MGM négocie sa mise en faillite le temps de restructurer sa dette

 |   |  326  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Au bord du gouffre avec une dette de 4 milliards de dollars, les studios de cinéma Metro-Goldwyn-Mayer veulent faire approuver par leurs créanciers le plan de restructuration et se placer, d'après le Wall Street Journal, sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites.

Le "Wall Street Journal" rapporte dans son édition de ce vendredi que les célèbres studios de cinéma Metro-Goldwyn-Mayer (MGM) s'apprêtent à déposer le bilan. Ils auraient soumis cette semaine à leurs créanciers -cent au total- un plan de restructuration de leur dette de 4 milliards de dollars. Le journal précise que les créanciers ont jusqu'au 22 octobre pour se prononcer sur ce plan et que son approbation par la moitié d'entre eux, porteurs des deux tiers de la dette, suffit.

Le plan stipule que les créanciers; essentiellement des fonds spéculatifs, fassent une croix sur l'ensemble de la dette en échange d'actions MGM. Le quotidien ajoute que le plan prévoit en outre des échanges d'actifs de la part de Spyglass Entertainment, le studio ayant produit "Star Trek" et "Invictus", contre environ 5% de MGM. Gary Barber et Roger Birnbaum, les fondateurs de Spyglass prendraient les rênes du studio.

Si MGM obtient ce feu vert, il entend pouvoir le faire agréer par la justice une fois son redressement judiciciaire prononcé. En choisissant cette procédure (l'accord préalable avec ses créanciers), MGM cherche à ce que son dossier atterrisse vite devant les tribunaux dans les prochaines semaines, évitant de cette façon la procédure classique bien plus longue.

MGM souhaite pouvoir être placé sous la protection du chapitre 11, le fameux "chapter eleven" de la loi américaine sur les faillites pendant deux mois, une situation qui le mettra temporairement à l'abri.

MGM sous pavillon Indien?

Fin septembre, le même journal faisait état de négociations entre le conglomérat indien Sahara India Pariwar et le studio américain. Ces pourparlers porteraient sur une reprise de MGM par le groupe indien pour 2 milliards de dollars.

Le catalogue de la MGM, très courtisé, compte plus de 4.000 films dont "Autant en emporte le vent", "Ben Hur", "Douze hommes en colère", les "James Bond", "Fame", "La Cage aux folles", "Robocop", "Rocky",...

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :