Microsoft invente l’ascenseur qui lit dans vos pensées

 |   |  450  mots
La technologie de Microsoft repose sur une série de capteurs qui, placés dans le hall d'attente de l'ascenseur, observent et analysent le comportement des individus.
La technologie de Microsoft repose sur une série de capteurs qui, placés dans le hall d'attente de l'ascenseur, observent et analysent le comportement des individus. (Crédits : Creative Commons / Gideon Tsang)
Les ingénieurs de Microsoft Research sont en train de développer un prototype d'ascenseur intelligent capable de deviner l'étage auquel l'usager souhaite se rendre.

Il ne vous emmène pas encore au septième ciel mais devine de façon autonome l'étage auquel vous souhaitez vous rendre. Dans une interview réalisée jeudi dernier par la chaîne d'informations Bloomberg TV, Peter Lee, le directeur de Microsoft Research, présente l'étonnant projet « d'ascenseur intelligent » sur lequel travaillent actuellement des ingénieurs de la firme.

L'intelligence artificielle est « notre plus large domaine d'investissement en ce moment », assure Peter Lee. « On estime que, dans le futur, ce ne sera plus l'homme qui dictera à l'ordinateur quelles actions effectuer, mais l'ordinateur qui agira spontanément à notre place. »

Deviner les intentions des gens

Dans le cas de l'ascenseur intelligent, des capteurs placés dans le hall d'attente observent le comportement des individus.

« Pendant trois mois, explique Peter Lee, le système a appris à lire son environnement et à se dire 'tiens, voilà comment se comporte quelqu'un qui souhaite prendre un ascenseur' ou encore 'tiens, voici le type d'individu qui compte se rendre au troisième étage plutôt qu'au quatrième'. »

Les équipes ont ensuite mis fin à cette période d'apprentissage, « et sans programmation particulière, notre ascenseur a été capable de deviner les intentions des gens et d'agir à leur place ». Admettons qu'un jour, poursuit le directeur de Microsoft Research, vous parlez de déjeuner avec un collègue au deuxième étage. Alors, à l'heure du déjeuner, lorsque vous montez dans l'ascenseur, la technologie vous amènera, sans que vous lui demandiez, à l'étage en question.

Les murs ont des oreilles...

Une telle technologie présente-t-elle une menace au respect de la vie privée ? Non, s'empresse de répondre Peter Lee. Certes, l'usage de caméras est nécessaire pour filmer les individus devant les ascenseurs, mais ces dernières n'ont pas vocation à reconnaître leur identité. Seuls sont analysés les gestes, non les visages.

« Ce genre de système intelligent devrait même, à terme, être amené à comprendre de lui-même les limites à ne pas franchir [en matière de vie privée]», ajoute Peter Lee, soucieux de rassurer, dans un contexte de méfiance faisant suite au scandale de l'espionnage de la NSA.

L'idée étant que l'ascenseur soit capable de discerner en toute autonomie « ce qui relève du correct et de l'incorrect ». Le scientifique américain se garde cependant bien de préciser si le système aura recours à l'analyse des conversations privées, comme le suggèrerait l'exemple du déjeuner.

Aujourd'hui, la technologie est encore loin d'être prête à l'application. Mais Microsoft Research assure vouloir approfondir ses recherches, et promet de nombreux autres projets d'intelligence artificielle.

 

Crédit photo : Elevator par Gideon Tsang via Flickr CC Licence by.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2014 à 18:43 :
Et si les ingénieurs de MS commençaient par rendre facile - transparente?... - l'interopérabilité entre ses OS de base qui les font vivre à savoir Windows et Windows Phone par exemple !... :-)
a écrit le 21/01/2014 à 12:03 :
Quand il y a peu d'étages (surtout pour descendre), prendre l'escalier. Ça fait de l'exercice salutaire, et aussi éviter de poireauter devant la porte quand l'engin est au dernier étage, le temps qu'il arrive, déjà en bas sur ses deux jambes..... Peut-être que si on pense "j'y vais à pieds", la cabine arrive plus vite ? C'est beau le progrès.
a écrit le 21/01/2014 à 11:40 :
Personnellement, je ne m'agite pas spécialement à l'approche de mon étage (le 3ème). Je ne comprends donc pas quel type de comportement va pouvoir être analysé par la technologie Microsoft. Selon moi, l'utilisateur devra actionner un nouveau comportement (parler, regarder quelque part ou autre) pour faire fonctionner l'ascenseur. Donc l'ascenseur ne "lit pas dans nos pensées".
a écrit le 20/01/2014 à 22:39 :
avec un mec bourré l'ascenseur y comprendra plus rien :s
a écrit le 20/01/2014 à 20:54 :
"Certes, l'usage de caméras est nécessaire pour filmer les individus devant les ascenseurs, mais ces dernières n'ont pas vocation à reconnaître leur identité. Seuls sont analysés les gestes, non les visages." Le système serait-il "bourka-compatible"? Le moyen-orient pourrait être intéressé.
a écrit le 20/01/2014 à 19:51 :
Dans le genre "intelligence autonome", ça me rappelle l'histoire (vraie) de ce cheval qui connaissait par cœur ses trajets habituel. Dont le trajet vers la maison de la maitresse du mari : sympa pour l'épouse…

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :