Electronic Arts lâche sa participation dans Ubisoft

 |   |  326  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Actionnaire majoritaire d'Ubisoft, le numéro un mondial des jeux vidéo, a cédé la totalité de sa participation.

L'éditeur de jeux vidéo Ubisoft, créateur des jeux "Assassin's Creed" et "Prince of Persia" confirme ce vendredi la vente des 14,8% que détenait son actionnaire majoritaire et concurrent, l'américain Electronic Arts dans le capital du groupe français. Un porte-parole de ce dernier a indiqué que la banque UBS gérait cette cession sans en préciser le prix. Ce dernier s'est contenté de dire que la vente avait reçu un "succès rapide".

"C'est une bonne nouvelle pour Ubisoft car nous souhaitons rester indépendant", a ajouté ce porte-parole tout en soulignant que l'américain avait "toujours soutenu Ubisoft dans notre stratégie, voté toutes nos résolutions lors des assemblées générales". EA s'était invité au capital en 2004 via une offre non sollicitée. Pour l'heure, la famille Guillemot, qui détenait en mai 11,3% d'Ubisoft, devient le premier actionnaire.

Sur l'identité des acquéreurs des titres, Yves Guillemot, le PDG d'Ubisoft affirme qu'il ne s'agit pas de la famille Guillemot. "On a une petite idée mais on ne peut pas le dévoiler pour l'instant. Nous pensons que ce sont surtout des actionnaires de long terme. En tout cas on en connaît un".

Quant aux raisons de ce désengagement et le calendrier choisi, le porte-parole a déclaré les ignorer. "On a été prévenu mercredi", assure-t-il. La presse de son côté, rapporte des différends entre les deux groupes.

Mardi, l'éditeur français a annoncé avoir quasiment doublé ses ventes au premier trimestre de son exercice fisccal 2010-2011 à 160 millions d'euros, dépassant nettement son objectif initial de 145 millions. A la Bourse de Paris, le titre Ubisoft avait alors bondi de plus de 15% à 7,35 euros.

Ce vendredi l'action a terminé en hausse de 1,65% à 7,08 euros après avoir navigué dans le rouge une bonne partie de la séance; Le titre avait lâché plus de 5% les deux séances précédentes.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :