Avenir optimiste pour le recrutement des cadres en Pays de la Loire

 |   |  336  mots
Si les deux tiers des embauches concernent le secteur des services (activités informatique, juridique, télécommunication, comptabilité, conseil, ingénierie et R&D), le tissu économique régional se distingue avec 20% des recrutements effectués dans l'industrie (contre 15% au niveau national).
Si les deux tiers des embauches concernent le secteur des services (activités informatique, juridique, télécommunication, comptabilité, conseil, ingénierie et R&D), le tissu économique régional se distingue avec 20% des recrutements effectués dans l'industrie (contre 15% au niveau national). (Crédits : DR)
Le recrutement des cadres devrait atteindre un niveau record d’ici à la fin de l’année pour les Pays de la Loire selon l’APEC.

Les Pays de la Loire devraient recruter entre 13.100 et 14.220 cadres d'ici à la fin de l'année 2019, selon l'Apec (Association pour l'emploi des cadres), qui vient de mener une étude auprès de 605 entreprises de la région. « La tendance confirme la dynamique enregistrée depuis trois ans », affirme Michèle Sallembien, déléguée régionale de l'Apec Pays de la Loire. Comme au niveau national, la croissance devrait se situer entre 2% et 11%.

« Cette embellie devrait profiter à l'ensemble du tissu économique que ce soit les startups, les PME ou les grandes entreprises », ajoute-t-elle.

Si ces prévisions se confirment, elles constitueraient un niveau record de recrutement des cadres pour les Pays de la Loire (12.800 recrutements de cadres en 2018).

Dans la région, le chômage s'élève à 7,2% et à 4,5% pour la seule population des cadres (180.380 cadres du privé). L'implantation géographique des cadres est toutefois très variable : 44% d'entre eux sont concentrés à Nantes, 13% à Angers et 10% au Mans. Chacune de ces métropoles affiche des caractéristiques propres : Nantes apparaît plutôt tournée vers les services, l'informatique et la logistique, Le Mans vers l'assurance, la zone de Saint-Nazaire vers l'aéronautique et la construction navale, Angers vers l'électronique.

20% des recrutements effectués dans l'industrie

Si les deux tiers des embauches concernent le secteur des services (activités informatique, juridique, télécommunication, comptabilité, conseil, ingénierie et R&D), le tissu économique régional se distingue avec 20% des recrutements effectués dans l'industrie contre 15% au niveau national. À l'image des Chantiers de l'Atlantique, qui organisaient, ces jours-ci, un afterwork pour recruter 50 conducteurs/superviseurs de travaux en 2019 dans les domaines de la mécanique, des structures métalliques, de l'électricité, de la peinture...

Dans une région où la population a crû de 4% au cours des cinq dernières années, on prévoit une croissance des habitants de 23% à l'horizon 2050. « Les entreprises de la construction, et celles qui emploient 500 salariés et plus, sont les plus confiantes en l'avenir », relève l'Apec.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :