Prix #10000startups 2021 : découvrez les gagnants du Grand Ouest !

 |  | 718 mots
Lecture 4 min.
Greenbig, Unseenlabs, SereniTrip, Hera-Mi et Transition-One se qualifient pour la grande finale parisienne, qui se tiendra le 15 mars.
Greenbig, Unseenlabs, SereniTrip, Hera-Mi et Transition-One se qualifient pour la grande finale parisienne, qui se tiendra le 15 mars. (Crédits : DR)
Le Prix 10.000 startups pour changer le monde, organisé par La Tribune, a récompensé à Nantes cinq startups du Grand Ouest (Pays-de-la-Loire, Bretagne, Normandie, Centre-Val-de-Loire). Greenbig, Unseenlabs, SereniTrip, Hera-Mi et Transition-One se qualifient pour la grande finale parisienne, qui se tiendra le 15 mars.

Après Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux, le tour de France de l'innovation du concours 10.000 startups pour changer le monde 2021, organisé par La Tribune, s'est arrêté à Nantes ce mardi 9 février. Le principe : couronner une startup dans chacune des catégories Environnement & Energie, Data & IA, Smart tech (innovations d'usage), Santé et Start (pépites en phase d'amorçage). Vingt startups du Grand Ouest sont venues pitcher leur innovation devant un jury de professionnels. En plus de La Tribune se trouvaient nos partenaires BNP Paribas, la Mission French Tech, Bpifrance et Business France. L'espace de coworking nantais Le Palace faisait également partie du jury.

Les lauréats représenteront leur région lors de la grande finale qui se tiendra à Paris le 15 mars, face aux vainqueurs de leur catégorie issus des autres étapes régionales à Lyon, Marseille, Toulouse, Nantes, Paris, Strasbourg et Lille. Les gagnants nationaux seront révélés lors d'une cérémonie qui se tiendra le 29 mars au Grand Rex, toujours dans la capitale. En plus des prix -un par catégorie-, le jury national remettra également un prix Coup de cœur, un prix Impact (tous deux parmi les lauréats régionaux non primés dans les six catégories), ainsi qu'un prix spécial Outre-Mer, récompensant une startup issue de La Réunion ou de Guadeloupe.

Lire aussi : Prix #10000startups 2021 : découvrez les gagnants de Bordeaux et sa région !

Dans la catégorie Environnement & Energie, le gagnant est Benoît Paget, le CEO de 50 ans de Greenbig. La startup de Rouen a inventé un automate, le B-Bot, qui optimise et rentabilise le recyclage des bouteilles en plastique. Installé essentiellement dans les supermarchés, doté d'un écran tactile et d'un large trou sur sa face avant, la machine scanne, analyse puis broie les bouteilles en plastiques, et le matériau est ensuite réutilisé en circuit court pour produire de nouvelles bouteilles. Le B-Bot est fabriqué en France et maintenu par du personnel en insertion professionnelle, ajoutant une démarche sociale à cette innovation environnementale.

Lire aussi : Prix #10000startups 2021 : découvrez les gagnants de Toulouse et Montpellier !

Dans la catégorie Data & IA, le jury a récompensé Clément Galic, le CEO de 37 ans de Unseenlabs. Cette space tech rennaise conçoit, développe et opère ses propres satellites, sur la base d'une technologie brevetée d'écoute des ondes électromagnétiques passives émises par les navires, qui permettent de surveiller l'espace maritime mondial et l'impact de la navigation internationale sur les océans.

Lire aussi : Prix #10000startups 2021 : découvrez les gagnants de Marseille et sa région

Dans la catégorie Smart tech (innovations d'usage), la lauréate est Alice Champenois, la cofondatrice de 32 ans de SereniTrip. Cette assurtech de Laval réinvente l'assurance des véhicules de location en cassant les prix pratiqués par les loueurs de voiture, tout en proposant une assurance tous risques (bris de glace, erreur de carburant, perte de clés, pneus, effets personnels...). Un forfait (journalier de 5 euros ou annuel à 69 euros) permet d'en bénéficier partout dans le monde et pour tous les usages, qu'il s'agisse de la location d'un véhicule auprès d'un loueur traditionnel ou de l'utilisation des plateformes d'autopartage et de location entre particuliers.

Lire aussi : Prix #10000startups 2021 : découvrez les lauréats de Lyon et sa région !

Dans la catégorie Santé, le jury a primé Sylvie Davila, la CEO de 46 ans de Hera-Mi. Cette deeptech nantaise utilise l'intelligence artificielle pour améliorer la détection précoce du cancer du sein grâce au Breast-SlimView, un logiciel d'aide à la décision pour la mammographie 2D et 3D. Son algorithme breveté permet aux radiologues d'afficher uniquement l'information pertinente sur les mammographies, ce qui rend le diagnostic plus efficace (95% de fiabilité) que celui des radiologues à l'oeil nu (85%).

Et enfin, dans la catégorie Start, le jury a primé Aymeric Libeau, le CEO de 50 ans de Transition-One. La startup d'Orléans développe des solutions de transport propres innovantes et sans émission de CO2 en convertissant des véhicules thermiques (essence/diesel) en véhicules modernes 100% électriques, connectés et abordables.

Pour davantage d'informations sur le concours, visitez le site.

Lire aussi : Prix #10000 startups de La Tribune : découvrez les gagnants 2020 !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :