Municipales 2/2 : en Régions, presque tous les candidats verdissent leur programme

 |   |  3727  mots
(Crédits : iStock)
De A comme Ajaccio à S comme Strasbourg, tour de France des élections municipales sous l'angle de l'urgence environnementale.

___

À Ajaccio, un scrutin presque sans écolos

Aucune des sept listes briguant la mairie d'Ajaccio n'a choisi la couleur politique de l'écologie. Dans la plus grande ville de Corse (70 000 habitants), les problématiques liées à l'environnement, à l'aménagement urbain, aux transports ou à la qualité de l'air sont pourtant omniprésentes, bien que le maire sortant, le juppéiste Laurent Marcangeli, n'en ait pas fait le cheval de bataille de sa mandature.

Avec 35 .000 à 38. 000 véhicules qui pénètrent chaque jour dans une agglomération attractive mais sous dotée en infrastructures, étouffant sous les embouteillages, la question du plan de déplacement urbain est capitale. « 70% des déplacements quotidiens font moins de 3 kilomètres », rappelle-t-on dans son entourage, tout en indiquant que l'édile s'est par ailleurs positionné publiquement, comme d'autres villes touristiques, contre la pollution maritime générée par les ferries et les bateaux de croisière dans le port d'Ajaccio.

Les trois listes nationalistes parlent pour une fois d'une même voix pour dénoncer « la bétonisation » de la ville, en référence aux nombreuses constructions. Mais parmi elles, seule celle conduite par...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/02/2020 à 9:04 :
Alors que le monde s'écroule du fait de la servilité de nos politiciens envers les mégas riches on ne peut qu'espérer qu'ils aient réellement saisi l'importance de la sauvegarde de l’environnement et que ce ne soit pas ces sempiternelles bavardages là uniquement pour accéder au pouvoir et continuer de servir ceux qui détruisent et tuent tout.

Difficile de ne pas profondément douter d'eux vu qu'ils n'ont fait que ça pour l'instant et que l'on sait qu'ils adorent exposer des visages progressistes en campagne et se coucher devant le moindre billet aussitôt installer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :