« Chez Lagardère, il faut se résoudre à mettre fin à la commandite » (Patrick Sayer)

 |  | 2060 mots
Lecture 10 min.
Patrick Sayer a été proposé par le fonds Amber Capital pour prendre la présidence du conseil de surveillance de Lagardère.
Patrick Sayer a été proposé par le fonds Amber Capital pour prendre la présidence du conseil de surveillance de Lagardère. (Crédits : Reuters)
ENTRETIEN. Ancien patron d'Eurazeo, Patrick Sayer a été proposé par le fonds Amber, premier actionnaire de Lagardère avec 18% du capital, pour prendre la tête du conseil de surveillance à l'AG du 5 mai. À ses yeux, il faut en finir avec le régime de la commandite, qui permet à Arnaud Lagardère de conserver la main sur son groupe malgré une cascade de choix « malheureux ».

Le combat est féroce. Premier actionnaire de Lagardère avec 18% des parts, le fonds activiste britannique Amber Capital cherche à imposer ses vues et à changer la gouvernance au sein du groupe d'Arnaud Lagardère. Le 5 mai prochain, il espère renverser la table lors d'une assemblée générale. Son objectif: remplacer la quasi-totalité du conseil de surveillance, qui représente les actionnaires, par ses propres candidats. En prenant le pouvoir dans cet organe, Amber souhaite profiter de son droit de veto pour bloquer le renouvellement comme gérant d'Arnaud Lagardère en 2021. In fine, il compte le pousser à abandonner le régime particulier de commandite du groupe, qui lui permet de contrôler la société avec seulement un peu plus de 7% du capital.

Pour contrer cette menace, Arnaud Lagardère a fédéré plusieurs soutiens. Il y a d'abord l'ancien président Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy, l'ex-patron de la SNCF, dont il est proche, et qui sont eux-mêmes proches du Qatar. Cooptés au conseil de surveillance, les deux hommes apparaissent comme un moyen, pour Arnaud Lagardère, de préserver le soutien du fonds souverain Qatar Investment Authority, deuxième actionnaire du groupe avec 13% du capital. Deux autres acteurs devraient lui venir en aide. Il s'agit d'une part du milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière, qui a pris 3,5% de Lagardère via sa société Fimalac, et d'autre part Vincent Bolloré, qui en a croqué 10,6% par l'intermédiaire de Vivendi. 

Candidat proposé par Amber pour la présidence du conseil de surveillance, Patrick Sayer canarde, dans la dernière ligne droite, le bilan d'Arnaud Lagardère. « Il est vrai que tout président d'une société anonyme, fut-elle familiale, ne serait pas resté en place pendant 15 ans avec de tels résultats... », dézingue-t-il. Pour terminer ce règne, l'ancien patron de la société d'investissement Eurazeo appelle à en finir avec la commandite, un « régime [qui] a protégé depuis trop longtemps une gestion qui n'a pas été performante, au détriment des actionnaires et des collaborateurs ».

LA TRIBUNE - Entre la vente de la participation dans EADS, d'une large frange des médias ou des activités dans le sport, l'histoire récente de Lagardère est celle d'un vaste rétrécissement. Quel regard portez-vous sur l'évolution du groupe, aujourd'hui recentré sur l'édition, avec Hachette, et la gestion de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2020 à 14:19 :
La commandite permet à des héritiers de "dynasties" de garder la pouvoir même incompétents.
a écrit le 29/04/2020 à 1:32 :
Rien qu'en 10 ans le cours, la capitalisation boursière, a été Divisé de Moitié.

Si le Fils incompétent, est éjecté, le cours va S'Envoler pour la première fois en 20 ans,
Il sera entouré et suspendu temporairement,
gràce aux financiers qui vont achever le dépeçage.

Pour autant je ne suis pas disposée du tout, à me positionner.
Réponse de le 29/04/2020 à 15:47 :
J'ai rien compris Marlène :(
a écrit le 28/04/2020 à 23:00 :
Jusque 2001 Lagardère était un groupe stratégique pour les intérets Nationaux.

A présent quasi coquille vide, " grace " à ce fils

Seuls Intérets à finir le dépeçage : quelques requins en veulent juste pour çà,
et ont bien raison.
Réponse de le 29/04/2020 à 17:41 :
Petit rappel : Matra a été fusionné franco-françaisement à Aérospatiale par oukase politique, jusque-là tout va bien. Mais cet incroyable ensemble a servi de dot à la création de l'ancêtre d'Airbus Military. Conclusion : activités technologiques stratégiques cédées aux Allemands qui la contrôlent (c'était de mémoire environ 60% de la valeur de l'ensemble pour 40% seulement cote allemand). Ahhh, la vision stratégique a long terme des élites et politiques français !!! On peut taper sur AL, mais il y en a d'autres qui mériteraient des coups de pieds au c... !
a écrit le 28/04/2020 à 20:34 :
Mais qui est Patrick Sayer, c'est un manufacturier ou un financier-administratif ?
a écrit le 28/04/2020 à 18:55 :
Le "fils à Papa" Jean-Luc (un vrai magicien des affaires, lui) a vendu à la découpe et ruiné le Groupe avec son équipe rapprochée, confinée et dépassée.....mais il en reste encore assez pour attirer les vautours et lui faire une généreuse rente viagère s'ils parviennent à annuler la "commandite" (forgée au temps de son Père dans des circonstances particulières) dont on ne comprend pas qu'il soit "héréditaire" .....
a écrit le 28/04/2020 à 16:38 :
Il a pour projet de vendre Europe1 après redressement,
Laquelle amplifie sa descente 5.4% d'audimat,

Puis continuer à tout vendre, continuité de cessions de tout : seule stratégie depuis
2001

Il a cassé TOUT le matin d'Europe 1 en donnant 2H à l'insupportable et fatiguant Vandel : 9H-11H
et réduit à seulement 1h Anne Roumanoff.

Redressement voué à l'échec.
Réponse de le 28/04/2020 à 21:46 :
Depuis Mars 2001, liquidation de tous les joyaux du " groupe "
reste bizarrement Paris Match, à contre coeur ? il s'impatiente ?

Viré Thomas Sotto, lequel cartonne sur RTL
Viré Fogiel qui ensuite a cartonné sur RTL
Placardisé Wendy Bouchard
Viré Nikos Aliagas
Viré Audrey Crespo-Marrat

De meme qu'un groupe controle RTL et M6
Le groupe qui controle BFM TV lorgnerait sur Europe 1 ( à la casse )
Réponse de le 30/04/2020 à 3:37 :
Ruqier qui cartonne sur RTL IL l'avait aussi viré

liste interminable
a écrit le 28/04/2020 à 16:17 :
Après son désastre, et ses légèretés, il reste à Arnaud Lagardère 300 Millions d'eur
A 59 ans, assez pour une Belle vie avec Jade.

Qu'il cède ses 7%, et dégage.
Les actionnaires s'occuperont des ruines de cet ex-fleuron qu'il a démantelé en 19 ans.
Réponse de le 28/04/2020 à 22:57 :
Bien sur qu'il a detruit la groupe, il est un cinquieme colonniste du complexe militaire industrielle americaine. Je parle en tant qu'un anglais dans cette incarnation qui connait leurs machinations vicieuses d'experience personnelle....
a écrit le 28/04/2020 à 14:52 :
Personne ne se soucie de savoir qui est derrière Amber à Londres, qui a mis ses capitaux dans ce fond ? Peut-être Murdoch&Co qui rêve de démanteler un groupe de presse, de l’affaiblir et d'installer ses tabloïds xénophobes et populistes en France ?
a écrit le 28/04/2020 à 14:21 :
Hou la
c'est le gars qui est parti d'Eurazeo avec la caisse : plus de 100 milliions d'euros sur 2 ans (faites des recherches sur internet, c'est édifiant !!), et il donne des leçons de morale à Lagardère. Il se paye notre tronche le gars là ???????
La Tribune faites un peu le ménage dans vos interviewés et ne mettez pas en avant les rapaces donneurs de leçons !
a écrit le 28/04/2020 à 14:21 :
Hou la
c'est le gars qui est parti d'Eurazeo avec la caisse : plus de 100 milliions d'euros sur 2 ans (faites des recherches sur internet, c'est édifiant !!), et il donne des leçons de morale à Lagardère. Il se paye notre tronche le gars là ???????
La Tribune faites un peu le ménage dans vos interviewés et ne mettez pas en avant les rapaces donneurs de leçons !
a écrit le 28/04/2020 à 14:21 :
Hou la
c'est le gars qui est parti d'Eurazeo avec la caisse : plus de 100 milliions d'euros sur 2 ans (faites des recherches sur internet, c'est édifiant !!), et il donne des leçons de morale à Lagardère. Il se paye notre tronche le gars là ???????
La Tribune faites un peu le ménage dans vos interviewés et ne mettez pas en avant les rapaces donneurs de leçons !
a écrit le 28/04/2020 à 12:15 :
Jean-Luc Lagardère son père : Brillant et immense capitaine d'industrie
mort par suite de manque d'hygiène ! RECURRENTE A L HOPITAL ( nosocomial )
opération bégnine

Son incapable et désinvolte fils n'a eu de cesse de vendre les fleurons du groupe

Le groupe Lagardère est le seul mauvais placement des 40 grosses capitalisations
en 18 ans
Ce Fils de, a tout anéanti.
Réponse de le 28/04/2020 à 14:08 :
Je ne comprends pas : diplômé des meilleures écoles, ayant occupé des postes de décisions dans les filiales du groupe avant de le diriger, côtoie la crème de la crème des élites françaises, celles qui se sont brillamment distinguées avec le covid, propriétaire qui a tout à fait le droit de dilapider son héritage, AL est l'archétype de nos brillants managers, avec aucune considération pour les gueux qui font tourner la boîte. Pourquoi toutes ces critiques ?
a écrit le 28/04/2020 à 10:13 :
Le "droit du sang" n'existe pas en tant que tel, en tant que loi mais pourtant largement répandue au sein de notre système judiciaire français générant qu'on laisse des gamins à des pères pédophiles, qu'on laisse des mères faire des enfants pour les placer immédiatement parce que trop débiles pour s'en occuper mais à qui on donne du fric quand même et-c...

Générant également le fait que nous avons des fils de gros actionnaires complètement abrutis placés à des gros postes d'emplois fictifs de ce fait coûtant énormément cher aux entreprises publiques ou privé le fléau s'étant répandu partout comme la peste. Alors je ne prendrais aucun parti pour les uns ou les autres, peut être que Lagardère a raison ou tort, peut-être que c'est vous l'imposteur dans l'histoire, c'est pas le problème, le problème étant qu'il est urgent de changer d'unité de mesure pour décider de qui doit diriger.

"Bon sang ne saurait mentir" disait l'autre mais qui est en mesure de reconnaître un bon sang d'un mauvais sang ? Certainement pas l'oligarchie bien trop contaminée. Il n'y a pas de tests existants.
a écrit le 28/04/2020 à 9:41 :
Maintenant avec seulement 18 % du capital et des campagnes de presse bien orchestrées, les fonds anglo saxons ( même si Amber est français, mais gère des fonds anglo-saxons ) prennent le pouvoir de nos entreprises, les exemples sont trop nombreux ( Ricard/Elliot ; Lagardere/Amber ; Vivendi/TIM, Elliot...Etc ) ...à chaque fois la stratégie à long terme est remise en cause... lamentable !
Quelqu'un peut me citer un exemple d'un fond européen qui prenne le contrôle d'une boite américaine de cette façon ? La presse US ne les soutiendrait jamais.
Réponse de le 28/04/2020 à 9:59 :
Correction : Amber est dirigé par un français, basé à Londres et gérant des fonds anglo-saxon....ça va pas changer avec le Brexit ?
Réponse de le 28/04/2020 à 10:01 :
Malheureusement c'est vrai, vous avez mis le doigt ou ça fait mal; les anglos-saxons ne sont pas des bisounours .
Réponse de le 28/04/2020 à 10:40 :
Il faut quand meme bien reconnaitre que "Nono" Lagardere est quand meme un incapable. Qu il se fasse virer a cause d un ond US, anglais ou francais quel importance ?
Le plus triste est qu il est soutenu en France par Sarkozy & co grace a son pouvoir dans les media (Lagardere possede pas mal de journaux)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :