellence pour travailler à une proposition de valeur singulière », souligne le communiqué.

Devenir « une enseigne omnicanale »

Avec 650 millions d'euros de chiffre d'affaires, Pimkie veut désormais aller chercher le développement à l'international : l'enseigne possède aujourd'hui 300 points de vente en France et 450 à l'étranger, principalement en Espagne, en Italie et en Allemagne (les trois pays comptant une centaine de magasins chacun), en Belgique et en Autriche. Pimkie avait commencé à s'implanter hors d'Europe via des affiliations, notamment en Tunisie où l'enseigne existe toujours à Tunis, mais la tentative de s'implanter au Guatemala a échoué.

Depuis trois ans, Pimkie a repensé le concept de ses magasins, avec des surfaces allant jusqu'à 600 mètres carrés contre 200 en moyenne auparavant, afin de contrer les grands acteurs du secteur comme H & M ou Zara. Parmi les autres priorités annoncées par la nouvelle direction générale, devenir « une enseigne omnicanale, leader incontesté », « en finir avec les rabais » et « mieux exploiter la data ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :