Google fabrique désormais lui-même ses voitures sans chauffeur

 |   |  337  mots
Le géant américain équipait auparavant des voitures japonaises pour cartographier les différents pays. (Photo : Reuters)
Le géant américain équipait auparavant des voitures japonaises pour cartographier les différents pays. (Photo : Reuters) (Crédits : Google)
Sans volant, ni pédales, les Google Car électriques permettent d'embarquer deux personnes mais pas de conducteur. Une centaine de prototypes doivent être fabriqués.

Utiliser le produit d'un autre ne fait pas vraiment partie de la pensée Google. Jusqu'à présent le groupe américain travaillait à équiper des voitures de constructeurs japonais pour leur permettre d'être autonomes, mais l'entreprise californienne annonce désormais vouloir construire ses propres automobiles.

"Elles n'auront pas de volant, de pédale d'accélérateur ou de pédale de frein... parce qu'elles n'en ont pas besoin. Nos logiciels et nos capteurs font tout le travail", détaille Chris Urmson, responsable du projet chez Google, dans un message présentant le nouveau prototype, publié mardi soir sur le site du groupe.

Une centaine de prototypes

La petite Google Car électrique à deux places rappelle un peu la Fiat 500 ou la Smart. Elle appréhende ce qui l'entoure grâce à une petite tourelle munie de multiples capteurs et lasers sur son toit, et à une caméra dans le capot.

Google compte fabriquer "environ une centaine" de ces prototypes. Il va commencer à en tester dès cet été de premières versions conservant encore des commandes manuelles, permettant si besoin à un conducteur de prendre le relais. Mais "si tout va bien, nous aimerions lancer un petit programme pilote ici en Californie dans les deux prochaines années", indique Chris Urmson.

Google se diversifie et ambitionne de "changer le monde"

Google a multiplié ces derniers temps les projets a priori éloignés de son cœur de métier (la recherche et la publicité sur internet), comme des relais internet embarqués dans des montgolfières, des lunettes interactives (les Google glass), ou encore des investissements dans des entreprises de robotique ou de thermostats intelligents. Mais qui jouent ou vont jouer un rôle important dans la société et sa perception. 

Avec sa voiture sans chauffeur, le géant américain  ambitionne de "changer le monde pour les gens qui ne sont pas bien servis par les transports d'aujourd'hui", selon le co-fondateur de Google Sergey Brin, qui reconnaît toutefois qu'une commercialisation de masse n'est pas pour demain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2014 à 20:02 :
Renault fait la même chose, c'est pas révolutionnaire. Les ricains et leur propagande me fatigue.
a écrit le 30/05/2014 à 7:22 :
interressant mais vu les lobbys en france et leur puissance sur les élus , m'étonnerais qu'on trouve cela dans nos villes et enfin vu l'image que donne les géants du net sur le plan fiscal a s'exiler , m'étonnerait encore que ce genre de concept soit un jour en france , dans 2 siècles peut-être ..
a écrit le 29/05/2014 à 22:56 :
comme ca s il y a un bug (ou un cas imprevu) ou si un nuisible arrive a pirater le systeme, on est coince au mieux, mort au pire car on ne pourra pas reprendre la main.
Réponse de le 30/05/2014 à 0:02 :
1) il y a un bouton d'arrêt d'urgence
2) En effet, il y a toujours le risque d'un bug. Mais il est clairement plus faible que celui d'une erreur humaine
Réponse de le 30/05/2014 à 0:17 :
Laissez moi devinez, vous n'empruntez jamais les métros urbains automatiques...
Réponse de le 30/05/2014 à 8:49 :
@crc : vous ne connaissez rien au pilotage/régulation des métros automatiques alors... Ils ne pilotent pas à vue, sont en site propre, sur une voie unique, avec des données sur ce qui se passe devant, la ligne étant équipée de capteurs... Mais si l'intelligence artificielle a atteint celle des humains, je veux bien qu'un robot fasse mon travail, sans pb.
a écrit le 29/05/2014 à 22:01 :
Bientôt bye bye les taxi, qui retrouverons secrétaire, agent de voyage et autre métier remplacé par les "machine" (qui appartiennent à des ""investisseurs"").
Quand on aura plus d'argent pour acheter que les robots produisent, faute de ... travail.. il faudra pousser la retraite à 80 ans ? LOL
Réponse de le 29/05/2014 à 22:48 :
Mais oui mon fossile ! L'arrivée de l'eau courante a du faire des dégâts à votre époque; vous vous rendez compte, tous les porteur d'eau au chômage ! Saviez-vous que si nous interdisions les réfrigérateurs pour les particuliers, tous nous chômeurs pourraient devenir marchands de glace. Si ont bannissait les rasoirs, je vous dis pas le nombre de barbier qui retrouveraient leurs emploies, injustement volés par les machines !
Réponse de le 29/05/2014 à 22:48 :
Mais oui mon fossile ! L'arrivée de l'eau courante a du faire des dégâts à votre époque; vous vous rendez compte, tous les porteur d'eau au chômage ! Saviez-vous que si nous interdisions les réfrigérateurs pour les particuliers, tous nous chômeurs pourraient devenir marchands de glace. Si ont bannissait les rasoirs, je vous dis pas le nombre de barbier qui retrouveraient leurs emploies, injustement volés par les machines !
Réponse de le 30/05/2014 à 0:49 :
"Quand on aura plus d'argent pour acheter que les robots produisent, faute de ... travail.. il faudra pousser la retraite à 80 ans ?" : Non, ça viendra avec un actif face à un retraité se battant pour des pensions indexées sur l'inflation et des subventions pour ses revenus dans l'immobilier.
Réponse de le 30/05/2014 à 1:17 :
A combien de % de chômeurs vous réfléchissez ?
a écrit le 29/05/2014 à 22:00 :
bientot on fera l'amour avec google
a écrit le 29/05/2014 à 19:27 :
Vitesse Max 40km/h avec une autonomie de ??. L'avenir de l'automobile pour le grand lobby (de la sécurité routière) du harcèlement routier ! J'espère qu'ils vont supprimer qq lignes blanches pour qu'on puisse les dépasser.
Réponse de le 29/05/2014 à 21:26 :
débile profond
Réponse de le 30/05/2014 à 8:29 :
Je suis dans le vrai, vous en êtes la preuve !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :