Édouard Philippe épinglé sur la gestion d'une association au Havre

 |   |  408  mots
Créée en 1996, l'agence a pour objet d'aider au développement économique de la région havraise.
Créée en 1996, l'agence a pour objet d'aider au développement économique de la région havraise. (Crédits : POOL New)
La chambre régionale des comptes de Normandie critique la gestion de l'agence de développement économique "Le Havre Développement", présidée par le Premier ministre jusqu'en 2017.

La Chambre régionale des comptes de Normandie a épinglé l'agence de développement économique "Le Havre Développement" (LHD) pour sa mauvaise gestion lorsqu'elle était présidée par l'actuel Premier ministre Édouard Philippe, dans un rapport publié sur Internet.

Créée en 1996, l'agence a pour objet d'aider au développement économique de la région havraise, du Pays de Caux jusqu'à Fécamp. Les magistrats de la chambre régionale ont examiné les comptes de 2013 à 2017, à l'époque où LHD était présidée par Édouard Philippe (jusqu'en 2017) puis par son successeur à la mairie du Havre Luc Lemonnier.

Rappel à l'ordre

"L'association (LHD) méconnaît la réglementation relative à la commande publique, à laquelle elle doit se conformer en qualité de pouvoir adjudicateur", souligne d'abord la chambre dans son rapport, évoquant notamment un "défaut de mise en concurrence et de publicité".

Elle pointe aussi que "dans l'état actuel des statuts", le directeur général de LHD "ne peut agir que sur délégation du président" mais qu'il n'a pas été trouvé trace des délégations accordées à deux précédents directeurs généraux. Pour un troisième directeur, "il a été produit un document daté du 13 avril 2015 et signé par M. Lemonnier" alors que ce dernier n'était pas encore président, précise la chambre.

"En conséquence, l'ensemble des actes pris sous la direction des directeurs précités est présumé dépourvu de fondement juridique, avec les conséquences qui peuvent en résulter pour eux-mêmes comme pour les présidents de l'association", est-il indiqué.

Le maintien de l'association en question

LHD est aujourd'hui dirigée par Alexandra Ruiz, ancienne conseillère aux affaires réservées d'Édouard Philippe à Matignon de juillet 2017 à septembre 2018.

La chambre régionale des comptes invite en outre les membres de l'association à "s'interroger sur sa raison d'être" au regard du transfert d'une partie de ses compétences à d'autres structures et de la baisse de ses subventions.

"Si cette tendance devait se poursuivre, la question du maintien de l'agence, déjà évoquée en 2014, risquerait à nouveau de se poser. Ses ressources, assurées à 98% par des fonds publics, servent davantage à financer des charges de structure et de personnel que des actions opérationnelles en faveur du développement", ajoute-t-elle.

LHD a réalisé un chiffre d'affaires de 1,2 million d'euros et perçu une subvention de 356.948 de la ville du Havre en 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2020 à 9:50 :
Ce qui est évident, c’est que le gestion financière rigoureuse n’est pas le fort de cette mandature !!! On a des dérapages de déficits un peu partout que l’on dit tout à fait acceptables du fait du niveau historiquement bas des taux d’emprunt.... Mais ça ne durera plus très longtemps et il faudra bien rembourser !!! Alors bonjour les hausses d’impôts et prélèvements en tous genres !!!
a écrit le 19/01/2020 à 8:40 :
Allez, on lance une boule puante! Cela peut servir a disqualifier le "messager" mais pas la réforme!
a écrit le 18/01/2020 à 11:13 :
On découvre l'eau chaude!!! La plupart des associations, hors sportives, ONG... sont crées pour financer des amis à travers ce que la cour des comptes appelle pudiquement des frais de structure et de personnel. Exemple le plus criant actuellement est M Raffarin avec son ONG de défense de la paix financé par l'Elysée (opération Chine par exemple) avec retour d'ascenseur par le soutien de M Raffarin au président. Philippe et Macron c'est le nouveau monde !!! on est mort de rire et mort de taxe.
a écrit le 18/01/2020 à 9:18 :
"Serrez vous la ceinture pendant que moi je la relâche !"

Le Ridicule En Marche
a écrit le 17/01/2020 à 17:22 :
LE pire est qu'en France nous avons plein d(organismes qui comme celui ci ne servent à rien ou sont des doublons ;en faisant ces economies nous n 'aurions aucun probleme pour financer les retraites .LA CSG ayant ete augmentée à l'arrivée de Mr MACRON
a écrit le 17/01/2020 à 16:35 :
Un ex-UMP jupéiste impliqué dans des affaires politico-financières, comment est ce possible ?
a écrit le 17/01/2020 à 16:23 :
Et si la cours des règlements de compte jetait un œil sur le financement de la CGT?
a écrit le 17/01/2020 à 14:51 :
Heu... yaurait il quelqu'un chez LREM sans casserole en fait ?

Prenez ceux-là plutôt hein ! Mais vérifiez avant !

Le Ridicule En Marche

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :