Dolly Daou, designer, de la ville à l’assiette

 |   |  723  mots
Entre design, philosophie et urbanisme, Dolly Daou interroge nos pratiques et pose la question de la transition alimentaire.
Entre design, philosophie et urbanisme, Dolly Daou interroge nos pratiques et pose la question de la transition alimentaire. (Crédits : Frédéric Thual)
Australienne d’origine libanaise, diplômée en architecture d’intérieur, Dolly Daou dirige le Food Lab Design de l’École de design Nantes Atlantique. Un lieu qu’elle veut ouvert sur l’entreprise et à l’international pour mieux appréhender les enjeux des transitions alimentaires.

Mon projet préféré, c'est celui-là. Parce qu'il montre comment l'évolution des comportements alimentaires, la disparition des commerces de bouche et la transition protéique vont entraîner la perte de savoirfaire ancestraux et comment on peut les sauvegarder », pointe Dolly Daou, directrice du Food Design Lab, créé en 2009 par l'École de design Nantes Atlantique. Ici, se forment chaque année, 24 étudiants pour répondre aux enjeux des nouvelles pratiques alimentaires.

Au programme, deux axes majeurs  : le recyclage des déchets et la transition protéique. Les uns étudient la substitution de capsules de café, des jeux pour éveiller les sens des enfants en leur apprenant à reconnaître goûts et saveurs ou la transformation d'arêtes de poisson en gâteaux apéritifs... les autres cherchent à valoriser le zooplancton, les lentilles d'eau ou les écrevisses de Louisiane. Dolly Daou, elle, est arrivée en juin 2018. Avec une mission : « Comment nourrir la planète en 2050 ? ». Et elle ajoute :« ... et maintenant ?»

Trouver des voies complémentaires

« On peut vouloir manger végétarien ou faire du circuit court. Encore faut-il connaître les effets sur le corps, l'impact sur les outils de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :