Dopé par des profits inespérés, Amazon dépasse la capitalisation de Wal-Mart

 |   |  255  mots
Les revenus des services de stockage sur internet d'Amazon ont bondi de 81,5% à 1,82 milliards de dollars pour représenter près de 8% du chiffre d'affaires trimestriel.
Les revenus des services de stockage sur internet d'Amazon ont bondi de 81,5% à 1,82 milliards de dollars pour représenter près de 8% du chiffre d'affaires trimestriel. (Crédits : © Rick Wilking / Reuters)
Le géant du commerce en ligne a enregistré 92 millions de dollars de bénéfices au deuxième trimestre après avoir essuyé des pertes sur les trois premiers mois de l'année et en 2014. La capitalisation boursière d'Amazon atteint désormais les 267 milliards de dollars.

Amazon renoue avec les profits. Après une perte de 57 millions de dollars sur les trois premiers mois, le géant américain du commerce en ligne a enregistré 92 millions de dollars (84 millions d'euros) de bénéfice net au deuxième trimestre, selon les résultats publiés par le groupe, jeudi 23 juillet. Pour rappel, Amazon sort également d'une année difficile, puisqu'en 2014 il avait enregistré des pertes atteignant les 126 millions de dollars.

En outre, d'avril à juin, le chiffre d'affaires du groupe a également progressé de 20% à 23,18 milliards de dollars, soit presque 1 milliard de plus que ce qu'attendaient les analystes.

Boosté par l'Amérique du Nord et le cloud

Amazon a été boosté par ses ventes en Amérique du Nord, son principal marché. Elles ont grimpé de 25,5% à 13,8 milliards de dollars, grâce notamment à une forte demande pour les produits électroniques.

Également, les revenus des services de stockage sur internet, le "cloud", ont bondi de 81,5% à 1,82 milliards de dollars pour représenter près de 8% du chiffre d'affaires trimestriel.

Amazon mieux valorisé que le numéro 1 de la distribution

Hier soir, dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street, le titre d'Amazon a gagné 19% et la capitalisation boursière du groupe a atteint les 267 milliards de dollars, rapporte le Financial Times.

Ainsi, le géant du commerce en ligne a dépassé le numéro 1 mondial de la distribution, Walmart qui valait 235 milliards de dollars. Reste à savoir si ces résultats seront confirmés à l'ouverture du Nasdaq à 9h30, heure américaine, vendredi matin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2015 à 16:37 :
Amazon est entré pour la première fois dans le top 20 des plus grandes entreprises américaines ce semestre. La marque qui développe le meilleur business model du monde est le numéro 3 de la distribution mondiale derrière Wall-Mart et McKesson si l'on excepte Apple qui a une offre plus immatérielle, numéro 4 sinon. La IT fait disparaître 15 emplois pour 1 créé, aussi les dégâts commencent à se faire sentir parmi les hypermarchés américains qui se regroupent ou ferment à toute vitesse. La situation est tellement nouvelle que nous avons même un peu de mal à l'admettre. Un tourbillon qui ne s'arrêtera pas de si tôt.
a écrit le 25/07/2015 à 12:07 :
AMAZON est-il toujours basé dans le paradis fiscal européen je veux dire le LUXEMBOURG ?
a écrit le 24/07/2015 à 9:30 :
Bah, si on considère le métier d'Amazon, lui aussi est un distributeur (revendeur, enfin, ce que vous voulez qui revend)... mais dématérialisé

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :