La Chine ferme des sites Internet par milliers

Soucieuses de "réguler" la Toile, les autorités chinoises ont fermé de nombreux sites. Pour l'année 2010, ils ont diminué de 41%.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Les rapports qu'entretient la Chine avec Internet n'ont pas fini de révéler une certaine ambivalence de la part de la deuxième puissance économique mondiale. Formidable outil de développement économique pour le business des entreprises, Internet est aussi, en théorie, le territoire d'une expression libre, que Pékin ne se gêne pas de contrôler.

Ainsi, un rapport de l'Académie des sciences sociales chinoise publié mardi nous apprend qu'en 2010, le nombre de sites enregistrés en Chine n'était plus que de 1,91 million, soit 41% de moins qu'à la fin 2009. Expert des médias de l'Académie, Liu Ruisheng, cité par l'AFP, a justifié ces fermetures : les sites concernés seraient surtout des diffuseurs de contenus... pornographiques.

"Grande muraille de l'Internet"

Pékin rend déjà un grand nombre de sites étrangers inaccessibles, comme Facebook, Twitter et YouTube. Début 2010, le déplacement par Google de ses serveurs de la Chine vers Honk-Kong, qui bénéficie d'une certaine autonomie par rapport au pouvoir central, avait fait grand bruit. La firme s'était retirée du premier marché du monde avec près d'un demi milliard d'internautes, suite à des attaques répétées de pirates sur les comptes Gmail de militants des droits de l'Homme et aux demandes expresses du pouvoir central de censurer certaines entrées sur son moteur de recherches.

Malgré tout, Liu Ruisheng estime que son pays possède "un niveau très élevé de liberté d'expression en ligne". Une déclaration qui n'empêchera pas la "police du Net" de faire son travail. Plusieurs milliers de personnes sont en effet payées non seulement pour censurer toutes activités jugées "illégales" sur la Toile, mais aussi pour produire des commentaires favorables au pouvoir en place.

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 18/07/2011 à 4:33
Signaler
Tant qu'on continuera à s'aplatir devant la Chine, sous prétexte que c'est un grand marché ...

à écrit le 15/07/2011 à 17:16
Signaler
ce n'est rien à côté de ce qui nous attends aussi en europe et surtout en france. attendez un an environ et on en reparlera! non, on ne pourra plus en parler! portez vous bien.

à écrit le 15/07/2011 à 10:24
Signaler
Nous ne pouvons répondre à la prise de position des dirigeants chinois par le simple mot LIBERTE. Cette notion prête déjà à confusion dans les pays occidentaux alors... Personne ne peut nier que la chine est appelée à jouer un rôle majeur dans le fu...

à écrit le 14/07/2011 à 19:47
Signaler
Vive la liberté ! Quand on pense qu'il y a encore des communistes de par le monde...il y a des gens qui n'ont encore rien compris, malgré les catastrophes économiques et humanitaires engendrées par cette stupide idéologie qui continue à tyraniser les...

le 18/07/2011 à 4:34
Signaler
Car, bien entendu, le capitalisme (ou libéralisme, comme vous voulez), n'a JAMAIS engendré la moindre crise, c'est bien connu ! ! ! (oui, c'est de l'humour, pourquoi ? )

à écrit le 14/07/2011 à 7:32
Signaler
La loi Loppsi2 et le récent projet de décret du ministre BESSON pour l?application de l?article 18 de la LCEN prévoient une « régulation », dont les décisions de blocage de sites sont confiées à la seule administration, sans le contrôle du juge. Cons...

à écrit le 13/07/2011 à 14:06
Signaler
41%... Ce n'est plus du coup de balai, c'est de l?extermination au lance-flamme... Et l'excuse des sites pornographique est tellement amusante qu'elle prête presque à rire. Dire que nos démocraties ont l'envie de faire la même chose...

le 13/07/2011 à 17:59
Signaler
@ yvan: faut ouvrir les yeux au lieu de croire que ce sont les autres qui sont anti-démocratiques. Pour info: ce sont des entreprises occidentales, dont Cisco et Microsoft, qui permettent au gouvernement chinois de "réguler" !!!

le 13/07/2011 à 18:16
Signaler
pas le gouvernement chinois, il n'empeche que les 41% ne correspondent pas à ce que vous pensez... Il faut apprendre à lire :o

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.