AssoConnect, la startup qui veut moderniser les associations

 |   |  675  mots
(Crédits : DR)
Pour encourager les associations, toujours à la traîne en matière d'usages numériques, à passer au XXIe siècle, la startup AssoConnect a développé une plateforme de gestion pratique et facile à utiliser, spécialement conçue pour les besoins des associations. Un marché qui se structure.

Finis les post-its éparpillés sur le bureau, les chèques empilés dans un porte-document en attendant de les déposer à la banque, les fichiers Word et Excel mal organisés et les sites au design très amateur ? Pas tout à fait, car contrairement aux entreprises, les associations accusent toujours un net retard en terme d'utilisation des outils numériques. Certes, de plus en plus de structures ont compris l'importance des réseaux sociaux pour communiquer, souder les adhérents et attirer de nouvelles recrues. Mais "peu utilisent les nouvelles technologies pour améliorer leur mode de fonctionnement", souligne un rapport de 2013 du réseau associatif Recherche et Solidarités.

Pourtant, gérer une association au quotidien, qu'il s'agisse d'une association sportive, culturelle, médico-sociale, étudiante, politique, humanitaire ou professionnelle, prend souvent la forme d'un chemin de croix pour le "bureau", ces quelques membres, salariés ou pas, en charge de faire vivre la structure. Alors que les entreprises se dotent de logiciels et d'outils spécialement conçus pour eux, une grande partie des 1,3 million d'associations françaises fonctionne toujours de manière artisanale. Une conséquence à la fois de l'âge des dirigeants (moins de 7% ont moins de 36 ans) et du manque d'outils adaptés.

Un logiciel simple et ergonomique pour gérer l'association de A à Z

Passionné de voile et membre d'associations depuis son enfance, Arnaud De La Taille, 28 ans, a souvent été confronté à ce manque d'organisation chronique. "La comptabilité, la gestion des adhésions, le suivi des paiements, les demandes de subventions, la communication demandent des centaines d'heures de travail par an et représentent environ 60% du temps des dirigeants. Un temps qu'ils ne consacrent à développer des projets", remarque le jeune entrepreneur.

Avec deux amis, Sylvain Fabre (28 ans), et Pierre Grateau (30 ans), l'ancien étudiant de Centrale a décidé d'apporter une solution, sous la forme d'un logiciel spécialement designé pour répondre aux besoins des associations. Baptisé AssoConnect, il s'agit d'une plateforme "extrêmement simple d'utilisation" qui permet de réunir au même endroit "tous les aspects de la gestion d'une association". Y compris la création du site web, les outils de communication et une plateforme interne pour les interactions entre membres.

Le prix de l'abonnement varie selon la taille de la structure et ses besoins, de 19 euros par mois à plusieurs milliers d'euros dans le cas de grandes fédérations. Lancée en 2011, la startup ne décolle vraiment que depuis septembre dernier.

"Sous l'effet de la démocratisation des outils de gestion dans le cloud, de la baisse notable des subventions publiques et de la professionnalisation des associations, qui emploient 1,8 million de salariés en France, les mentalités changent doucement et les associations commencent à rechercher des outils pour optimiser leur gestion", estime Arnaud De La Taille.

Une concurrence dispersée

La startup compte 1.500 clients, dont des grosses fédérations sportives comme la Ligue d'Aquitaine de judo, et signe environ une nouvelle structure chaque jour. Son objectif est d'en recruter "une dizaine par jour" d'ici à la fin de l'année 2016, pour un total de 10.000 d'ici à la fin 2017. Une feuille de route à la fois très ambitieuse, mais atteignable, la France comptant 1,3 million d'associations.

Cette forte croissance s'explique en partie par une concurrence dispersée. Le marché des logiciels spécialement conçus pour les associations n'est pas bien structuré.

"Notre force, c'est de tout regrouper en une seule plateforme dédiée. Il n'existe aucun autre service qui mêle outils de gestion, de communication et création du site web", assure l'entrepreneur.

Aujourd'hui, les associations qui souhaitent simplifier et professionnaliser leur organisation ont recours à des logiciels comme ceux de Salesforce, Nation Builder ou encore divers logiciels de paiement ou de gestion des contacts, comme Caleb Gestion, Diacamma Asso ou AlauxSoft. Google et Microsoft proposent également des programmes pour aider les associations dans les tâches de gestion. De quoi mettre un peu la pression sur AssoConnect, qui réfléchit à effectuer sa première levée de fonds, qui visera notamment à s'internationaliser.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :