Ecran "brûlé", retard de livraison... Les débuts laborieux du Pixel 2 de Google

 |   |  445  mots
Lancé le 4 octobre, le smartphone Pixel 2 de Google est disponible à partir de 649 dollars (552 euros).
Lancé le 4 octobre, le smartphone Pixel 2 de Google est disponible à partir de 649 dollars (552 euros). (Crédits : Reuters/Stephen Lam)
La firme de Mountain View a annoncé, vendredi étendre à 2 ans la garantie constructeur pour son dernier smartphone Pixel 2. Lancé début octobre, plusieurs témoignages font état de pixels brûlés sur l'écran. Le tout, accompagné de retard de livraison pouvant aller jusqu'à un mois. Retour sur les débuts compliqués du Pixel 2.

Après un lancement en grande pompe début octobre, le Pixel 2 de Google connaît des débuts difficiles... Le smartphone présente un problème de rétention de l'image, détecté en premier par le blog spécialisé Android Central la semaine dernière. Un constat partagé par plusieurs médias, comme le Guardian et The Verge. En cause : des traces de pixels brûlés, dit "screen burn-in" en anglais. Ces tâches sont apparues après une semaine de prise en main seulement - alors que le phénomène se produit habituellement après plusieurs années d'utilisation.

Tweet papier Anaïs

Les pixels brûlés "ne devraient pas affecter l'utilisation normale"

Autres problèmes répertoriés : des cliquetis durant les appels ou encore, une mauvaise connexion Bluetooth entre le smartphone et d'autres matériels.

"Nous prenons très au sérieux toute information relative à un problème et nos ingénieurs enquêtent très rapidement", a déclaré à Reuters la semaine dernière Mario Queiroz, vice-président de Google chargé des produits Pixel. "Nous en dirons plus dès que nous aurons des données pertinentes", a-t-il assuré lors de l'ouverture d'une enquête interne.

Pour tenter d'éteindre l'incendie, Google a promis, vendredi dernier, une garantie constructeur de 2 ans. Le phénomène des pixels brûlés "ne devraient pas affecter l'utilisation normale et quotidienne des utilisateurs", écrit dans un communiqué Mario Queiroz. Il assure qu'une mise à jour du logiciel de Pixel 2 devrait remédier à ce problème dans les "prochaines semaines".

1% des parts de marché du smartphone aux Etats-Unis

Google s'est aussi fait épingler par certains clients américains ayant déboursé 30 dollars supplémentaires pour l'achat du Pixel 2 par un revendeur de l'opérateur Verizon - "une erreur", s'est excusé le moteur de recherche qui s'engage à rembourser ses clients lésés. Et ce n'est pas tout. Google a dû baisser le prix de son adaptateur, pour relier le Pixel 2 à des enceintes, de 20 à 9 dollars pour s'aligner sur le produit similaire de chez Apple. Pour couronner l'ensemble, la firme de Mountain View a prévenu par mail, il y a une semaine, des acheteurs pour les avertir d'un retard de livraison de leur Pixel 2 pouvant aller jusqu'à un mois, à fin novembre, selon le blog AndroidPolice.

C'est donc un lancement confus pour Google, qui souhaite se faire une place dans le marché des smartphones. Le géant américain détenait 1% des parts de marché du smartphone aux Etats-Unis au second trimestre, contre 32% pour Apple et 32% pour Samsung - selon une étude IDC.

> Lire aussi : Pixel 2, mini-enceinte... Comment Google veut concurrencer Amazon et Apple

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2017 à 19:30 :
Il ne faut pas mettre le Pixel 2 et le Pixel 2 XL dans le même panier. Tous les problèmes sont sur le Pixel 2 XL construit par LG alors que sur le Pixel 2 de HTC rien d'alarmant.
a écrit le 30/10/2017 à 22:14 :
C'est bizarre comme le ton de la presse est différent dès qu'il s'agit d'un concurrent d'Apple. Pas de grand-messe médiatique. Un ton tout de suite critique et la mise en avant des défauts. Tout le contraire de ce que les journalistes font quand c'est Apple. Vous n'avez pas honte? C'est quand même dingue que la presse française soit devenue si corrompue, surtout depuis 2007. Ensuite c'est les mêmes qui vont faire la morale aux "dictatures" qui "manipulent la presse", il n'y a plus que ça pour leur donner moins mauvaise conscience (pour ceux qui en ont encore une). Franchement honte à la presse pro-Apple. De vrais sectaires orwelliens. Steve Jobs savait ce qu'il faisait en noyautant d'abord le milieu de la presse et la pub. Maintenant on est tous prisonniers de la propagande sournoise d'Apple. Merci à tous les crétins arrogants et vaniteux qui achètent cette marque pourrie.
Réponse de le 31/10/2017 à 4:56 :
Une aspirine toutes les deux heures. Camomille le soir avant le coucher. Les symptomes devraient disparaitre dans quatre ou cinq semaines.
Réponse de le 31/10/2017 à 9:39 :
J'ai un Samsung sous Android mais si vous avez une liste des défauts techniques des Apple, donnez les. Le prix (excessif) est peut-être lié à la qualité de finition, de la technique, ... (même si c'est pas prévu pour être réparé, tout soudé, prévu pour être remplacé par le modèle qui arrivera ensuite)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :