Location de bateaux entre particuliers : Click&Boat lève 1 million d'euros

 |   |  643  mots
Click&Boat vient tout juste de racheter l'un de ses concurrents nationaux - et leur aîné d'un an - Sailsharing.
Click&Boat vient tout juste de racheter l'un de ses concurrents nationaux - et leur aîné d'un an - Sailsharing. (Crédits : DR)
La jeune pousse française qui fêtera bientôt ses trois ans ambitionne de devenir le numéro un de la location de bateaux entre particuliers à l'échelle européenne.

Voilà 26 jours que le coup d'envoi du Vendée Globe a été donné aux Sables d'Olonne, devant une immense foule de passionnés. Une aubaine pour les plateformes de la location de bateaux entre particuliers comme Click&Boat. La jeune pousse francilienne créée il y a trois ans par Edouard Gorioux et Jérémy Bismuth, après avoir constaté que des millions de bateaux dormaient dans les ports européens, pesant sur le porte-monnaie de leurs propriétaires, a en effet  connu un pic de demande pour l'occasion. L'un de ses fondateurs, Jérémy Bismuth évoque une centaine de réservations rien que pour le départ de la course.

Le succès semble donc être au rendez-vous. Ce qui est sûr, c'est que, tout comme sa concurrente bordelaise Samboat, elle séduit les investisseurs puisque la startup vient justement d'annoncer avoir levé cette semaine un million d'euros auprès du fonds parisien Olma Fund. "L'objectif est d'une part d'accélérer notre croissance à l'étranger, notamment en recrutant de nouveaux collaborateurs, et d'autre part, de lancer de nouveaux services à destination des plaisanciers européens", déclare l'un des co-fondateurs Edouard Gorioux.

Louer un bateau avec son capitaine

Concrètement, la plateforme fonctionne un peu comme Airbnb, pour les logements. Cependant, les amateurs titulaires du permis peuvent choisir de louer un bateau seul, ou d'opter pour la co-navigation, le propriétaire restant alors à bord. "Cela ne concerne donc pas seulement un public avisé et permet de lever la barrière de l'accessibilité", explique ainsi le jeune chef d'entreprise. La co-navigation permet en outre de rassurer les propriétaires de bateaux avant de sauter le pas et de laisser les locataires seuls maîtres à bord du vaisseau.

Il faut dire que les propriétaires en prennent grand soin. Or cet entretien a un coût. Et pas des moindres. Selon les professionnels du secteur, cela reviendrait grosso modo à 10% de la valeur du bâtiment, soit 10.000 euros annuels pour un bateau acheté 100.000 euros, précise Jérémy Bismuth. De quoi faire hésiter un propriétaire à le confier à un autre, aussi passionné  soit-il. Dans un premier temps du moins.

Car comme la voiture, qui est utilisée en moyenne 5% du temps, un bateau le serait en moyenne dix jours par an. "Pour dix jours d'utilisation, cela revient à un coût de 10.000 euros par jour", poursuit-il. "Quand Click&Boat propose des tarifs autour de 350 euros par jour". A ce prix, le calcul semble donc vite fait. A la fois pour un locataire que pour un propriétaire, sachant qu'en France, la valeur moyenne d'un bateau serait, selon Jérémy Bismuth, de 12.000 euros.

Consolider le secteur en Europe

D'autant qu'il y aurait sur le marché moins de 600 loueurs professionnels, qui ont chacun une flotte de quatre bateaux. Avec, en parallèle, plus d'un million de bateaux qui sont utilisés moins de dix jours par an, précise Jérémy Bismuth. Selon lui :

"Le bateau est donc le produit par excellence qu'il faut partager, sachant qu'un bateau coûte cher toute l'année à son propriétaire, pour seulement quelques jours d'utilisation, il y a l'entretien, la place dans le port..."

Il y a donc bel et bien un créneau à prendre. De fait, les affaires semblent rouler pour la jeune pousse française. Présent dans 22 pays et 362 ports, Click&Boat revendique un volume d'affaires de 10 millions d'euros, s'octroyant la place de numéro 1 du secteur de la location de bateaux entre particuliers en Europe. "Nous prévoyons de nouvelles acquisitions à l'étranger afin de consolider le secteur en Europe dans les deux prochaines années", précise Jérémy Bismuth. Et pour l'heure, Click&Boat vient tout juste de racheter l'un de ses concurrents nationaux - et leur aîné d'un an - Sailsharing.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :