Accroître la mobilité des personnes en fauteuil avec des trottinettes électriques

Les personnes en situation de handicap privilégient les fauteuils roulants manuels, moins chers que les électriques. Mais pour aller plus loin, Charlotte Alaux a mis au point un système qui permet d'adapter les trottinettes électriques à un fauteuil. Un projet - Omni - récompensé par l'appel à innovations mobilités « Jeux olympiques et paralympiques 2024 ».

2 mn

(Crédits : DR)

Elle habite dans le 15è arrondissement de Paris, mais travaille dans le 13è. Et elle est en fauteuil roulant. Charlotte Alaux, la cofondatrice d'Omni, une jeune pousse incubée à STATION F, a choisi, comme de nombreuses personnes en situation de handicap, un engin manuel, déjà cher - quelque 5000 euros. Et le motoriser doublerait le prix... Il faut donc utiliser la force des bras. « Ce qui devient vite fatigant, surtout sur plusieurs kilomètres », souffle-t-elle.

Alors pourquoi ne pas profiter des trottinettes électriques pour faciliter la mobilité des personnes en fauteuil ? Oui, mais à condition de trouver un système permettant de glisser le fauteuil sur la trottinette et l'y accrocher... Or il existe différents modèles de trottinettes, de même que plusieurs modèles de fauteuils. Comment, alors, mettre au point une fixation qui s'adapterait à toutes les marques ?

 Innovations brevetées

C'est le défi que s'est lancé Charlotte Alaux. Accompagnée de quatre ingénieurs, elle a créé Omni en 2018, pour développer une fixation standard. Deux ans et demi de R&D, avec un budget de 400 000 euros, réuni notamment grâce à un financement de Bpifrance, un coup de pouce de l'accélérateur Wilco et de la région Ile de France, un autre de l'Institut européen d'innovation et de technologie (EIT), quelques investisseurs privés et des prêts d'honneur. Et à la clé, plusieurs brevets déjà déposés ! Puis, est venue l'industrialisation de la solution.

Les pièces sont produites dans le nord de la France et assemblées par des établissements et services d'aide par le travail (ESAT), près de STATION F. « Nous devons être cohérents, souligne Charlotte Alaux, et les travailleurs en situation de handicap sont ravis de participer à ce projet qui a du sens ». Omni entre aujourd'hui dans la phase de commercialisation, avec 150 clients livrés en avril, qui seront suivis par 150 autres en juillet.

 Globe Trotters

En outre, sous le nom de « Des Globe Trotters pour les JOP 2024 », l'innovation d'Omni a été lauréate de l'appel à innovations mobilités « Jeux olympiques et paralympiques 2024 ». « En nouant des partenariats avec les trois opérateurs de trottinettes électriques - Dott, TIER et Lime - autorisés à les déployer à Paris, l'idée est de permettre aux personnes en fauteuil roulant, dont les spectateurs, de se déplacer pendant la période des Jeux », explique-t-elle.

Pour cela, Omni profitera de l'accompagnement qu'offre le succès à l'appel innovations mobilités. Et l'exposition que procure les Jeux ne pourra que renforcer les ambitions d'Omni. « Les opérateurs sont déjà à l'international, indique ainsi Charlotte Alaux. Nous allons y aller dès l'année prochaine. Cela nous permettra de passer à l'échelle et d'utiliser ailleurs ce qui marche en France ». Pas question pour elle de s'arrêter. Elle veut aller loin - en fauteuil...

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.