Verquin Confiseur, le petit poucet des leaders de la confiserie

 |   |  269  mots
(Crédits : DR)
L'industriel familial Verquin Confiseur doit sa réussite à plusieurs facteurs : son savoir-faire dans la fabrication de confiseries à marques de distributeur, sa diversification sur des marques en nom propre et son ouverture à l'international.

Alors que beaucoup de ses anciens concurrents ont fermé boutique faute d'avoir pris à temps le virage de l'industrialisation, Verquin Confiseur a réussi à se hisser à la quatrième place des acteurs les plus importants de la confiserie française.

« Sur un marché national qui a crû de 4 % cette année, notre chiffre d'affaires a grimpé de 10 %. Nous prenons des parts de marché en France et intensifions nos ventes à l'export », précise Luc Pierre Verquin, président de l'entreprise familiale.

Cette réussite est le fruit d'initiatives prises à des moments clés de l'évolution du secteur. Le père de Luc Pierre, le petit-fils du fondateur de l'enseigne, a très tôt compris l'intérêt de vendre ses bonbons en grande distribution.

Dès le début des années 1980, il s'est lancé dans la fabrication de bonbons à marques de distributeur et s'est doté à Tourcoing d'un outil industriel adapté aux exigences de ce marché. En 2005, quand Luc Pierre prend l'entreprise en main, elle emploie une centaine de salariés et fabrique très peu de marques en nom propre. Pour sortir de cette spécialisation qui risque de la fragiliser, il rachète en 2008 la Société Européenne de Confiserie (SEC).

« Cette entreprise était connue pour ses marques. Elle était meilleure que nous à l'exportation et avait développé des technologies innovantes dans les bonbons pour enfants ».

Cette diversification a porté ses fruits. Verquin Confiserie exporte aujourd'hui dans une trentaine de pays. La prochaine étape serait d'aller produire à l'étranger. Mais pour Luc Pierre Verquin, il est encore trop tôt. Les compétences manquent en interne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :