Protéines végétales : le steack de colza débarque dans nos assiettes

DIEPPE. Vous avez aimé le steack de soja ? Vous allez adorer le steack de colza. En Normandie, les groupes Avril et DSM vont construire en première mondiale pour un montant de 80 millions d'euros une usine pour produire une protéine issue de la plante à fleur jaune. Une sérieuse rivale pour la légumineuse d’origine asiatique.

2 mn

Un champ de colza
Un champ de colza (Crédits : Reuters)

« L'Europe doit être capable de produire ses propres protéines pour elle-même, pour consommer comme pour les éleveurs », disait Emmanuel Macron en 2019 au Salon de l'agriculture. Message reçu cinq sur cinq par deux industriels du vieux continent.

Le géant agro-industriel français Avril, connu notamment pour les marques Lesieur et Puget, et le chimiste néerlandais Royal DSM, leader mondial des vitamines, viennent de créer une joint venture en vue de construire, à Dieppe, la première usine au monde capable d'isoler la protéine contenue dans la graine du colza.

Le procédé, inédit, a été mis au point par DSM. «Il  permet d'extraire, sans solvant à partir du tourteau de colza, une protéine comestible dotée d'excellentes propriétés nutritionnelles qui convient à de nombreuses applications alimentaires », détaille la porte-parole du groupe Avril.

Un enjeu souveraineté

Grâce à ce projet, la co-entreprise, détenue à 75 % par le Néerlandais, se fait fort de proposer une alternative européenne au soja importé sur le marché en plein boom des protéines végétales. Plébiscitées par les végans, flexitariens et autres partisans du bien-être animal, celles-ci ont le vent en poupe.

Selon le GEPV (Groupement d'études et de protéines végétales), le nombre de préparations qui en contiennent a été multiplié par vingt en l'espace dix ans. L'imagination de l'industrie agro-alimentaire est sans limites. Blé, soja ou fèves entraient en 2019 dans la composition de 5.400 produits : biscuits, barres vitaminées, yaourts, burgers, saucisses, nuggets... Et sans doute n'est ce qu'un début. DSM prévoit ainsi que le marché mondial des substituts de viande doublera d'ici 2029 pour passer de 4 milliards à 9 milliards.

Un projet industriel XXL

Quant à l'usine dieppoise, elle nécessitera, selon nos informations, un investissement de l'ordre de 80 millions d'euros, vigoureusement soutenu -à hauteur de 4 millions- par la Région Normandie. Laquelle ambitionne de devenir « un territoire de référence dans la production et la valorisation des protéines végétales », dixit son président Hervé Morin.

Opérationnelle début 2022, l'installation produira 4.500 tonnes d'un isolat de protéine « non OGM » qui sera commercialisé, en BtoB, par DSM sous la marque CanolaPro (colza se dit canola en anglais). Le tonnage produit augmentera rapidement, précise-t-on chez Avril. « ll est appelé à doubler dans les cinq ans ».

De quoi stimuler la filière agricole. Le groupe français, qui transforme déjà en huile, agro-carburant et tourteaux (pour l'alimentation animale), la moitié du colza cultivé dans l'Hexagone, table sur ce projet industriel pour favoriser l'émergence de nouvelles variétés à plus forte teneur en protéine.

Reste à convaincre les transformateurs, et à travers eux le consommateur, que la brassicacée du bocage vaut bien la légumineuse des fazendas sud-américaines.

2 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 22/07/2020 à 5:58
Signaler
L'huile de colza a peu de goût,si leurs steacks de colza sont aussi insipides ils peuvent les garder

à écrit le 20/07/2020 à 21:43
Signaler
Il y a une méthode verte et naturelle pour transformer le colza en steak, c'est l'estomac de la vache. Ecolo n'est-ce pas?

à écrit le 20/07/2020 à 20:40
Signaler
C’est a la mode : des oeufs bio végétal, des aliments qui ressemblent a autres choses mais composés autrement : une agro alimentation artificielle transformée et non naturels Est ce que ces gens qui inventent ces mouvements et ces produits inf...

à écrit le 20/07/2020 à 9:26
Signaler
Je croyais qu'il était désormais interdit l'appellation "Steack" pour toute nourriture végétale !!??

à écrit le 20/07/2020 à 8:41
Signaler
La lobomotisation des masses. Voyez ou revoyez "Soylent green". L'interpretation principale est nulle, mais l'anticipation tres probable.

à écrit le 20/07/2020 à 6:51
Signaler
Voilà du colza modifier génétiquement dans votre aussière sans intermédiaire.... Mais tous vas bien.... Que font les écolo bobo ?

à écrit le 19/07/2020 à 17:48
Signaler
Ca ne peut pas être pire que ces blancs de poulets infects vendu par six en barquette plastique. J'ai gouter c'st vraiment dégueulasse

à écrit le 19/07/2020 à 12:37
Signaler
Soyons francs, avec l'arrêt des néonicotinoïdes, la plantation de colza en Europe est en chute libre... Donc ce n'est pas avec des steaks de colza en remplacement de la viande et du soja que l'Europe va atteindre la suffisance alimentaire protéinique...

à écrit le 19/07/2020 à 9:29
Signaler
Si c'est géré par le groupe Avril, quel nom superbe hein, il ne faudra pas le consommer. Le problème n'étant pas les OGM, que les humains cherchent à lieux faire que la nature pourquoi pas cest une compétition saine mais les tonnes de pesticides ...

à écrit le 18/07/2020 à 17:40
Signaler
La fleur de colza est allergisante, cultivée sur de très grandes surfaces, ça va être un enfer pour les riverains à la floraison et au moment de la récolte.Ne nous leurrons pas, l'objectif c'est de semer du colza OGM, tout comme le soja et le transf...

le 19/07/2020 à 9:11
Signaler
Les OGM (pour l'alimentation animale) provoque la résistance humaine aux antibiotiques ? C'est pas l'excès d'usage qui provoque ce phénomène ? La chloroquine a fini par voir des résistances à force, la malaria s'est "habituée" en faisant de la résist...

à écrit le 18/07/2020 à 17:32
Signaler
Au moins ça sera "local" (sur notre continent), pourquoi tout faire venir de si loin ? Le monde avait été partagé pour le commerce, les uns produisaient ceci les autres cela mais c'est périmé ce genre d'organisation mondiale, $$$/emploi mais pas écol...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.