Yo, l'application juste pour dire "yo", lève 1,5 million de dollars

 |   |  252  mots
Parmi les investisseurs qui ont souscrit à la levée de fonds de Yo figurent le fonds Betaworks et le fondateur de Mashable, Peter Cashmore. APPLE.
Parmi les investisseurs qui ont souscrit à la levée de fonds de Yo figurent le fonds Betaworks et le fondateur de Mashable, Peter Cashmore. APPLE. (Crédits : Apple)
Cette levée de fonds valorise l'application de messagerie mobile 10 millions de dollars environ, selon la presse américaine.

Le mot "yo" peut faire gagner 1,5 million de dollars: c'est la somme qu'une application de messagerie mobile envoyant uniquement ces deux lettres a annoncé vendredi avoir levé, aux Etats-Unis. Parmi les investisseurs figurent le fonds Betaworks (qui avait notamment investi dans le site d'hébergement chez l'habitant AirBnB, la plateforme de financement communautaire Kickstarter ou encore le site d'informations Buzzfeed) et le fondateur du blog Mashable, Peter Cashmore.

La startup, qui s'est avec à-propos baptisée Yo, a fait ses débuts en Israël avant de déménager à San Francisco, et la levée de fonds la valorise à quelque 10 millions de dollars, au total, selon les médias américains. Son cofondateur, Or Arbel, assure que Yo dipose d'un fort potentiel, au point de quitter son emploi de directeur technologique de la plate-forme de courtage Stox - qu'il avait également cofondée l'an dernier - pour se consacrer à l'application de messagerie mobile.

"Les gens pensent que c'est juste une application qui dit "yo". Mais ce n'est pas vraiment ça", a-t-il assuré au New York Times. "Nous aimons appeler cela de la messagerie basée sur le contexte : on comprend selon le contexte ce qui est dit". Durant le Mondial de footbal par exemple, les utilisateurs se sont vus proposer de recevoir un "yo" à chaque but marqué. L'application yo est gratuite et compatible avec l'iPhone d'Apple et les appareils utilisant le système d'exploitation Android de Google. Elle aurait déjà été téléchargée plus de 2 millions de fois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/07/2014 à 22:04 :
Yo
a écrit le 20/07/2014 à 17:55 :
yo
a écrit le 20/07/2014 à 11:54 :
Ah, j'aurai du lancer plus tôt mon application qui fait "Prout"...
Réponse de le 21/07/2014 à 10:53 :
Bien résumé!!
Réponse de le 21/07/2014 à 10:54 :
bien résumé!!
a écrit le 20/07/2014 à 8:34 :
moi je dit bravo

Une idée simple qui rapporte, a ceux qui critique, vous n êtes que des jaloux aigris qui ne font que pleurer sur votre sort au lieu de vous battre.
Avant 1981 ont avais envie d être de devenir, maintenant tous n est que jalousie et rejet, pauvre france qui ne se complet que dans le médiocre.

Réponse de le 21/07/2014 à 10:52 :
Eh oui, l'instinct grégaire rapporte....à ceux qui savent le stimuler....pas glorieux, tout ça...
a écrit le 20/07/2014 à 1:09 :
Alors que des gens se crèvent à la tache ou que d'autre crèvent de faim, certains amassent des fortunes avec des appli useless ...

Ce monde tourne vraiment à l'envers, c'est attristant et affligeant.
a écrit le 19/07/2014 à 23:28 :
Pourtant c'est une des pires messagerie que je connaisse; bourré de bugs !
a écrit le 19/07/2014 à 18:24 :
Je savais pas que je valais 20 millions(yo x 2).j'ai enflé de la tête,
a écrit le 19/07/2014 à 17:52 :
La manière dont l'information est tournée peut faire rire, mais économiquement, c'est tout à fait cohérent. Cette application a beau être simplissime, ses investisseurs ont du comprendre qu'elle serait utilisée massivement dans les prochains mois et qu'elle pourrait donc générer d'importants revenus publicitaires.

Je ne vois pas le rapport avec la recherche médicale ou une "économie basée sur du vent". Tout ce qui peut rapporter de l'argent coûte de l'argent, c'est pareil pour un terrain agricole ou une librairie sur la grand-place de Paris.
a écrit le 19/07/2014 à 17:41 :
Du grand n'importe quoi, une économie basé sur du vent... l'option à 2€ vous permettra d'envoyer un autre mot...
a écrit le 19/07/2014 à 17:03 :
Et la recherche sur les nouvelles classes d'antibiotique pour contourner les résistances, et sauver des vies, elle lève combien ?
a écrit le 19/07/2014 à 15:54 :
yo. Voilà. C'était pas si difficile...
a écrit le 19/07/2014 à 13:58 :
On marche sur la tête là.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :