La NSA fournit la géolocalisation des portables pour la frappe des drones

 |   |  366  mots
Le milliardaire irano-américain doit investir 250 millions de dollars pour permettre aux journalistes de poursuivre la quête de la vérité.
Le milliardaire irano-américain doit investir 250 millions de dollars pour permettre aux journalistes de "poursuivre la quête de la vérité". (Crédits : Capture d'écran)
Selon The Intercept, financé par le fondateur d'eBay, la NSA utiliserait la géolocalisations des téléphones portables pour déclencher des frappes de drones, sans vérifier l'identité de la cible.

"The Intercept". Voici le nom du nouveau site d'information, produit de l'association de Pierre Omidyar, fondateur d'eBay, et du journaliste d'investigation démissionnaire du Guardian, qui a contribué aux révélations sur le vaste système d'espionnage américain de la NSA, l'agence chargée du renseignement et donc des interceptions de communications.

Pas étonnant donc que pour sa sortie, le site internet s'offre une nouvelle révélation. Dans ce premier article, Glenn Greenwald affirme ainsi que la NSA utilise la géolocalisation des téléphones portables grâce à leur carte SIM pour déterminer la position de personnes qui sont ensuite visées par une frappe de drones.

Des frappes sans que la cible soit identifiée

Une méthode qui aurait été utilisée aussi bien au Pakistan, qu'en Afghanistan ou au Yémen, selon le journaliste, qui dit tenir ces informations de documents de la NSA fournis par l'ancien consultant Edward Snowden et d'un ancien opérateur de drones.

Cette unité de la NSA, appelée GeoCell, serait ainsi à l'origine de frappes sans que la cible soit formellement identifiée mais simplement parce qu'elle utilise le téléphone dont la carte SIM a été localisée. "Il peut s'agir de terroristes ou il peut s'agir de membres de leur famille qui n'ont rien à voir avec les activités de la cible", affirme dans l'article l'ancien opérateur de drones.

La vérité pour 250 millions de dollars

Aussi les talibans en Afghanistan seraient-ils de plus en plus méfiants vis-à-vis de leurs téléphones, n'hésitant pas à changer fréquemment de cartes SIM pour éviter d'être repérés, affirme encore The Intercept.

Quoi qu'il en soit, cette révélation s'inscrit dans la recherche de transparence du nouvel acteur médiatique. La "mission à court terme" de ce site serait en effet de fournir une plateforme pour dévoiler les informations contenues dans les documents fournis par Edward Snowden sur la NSA. Aussi le milliardaire irano-américain a-t-il indiqué qu'il investirait 250 millions de dollars, dont 50 pour lancer les opérations, dans ce projet qui doit permettre aux journalistes de "poursuivre la quête de la vérité".

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2015 à 0:38 :
C est vrai que c est à la porté de tout le monde. Sur ce blog http://www.localisation-portable.com/ , il y a même un logiciel qui peut localiser un portable grace a son numero. Je n imagine même pas la technologie de la nsa!
a écrit le 31/03/2014 à 11:13 :
Il n y a rien de fou ici car un telephone est un recepteur et un emetteur. Donc il suffit de capter son id et son reseau ;)

http://www.localisation-1.com/content/8-localiser-un-portable-gratuitement
a écrit le 10/02/2014 à 23:05 :
Est ce l'information : le nouveau web site ou les drones ou l'investisseur irano franco américain...ou le journaliste démissionaire ....faut choisir bref des sous entendus à 2 balles
a écrit le 10/02/2014 à 22:45 :
C'est clair que c'est pas un scoop ! ben attendons la réaction qui s'organise, hein !
a écrit le 10/02/2014 à 21:29 :
Les otages Thierry Dol, Daniel Larribe, Pierre Legrand et Marc Féret, enlevés par Aqmi ont été libérés par des intermédiaires intervenant sans le moindre objet connecté. Le terrorisme a bien compris. Il n'y a plus que le citoyen moyen pour se faire fliquer ! rire !
a écrit le 10/02/2014 à 20:16 :
On comprend maintenant pourquoi la France veut acheter des drones americains ......
a écrit le 10/02/2014 à 18:56 :
Hé bien, c'est beau la technologie.
a écrit le 10/02/2014 à 18:42 :
En quoi est-ce nouveau ?
Pourquoi , vous croyiez que les drones étaient des Drones-Renifleurs ?
Quel point de vue amusant et puéril à la fois...!!!
a écrit le 10/02/2014 à 18:36 :
vous le découvrez!! c'est pas un scoop !!! depuis deux ans ces assassinats dans des pays souverains sont commis par les Us sous prétexte de terrorisme et personne ne dit rien,pensez pendant que vous y êtes a la fameuse idée des puces arrétant les voitures,les dictatures sont en marche!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :