IA : la France a perdu la bataille mondiale mais rêve de champions sectoriels

 |   |  1231  mots
Face à la Chine, des moyens de collectes limités. Contrairement à l'Europe, Pékin ne s'embarrasse pas de considérations éthiques pour créer d'immenses bases de données permettant de développer l'IA.
Face à la Chine, des moyens de collectes limités. Contrairement à l'Europe, Pékin ne s'embarrasse pas de considérations éthiques pour créer d'immenses bases de données permettant de développer l'IA. (Crédits : iStock)
Dans l’intelligence artificielle, la France veut se battre pour garder ses talents. Et mise surtout sur les verticales où l’Europe a un avantage sur le reste du monde.

« L'avantage pris par les Américains et les Chinois va être impossible à combler », concède Cédric O, la mine renfrognée, à la conférence d'ouverture de AI Paris, le 11 juin dernier. L'aveu ne surprend pas la salle, mais il permet au secrétaire d'État au Numérique d'affirmer l'évidence afin d'exposer des objectifs réalisables et réalistes en matière d'intelligence artificielle. Car l'Hexagone n'a pas renoncé à jouer un rôle dans la bataille mondiale de l'IA. Notamment à l'échelle européenne.

Pour cela, la France s'appuie sur le rapport du député LREM et mathématicien Cédric Villani, qui vise à retenir ses nombreux talents sur son territoire et à développer des pôles d'excellence. Si l'objectif du pays est toujours de créer des champions mondiaux de l'IA, la stratégie est désormais de se concentrer sur certains secteurs clés, où l'Europe a déjà placé ses pions.

Les talents, la principale force de la France

Autrement dit, plutôt que de courir un marathon perdu d'avance aux côtés des Gafami américains (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft et IBM) et des BATX chinois (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi), la France préfère mener la bataille de la donnée sectorielle. « Il reste...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/06/2019 à 15:26 :
c est pas parce qu on a des immenses bases de donnees (comme en chine ou au USA) qu on va forcement etre capable de s en servir voire de developper des algo qui vont bine (pour l instant l IA ca ressemble plutot a un truc bourrin qui repete ce qu il a appris)

Le raisonnement de l article c est comme de dire que le pays qui a les plus grosses reserves de petrole aura l industrie auto dominante... que je sache l arabie seoudite ne construit pas de voiture et le japon ou la RFA n ont pas de petrole ...
Réponse de le 28/06/2019 à 18:20 :
Pas mieux : l'IA c'est surtout du marketing actuellement. Soit la répétition d'expérience est impossible et l'IA applique des raisonnements à partir de logiciels construits par les humains ( ce qui existe déjà en jeu vidéo depuis un certain temps soit dit en passant on joue contre l'ordinateur qui imite le joueur humain) soit c'est la répétition des expériences et des échecs par l'exploitation des bases de données de manière brute ou statistique qui programme l'IA par auto apprentissage ( sachant que l'auto apprentissage n'est possible que parce qu'un logiciel humain le lui permet...). Dans tout les cas, ce que l'on appelle l'Ia aujourd'hui n'est qu'un automate virtuel : ça imite de l'intelligence mais cela n'en est pas. Une simple rupture technologique sur la manière d'exploiter les données, qui peut être découverte par un petit pays comme la France, et les mastodontes actuels seront dépassés et leurs malheureuses IA seront obsolètes.
a écrit le 28/06/2019 à 12:17 :
ça doit être pour ça que Paris est la métropole mondiale qui a attiré le plus d'investissements de R&D en 2018 (KPMG), loin devant Shanghai, Londres ou San Francisco. et que, de même, la France a accueilli en 2018 plus d'investissements de R&D que Allemagne et UK réunis (EY).
on n'a pas arrêté de nous dire, chez nous comme à l'étranger, que la France est en retard. alors qu'il s'avère que l'Hexagone est le pays le plus équilibré/développé et qu'il est notamment très bon en R&D/innovation. le pays est au top, par exemple, sur les morts évitables (morts évitables au vu des technologies/connaissances disponibles). il y a à l'évidence de l'intelligence en France (mais un manque d'esprit conquérant). il y aura donc une bonne activité IA.
a écrit le 28/06/2019 à 10:38 :
En Chine les ingénieurs en informatique sont plus nombreux et payés 6 fois le salaire moyen dans le pays pour un développeur lambda. A ce niveau de salaire ils ont la possibilité de s'investir à 300% dans leur travail, soit parce que leur femme n'a pas besoin de travailler soit parce que leur pouvoir d'achat leur permet de se payer pour une miséré femme de ménage, livraison de repas à la maison, jardinier etc.
En France impossible de s'investir à 300% dans son travail, un salaire de développeur est à peine une fois et demie le salaire médian et du coup c'est un luxe de se payer une femme de ménage et de ne pas avoir besoin de cuisiner.
Le pouvoir d'achat des ingénieurs français est donc un gros obstacle à la réussite de la France dans ces industries d’avenir, je crains qu'avec un modèle social ou un ingénieur ne gagne pas beaucoup plus qu'une femme de ménage il est impossible d'envisager des jours meilleurs pour l'économie du pays.
Réponse de le 28/06/2019 à 12:45 :
C'est tout à fait clair ! j'ajoute que les formations continues sont vraiment hachier dans ce pays
a écrit le 28/06/2019 à 10:36 :
En Chine les ingénieurs en informatique sont plus nombreux et payés 6 fois le salaire moyen dans le pays pour un développeur lambda. A ce niveau de salaire ils ont la possibilité de s'investir à 300% dans leur travail, soit parce que leur femme n'a pas besoin de travailler soit parce que leur pouvoir d'achat leur permet de se payer pour une miséré femme de ménage, livraison de repas à la maison, jardinier etc.
En France impossible de s'investir à 300% dans son travail, un salaire de développeur est à peine une fois et demie le salaire médian et du coup c'est un luxe de se payer une femme de ménage et de ne pas avoir besoin de cuisiner.
Le pouvoir d'achat des ingénieurs français est donc un gros obstacle à la réussite de la France dans ces industries d’avenir, je crains qu'avec un modèle social ou un ingénieur ne gagne pas beaucoup plus qu'une femme de ménage il est impossible des jours meilleurs pour l'économie du pays.
a écrit le 28/06/2019 à 9:50 :
Je ne suis absolument pas d'accord avec l'affirmation que la France ne pourrait pas rattraper son retard dans l'IA. C'est encore un argument fallacieux pour soumettre notre pays à des technologies américaines. Il existe aujourd'hui dans les labos des IA créateurs d'IA. Et leur efficacité est redoutable par des performances nettement supérieures à celles programmées par des humains.
Réponse de le 28/06/2019 à 12:49 :
Vous n'y êtes pas ! L'important ce sont les data, les données, les faits à partir desquels se construisent les vérités par corrélation, l'équivalent de l'expérience humaine qui se compte en années alors que pour l'IA elle peut également se compter en quantité de données (espace de données) l'équivalent de l'espace temps Einsteinien, le temps, l'expérience c'est aussi de l'espace (mémoire ici) dans lequel se déroule les chemins de l'expérience, les causalités.
Réponse de le 30/06/2019 à 6:33 :
Travaillant dans le domaine informatique, je peux t'affirmer que les datas ne constituent pas un algorithme "intelligent". C'est comme si tu disait que le bois pouvait se passer de menuisier pour construire un objet. La DATA, c'est la matière première, l'IA est l'outil pour la travailler. Il faudrait arrêter de répéter bêtement ce que des politiciens incompétents vomissent dans leurs allocutions médiatiques...
a écrit le 28/06/2019 à 9:08 :
Ok, l'UE est fin prête ayant déjà planifiée 55 réunions sur le sujet, c'est pour dire si elle est motivée hein !? On y va à fond les gars ! :D
a écrit le 28/06/2019 à 8:31 :
haha
vous avez envie de sacrifier votre vie pour qu'un jour montebourg et taubira debarquent, et vous coulent joyeusement ca ' facon dailymotion'?
evidemment que ca n'interesse personne, faut regarder les conditions actuelles en france!
meme pour un simple rapprochement, faut avertir les syndicats ( qui ne manquent pas de sortir le delit d'entrave a chaque contrariete)
l'AI se fera ailleurs, grace a hollande et a ses amis
Réponse de le 28/06/2019 à 15:24 :
vous etes aveugle par votre Ideologie. l IA c est d abord de la recherche, pas du buzz facon daily motion.
Le gros Probleme c est qu en France, faire de la recherche ou meme de l ingenierie c est tres mal payé et avec des condition de travail merdique (merci les marchands de viandes de type Altran). du coup un francais malin va soit faire autre chose (HEC, medecine) et pour ceux qui vont malgre tout faire des etudes technique, il va falloir s expatrier ou aller faire du management

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :