Le virage santé de Fujifilm ne porte pas encore ses fruits

 |   |  448  mots
L'activité santé de Fujifilm va de la recherche de médicaments contre Ebola à l'imagerie médicale.
L'activité santé de Fujifilm va de la recherche de médicaments contre Ebola à l'imagerie médicale. (Crédits : Reuters)
En dépit de la progression de ses activités santé, l'ancien géant de la photographie a du mal à retrouver la croissance.

Le chemin est encore long pour que Fujifilm, en pleine mutation, retrouve une croissance faste. Entre le 1er avril et le 30 juin, Fujifilm a dégagé un bénéfice net de 11,15 milliards de yens (96 millions d'euros au taux de change actuel), annonce le groupe mercredi 27 juillet. Son bénéfice d'exploitation a dévissé de 23,8% à 27,56 milliards, sur un chiffre d'affaires en repli de 7,4% à 547 milliards de yens.

Les revenus du nippon issus de la photographie continuent à chuter, notamment à cause du yen au deuxième trimestre. Mais ce dernier a enclenché depuis quelques années un virage stratégique dans la santé notamment. Il a réussi à limiter la casse avec les ventes de matériaux pour les écrans, les équipements médicaux: des appareils de radiographie, dont X-Ray, les endoscopes dont le Lasereo, ou encore les équipements de diagnostic à ultrasons avec le SonoSite iViz, notamment.

Le virage santé a été réellement enclenché en novembre 2014. Le nippon avait alors annoncé un plan triennal pour que ses activités dans le secteur prennent une ampleur croissante.  En 2014, il expliquait espérer générer 1.000 milliards de yens dans la santé en 2018-2019, soit près de 8 milliards d'euros, selon le cours en vigueur à l'époque.

Pour y parvenir, Fujifilm a multiplié les acquisitions ces dernières années:

Concurrence de Canon dans la santé

Fujifilm n'est pas le seul ancien géant de la photographie à s'être lancé dans la santé. Pour près de 5,6 milliards d'euros, Canon a racheté le pôle santé de Toshiba en mars, un temps convoité par Fujifilm. Toshiba Medical Systems fabrique notamment des matériels de diagnostic, tels que les rayons X, et des systèmes d'imagerie par résonance magnétique.

Canon espère beaucoup de ce développement dans la santé, car il connait également des résultats moroses cette année. Mardi 26 juillet, il a abaissé mardi une nouvelle fois ses prévisions de résultats pour l'année 2016, après avoir vu son bénéfice net reculer de 20% au premier semestre sous le coup notamment d'un net regain du yen.

Kodak, n'a pas suivi le même chemin. En 2007, Kodak avait cédé son unité santé pour 2,55 milliards de dollars. Début 2012, le groupe faisait faillite.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :