Leroux et Lotz Technologies veut accélérer en Europe

L’industriel nantais produit des solutions de gazéification et de combustion visant à limiter les impacts environnementaux de certains secteurs (gestion des déchets, énergie...). Avec un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros, dont 30 % à l’international, l’entreprise ambitionne d’y accroître ses activités, en particulier en Europe.

3 mn

(Crédits : DR)

« Nous sommes à l'export en tant que sous-traitant de grands groupes français depuis longtemps, mais avec la disparition de notre activité historique de chaudronnerie, nous avons dû évoluer vers la fourniture de l'ensemble combustion-chaudière pour ne pas disparaître. Et sur ce segment de marché, nous sommes désormais en première ligne pour décrocher des marchés à l'étranger », affirme Paul Clemens, directeur commercial de la PME Leroux et Lotz Technologies (LLT), filiale du groupe Altawest. Dans ce contexte, la PME aux 80 collaborateurs vise une quinzaine de recrutements cette année.

Cap à l'Est avec l'appui de Bpifrance

Outre son siège de Nantes, Leroux et Lotz Technologies (LLT) est implanté à Echirolles, près de Grenoble, et dispose d'une filiale en Pologne depuis 2011. Cette dernière a, d'ailleurs, été réorganisée récemment pour assurer un approvisionnement local et jouer le rôle de relais pour le développement commercial de la société dans la région. Début janvier, c'est en Allemagne que LLT a créé une agence pour développer ce marché aux enjeux forts. « Il y a nombre d'acteurs locaux avec qui nous pourrions travailler et ce pays utilise encore beaucoup de charbon, qui peut être remplacé par des sources d'énergie moins polluantes. Notre objectif est d'y proposer des prestations de services afin d'améliorer les installations existantes », souligne Paul Clemens.

Dans cette aventure, LLT peut compter sur un soutien de poids. « Bpifrance nous accompagne pour développer l'international. Nous bénéficions notamment d'une assurance prospection pour notre filiale en Allemagne. Après l'établissement de notre business plan de trois ans, Bpifrance nous a accordé des fonds éligibles à certaines dépenses comme le marketing, le salaire d'un cadre expatrié, les déplacements sur place... A la fin de la période, nous rembourserons les montants en cas de succès. Dans le cas contraire, l'assurance prospection couvrira une partie des pertes », indique Xavier Forcet, responsable du développement international de LLT. Pour aller encore plus vite dans la région, la société a intégré la mission « Pitch & Partner : Transition énergétique », soutenue par Bpifrance et Business France, qui consiste à développer des activités dans trois pays : la Pologne, la République Tchèque et la Roumanie. « Bpifrance impulse une très bonne dynamique. Des réunions de ciblage et des prises de rendez-vous digitaux avec des prospects potentiels sont en cours », précise Xavier Forcet. Sans oublier les autres produits proposés par la banque publique d'investissement, comme des contrats de caution bancaire pour garantir certains projets d'envergure ou les crédits fournisseurs.

Une implantation au Royaume-Uni à l'étude

Avec un contrat de sous-traitance dans le cadre d'un projet de centrale de bioénergie à Hooton, en Angleterre, LLT envisage une implantation dans le pays d'ici à la fin de l'année. « Il y a des perspectives intéressantes en raison des politiques environnementales ambitieuses et de l'impact potentiel du Brexit, qui imposerait des restrictions dans l'exportation de certains déchets », explique Paul Clemens. En parallèle, la PME vise un chiffre d'affaires compris entre 50 et 60 millions d'euros, dont 50 % à l'export, d'ici trois à quatre ans. Des objectifs atteignables, puisque LLT fait partie des entreprises suivies dans le cadre de France Relance.

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.