La startup de stockage dans le cloud Box valorisée 2 milliards de dollars

 |   |  247  mots
Concurrente de Dropbox, la jeune société californienne vient de lever 100 millions de dollars pour financer son expansion à l'international. Les opérateurs Telefonica et Telstra font partie du tour de table.

La start-up de stockage de données en ligne, dans le « cloud », accélère à l'international. La jeune société de Los Altos, dans la Silicon Valley, s'apprête à annoncer un contrat avec une importante société de conseil informatique française. Elle vient aussi de boucler un nouveau tour de table de 100 millions de dollars, l'équivalent de son chiffre d'affaires de l'année, la valorisant 2 milliards de dollars, selon le Wall Street Journal. Une levée de fonds menée auprès d'investisseurs japonais notamment, ainsi que des fonds déjà actionnaires comme le russe DST Global, mais aussi l'opérateur télécom espagnol Telefonica et l'australien Telstra. « La combinaison de technologies du cloud et de la téléphonie mobile va permettre de remodeler entièrement le secteur des technologies de l'information », a commenté Aaron Levie, le co-fondateur et directeur général de Box, dans un communiqué (en anglais).

 

La course avec Dropbox

Ayant décliné son service dans une douzaine de langues, Box revendique plus de 20 millions d'utilisateurs dans le monde, dont 180.000 entreprises, et 40% de son activité à l'international. Fondée en 2005, la start-up qui emploie plus de 900 salariés, fait la course avec Dropbox. Son concurrent a récemment levé 250 millions de dollars lors d'un tour de table le valorisant 8 milliards de dollars. Box envisage d'entrer en Bourse l'année prochaine et a déjà mandaté Morgan Stanley, Credit Suisse et JP Morgan pour préparer l'opération, selon l'agence Reuters.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/12/2013 à 12:09 :
Décidément toutes les nouveautés viennentencore d'outre-Atlantique. En France c'est toujours la même chose : l'Etat intervient partout. Avec le succès que l'on connait.
Réponse de le 08/12/2013 à 12:09 :
Ne soyez pas pessimiste. Les U.S font la course du collaboratif. L'innovation à venir est bien française : le metacollaboratif. Ou comment rendre interopérables les plateformes collaboratives (cloud et on premise).
Teamtown dans vos bacs en février 2014.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :