Grand Paris : les véhicules les plus polluants interdits dès juillet 2019

 |   |  506  mots
(Crédits : Reuters)
La métropole du Grand Paris (MGP) a voté lundi l'interdiction de circulation des véhicules les plus polluants dès juillet 2019, soit les véhicules diesel de plus de 18 ans et essence de plus de 21 ans, à l'intérieur du périmètre défini par l'A86 en Ile-de-France.

Le MGP a voté l'interdiction des véhicules les plus polluants à l'intérieur de l'A86 dès juillet.

"Nous devons faire preuve de courage collectif", a déclaré devant les élus le président de la MGP, Patrick Ollier, évoquant les "5.000 à 6.000 morts par pollution chaque année dans la région".

Pour être définitive, la mesure doit faire l'objet de consultations auprès de la population de chacune des communes et les 79 maires concernés doivent ensuite prendre des arrêtés.

CARTE DE LA ZONE A FAIBLE EMISSION (en couleur)

a86

Eurocommuter — Plotted by the author

Pour entrer en vigueur, l'interdiction doit faire l'objet de consultations auprès de la population de chacune des communes et les 79 maires concernés doivent ensuite prendre des arrêtés.

Une zone calée et bloquée ?

Selon le vice-président en charge de l'environnement, Daniel Giraud (PS-DVG), sont frappés d'interdiction "les véhicules diesel immatriculés et mis en circulation entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000" et les "voitures essence de plus de 21 ans" soit les véhicules "qui ne respectent pas les normes européennes et nationales en termes d'émissions de polluants et de particules fines".

La mesure concerne "de vieux véhicules, très vieux véhicules qui sont en principe en fin de parcours", a avancé M. Giraud auprès des élus, inquiets pour certains.

Ce projet dit de création d'une "zone à faibles émissions" (ZFE) concerne 79 communes de la zone située à l'intérieur de l'A86, qui forme une boucle autour de Paris, et relie de grandes villes de la banlieue parisienne comme Versailles (Yvelines) ou Bobigny (Seine-Saint-Denis), par exemple.

"Je mesure tout à fait les réactions que les maires peuvent avoir, l'inquiétude qui peut être la vôtre", a déclaré Patrick Ollier (LR) devant les élus, tout en soulignant que "Lisbonne, Vienne, Helsinki... Tous (sont) très en avance par rapport à ce que nous ambitionnons de faire".

"Je ne demande pas aujourd'hui de voter une ZFE calée et bloquée", a-t-il ajouté, mais de "voter sa mise en place" pour ensuite "se tourner vers l'Etat, la région Ile-de-France, IDF mobilités et mettre en place toutes les conditions de réussite de la mesure", avec notamment des moyens financiers supplémentaires.

"On sera capable de revenir sur ce vote si l'Etat n'est pas capable de nous accompagner, si la région n'est pas capable et si les villes ne sont pas capables de faire des efforts nécessaires", a-t-il assuré aux élus.

Cette décision s'inscrit dans une volonté globale de plusieurs élus métropolitains, notamment de la Ville de Paris, de diminuer le niveau de pollution de l'air à horizon 2030.

(avec agence)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2018 à 12:15 :
Ma voiture,Mercedes 200C immatriculée 1996,130000klm,B.A, clim,cuir..poubelle pour faire plaisir à Madame Pecresse?
Qui va me l’acheter?Je suis retraité,revenus en baisse de 06% par an,qui va me payer une nouvelle voiture pour permettre aux bobos parisien de laisser au garage le dimanche leur voiture de fonction payée avec mes impôts?
a écrit le 13/11/2018 à 16:10 :
Puisque le souci est d'éviter la pollution sur la région parisienne, a quand une taxe sur le kérosène pour les avions qui atérrissent à Roissy ou Orly
A quand une taxe sur le fuel des bateaux et péniche qui circulent en région parisienne ?
A quand une taxe sur le fuel des camions (qui se les font rembourser) ?

Il est plus facile d'emmer....les automobilistes que les industriels et les lobbys !
a écrit le 13/11/2018 à 8:34 :
Si je vois un parigot avec une voiture qui a cet age là dans ma campagne , ça va chauffer pour lui . Les interidctions doivent être dans les deux sens !
Réponse de le 13/11/2018 à 15:09 :
Les parigots ils vont être obligés de changer de voitures. C'est eux qui sont les premiers touchés... Pourquoi votre remarque ?
a écrit le 13/11/2018 à 7:46 :
Et qui va contrôler que les véhicules concernés ne roulent pas dans la zone à faibles émissions ? On remarque déjà des voitures qui roulent sans vignette de contrôle technique, ou avec une vignette datée de 2016...
Ne serait-il pas plus efficace de mettre en place des équipes de contrôle du taux de pollution des véhicules, avec à la clé des amendes dissuasives ?
a écrit le 12/11/2018 à 20:45 :
et les autres y font quoi y fument les vapeurs les banlieusards???
a écrit le 12/11/2018 à 19:28 :
et on continue a faire des SUV au cx de parpaing, avec le poids d'une betaillere qui peut rouler a 200 pour etre dans les embouteillages en ville ou a 70 a la campagne
a écrit le 12/11/2018 à 18:25 :
Il faut donc se débarrasser au plus vite de Mr Ollier, 73 ans au prunes, politicien depuis 1964.

Sérieusement, il y a des contrôles techniques qui sont là pour éliminer les véhicules les plus polluants. Il n'y a aucune raison sérieuse d'envoyer à la casse des véhicules qui roulent peu et sont entretenus.

C'est typiquement la décision qui ne va pas changer la donne et va foutre dans la panade le papy qui garde sa 205, qui ne roule que le WE et les jours fériés pour aller voir les gosses.
Réponse de le 13/11/2018 à 15:12 :
Oui ! Mais les normes des controles techniques deviennent de plus en plus exigeantes;.. Donc ce qui était autorisé avant ne l'est plus aujourd'hui et encore moins demain...
a écrit le 12/11/2018 à 18:14 :
Un véhicule qui a plus de 20 ans et qui est encore en service, c'est un véhicule qui ne roule jamais et qui est entretenu, donc qui ne contribue pas à la pollution globale de façon significative.

Et il y a des contrôles techniques devenus drastiques pour le vérifier.

Il vont encore matraquer le petit retraité qui a dans son garage une 205 qu'il bichonne parce qu'elle roule bien, qui s'en fout de la clim et qui ne sort que le WE pour aller aux courses et aller voir les petits enfants au patelin d'à coté.
a écrit le 12/11/2018 à 17:45 :
Et les bus diesel de la RATP ne polluent pas?
Réponse de le 13/11/2018 à 14:23 :
@grand papy: C'est bien connu: "il est, avec le ciel, des accommodements..." Je ne sais si le véhicule de madame Hidalgo est passé favorablement au Contrôle Technique.
Réponse de le 13/11/2018 à 15:07 :
Ils sont de plus en plus hybrides ou électriques. Les diesels vont disparaitre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :