Orange veut "se retirer d'Israël", l'Etat hébreu exige des excuses

 |   |  540  mots
Je suis prêt à abandonner demain matin les liens avec Partner mais sans exposer Orange à des risques énormes sur le plan légal ou financier, a annoncé Stéphane Richard.
"Je suis prêt à abandonner demain matin" les liens avec Partner mais "sans exposer Orange à des risques énormes" sur le plan légal ou financier, a annoncé Stéphane Richard. (Crédits : Reuters)
Le PDG d'Orange, sous la pression d'un rapport sur la légalité de la présence de son groupe dans les colonies israéliennes publié par des ONG, compte revoir ses liens avec la société de télécoms Partners. En Israël, les réactions sont épidermiques.

Publié le 04/06/2015 à 14:36. Mis à jour le 04/06/2015 à 16:14.

La guerre semble déclarée entre Orange et Israël. Le PDG d'Orange a annoncé mercredi 3 juin lors d'une conférence de presse au Caire qu'il aimerait revoir ses liens avec la société israélienne de télécoms Partner, qui utilise la marque du groupe,français en vertu d'un contrat de licence signé en 1998, et à terme se "retirer d'Israël".

"Je suis prêt à abandonner demain matin" les liens avec Partner mais "sans exposer Orange à des risques énormes" sur le plan légal ou financier, a précisé Stéphane Richard. Il a exprimé  sa volonté de quitter le pays car selon lui, la présence du groupe dans l'Etat Hébreu est une "question sensible"  au sein des autres pays du Moyen-Orient où le groupe fait des affaires. Il veut "être un partenaire de confiance de tous les pays arabes", rapporte le Financial Times.

Pression des ONG

Par ailleurs, dans un rapport intitulé "Les liaisons dangereuses d'Orange dans le territoire palestinien occupé, cinq ONG et deux syndicats, dont CCFD-Terre Solidaire, l'Association France Palestine Solidarité et la CGT, ont mis une forte pression sur le groupe français.

Selon eux, en exerçant des activités économiques dans les colonies israéliennes, Orange "contribuerait à leur viabilité économique et à leur maintien, et aiderait ainsi à perpétuer une situation considérée comme illégale par la communauté internationale". Les cinq ONG et les deux syndicats même demandé fin mai à Orange "de communiquer publiquement sa volonté de désengagement et de dénoncer les atteintes aux droits humains commises par Partner".

Orange, accusé de subir les pressions de groupes pro-palestiniens

Les réactions ont été vives en Israël. Le porte-parole des Affaires étrangères israéliennes, Emmanuel Nahshon, a annoncé: "Notre ambassadeur (en France) s'est adressé aux autorités françaises pour obtenir des explications. [...] Nous attendons des excuses de la part d'Orange".

Yair Lapid, ancien ministre israélien des finances et leader de Atid, parti de centre droit, s'est lui aussi adressé au gouvernement français lui demandant de prendre ses distances avec ces "déclarations irresponsables". Il s'appuie sur le poids de l'Etat français, actionnaire à 25% d'Orange.

Enfin, Isaac Benbenisti, amené à prendre la présidence de Partner le 1er juillet, s'est plaint sur la radio militaire israélienne:

"Je suis très, très en colère. Je pense que ce qu'il a dit est le résultat de pressions très importantes des (groupes) pro-palestiniens. Nous devons nous mobiliser en tant que pays pour nous occuper de ce sujet. Israël est attaqué dans le monde. Ils essayent de nous isoler."

Orange assure ne pas prendre part à un quelconque débat politique

Face à la levée de boucliers, Orange a tenu à clarifier sa position, jeudi 4 juin, assurant ne pas prendre part "sous une quelconque forme, à un débat de nature politique". Et de préciser:

"Conformément à sa politique de marque, Orange ne souhaite pas maintenir la présence de la marque dans les pays où le Groupe n'est pas ou n'est plus opérateur. Dans ce cadre, tout en respectant strictement les accords existants, Orange souhaite mettre fin à terme à cette licence de marque [signée avec Partner]."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/06/2015 à 14:11 :
Vous croyez vraiment que l ONU ce machin comme disait De Gaulle et un systéme juste et démocratique, il n est que le reflet du monde : environ 50 pays démocratiques dont aucun pays musulmans sur 200.
a écrit le 05/06/2015 à 11:38 :
Il est grand temps de mettre fin à l'apartheid imposé par Israel en Palestine,

Il est insupportable de constater que la génération post 45 des Juifs Israéliens se livrent à des massacres de civils, d'enfants, de bébés, de femmes, de vieillards dont leurs parents ont été eux même victime il y a 75 ans.

Valls, si bavard menteur sur son prétendu apartheid en France, ferait bien de demander à ses amis de cesser leurs colonisations en Palestine, et de demander à Israel de s'excuser auprès des Français Justes.
a écrit le 05/06/2015 à 10:05 :
C'est à Israel de faire des excuses: Pour repousser l'instauration de Palestine comme prévu par l'ONU; pour occuper et coloniser un territoire qui n'est pas le sien; pour , dans sa lutte contre le Hamas tuer, blesser et détruire des civils, pour installer un apartheid dont ils ont été eux même victime il y a 75 ans
a écrit le 05/06/2015 à 9:59 :
La France est elle sous influence islamiste ? Je pense que oui
Réponse de le 06/06/2015 à 12:00 :
blague ?
Il n'est qu'à regarder la confession de tous les gens de pouvoir ou d'influence dans ce pays pour se rendre compte qu'ils ne sont pas islamistes.
Et évitez le chantage à l'antisémitisme please.
a écrit le 05/06/2015 à 8:42 :
C'est incroyable, ce pays tente d'imposer ses solutions pour faire que le monde entier travaille avec lui..
Réponse de le 05/06/2015 à 9:35 :
Et ils y arrivent plutôt bien : même BPI France finance la Ret D israélienne.
http://www.ambafrance-il.org/Succes-de-la-cooperation
a écrit le 05/06/2015 à 8:02 :
En fait c'est juste l'exploitation rémunérée du nom "Orange" par un opérateur Israélien qui installe ses antennes dans des territoires occupés.
Or le gouvernement français étant favorable à la création d'un état Palestinien, c'est gênant qu'une entreprise dont l'état français est l'un des plus gros actionnaires fasse de l'argent lie à un partenariat avec une entreprise qui gagne de l'argent dans les territoires occupés, il y a un conflit moral pour le gouvernement français.
Réponse de le 05/06/2015 à 19:52 :
C'est marrant…..au même temps que le gouvernement français se dit favorable à la création d'un état Palestinien, il fait aussi le coup du "Je suis Charlie" et l'on sait qu'est-ce que cela veut dire…. :-))
a écrit le 04/06/2015 à 20:31 :
Il est toujours étonnant de voir qu'aucun pays ne boycotte Israël qui occupe de manière illégale les territoires palestinien. L'UE met en oeuvre des sanctions contre la Russie pour les mêmes raisons ; l'annexion de territoires qui ne sont pas (ou plus) les leurs.
Réponse de le 05/06/2015 à 10:02 :
La France est sous influence islamiste ?
a écrit le 04/06/2015 à 20:18 :
Je suis frappé de l'arrogance et de l'agressivité des Israëliens !!!! De quel droit ils exigent ????? C'est incroyable mais vrai.
a écrit le 04/06/2015 à 20:16 :
Maintnenant en réfléchissant plus, probablement le PDG d'Orange fait cette déclaration pour faire de la pub pour sa société dans les pays arabes en espérant gagner des parts de marché pour ses filiales dans ces pays (j'ai supposé qu'Orange y avait des filiales). Peut-être même espère-t-il un impact favorable de cette déclaration dans certains pays européens (incluant la France).
Réponse de le 04/06/2015 à 23:35 :
Orange est inexistant en Israël, mais souhaite parier sur les pays arabes. Excellente stratégie donc, de se détacher d Israël...
Réponse de le 05/06/2015 à 13:43 :
Je peux te confirmer qu'Orange a racheté il y a quelques mois le 2ème opérateur marocain (Meditel). Et comme tu le dis je pense bien que ca aura un impact très positif pour Orange Maroc.
http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/orange-en-passe-de-prendre-le-controle-de-meditel-n-2-du-mobile-au-maroc_1653076.html
a écrit le 04/06/2015 à 20:15 :
Israël est un pays insignifiant en terme de perspectives commerciales. Cette entreprise privée a le droit de gerer ses affaires comme elle l'entend. Quelle arrogance de ces petits politiciens israéliens ! Demander des excuses, encore et toujours ! Et ça se pose en victime ! Et aller demander des explications à l'état français ? On croit rêver !
a écrit le 04/06/2015 à 20:13 :
Pour une fois qu'un PDG dit honnêtement les raisons du départ d'un pays. Il aurait été plus simple de vendre leur filiale sans expliquer pourquoi, comme la plupart des sociétés le font quand elles se retirent d'un pays.
a écrit le 04/06/2015 à 17:43 :
Et depuis quand une société française peut hausser le ton envers l'État d'Israël ? Un coup de bluff. Pire, Orange tire une balle dans le pied car à part d'être obligée à rester en Israël (pour ne pas perdre ce marché) la société française doit encore donner des excuses à l'Etat hébreu ! quel mauvais coup de pub…
Réponse de le 04/06/2015 à 18:50 :
mais on s'en fou israel et palestine orange n'a pas a aller la bas car avec ces 2 pays qui ne pensent qu a se faire la guerre
a écrit le 04/06/2015 à 16:45 :
Orange a raison, si par ce geste il améliore ses relations commerciales avec les pays arabes, ils auraient tort de se priver. Les grandes entreprises comme Orange n'ont que des intérêts, depuis quand faudrait-il donner dans le sentimentalisme?
Quand à l'Etat français, je ne vois pas en quoi il serait fondé à intervenir dans cette affaire privée. Quand la France demande quelque chose à Israël, cette demande est traitée par le mépris, tandis qu'eux-mêmes sont prompts à réclamer qu'on se mette en quatre pour satisfaire leurs désideratas. Nous ne devons rien à cet Etat qui n'est ni un allié ni un partenaire privilégié. La France doit limiter les relations au strict minimum tant avec Israel qu'avec la Palestine. Ils sont aussi peu raisonnables les uns que les autres et il n'y a que des ennuis à récolter à traiter avec ces pays.
a écrit le 04/06/2015 à 15:28 :
Oh la la ! Orange est tout de même libre de choisir où elle veut travailler. Intéressant de voir comment cette grande entreprise française va réagir..... Très intéressant !
a écrit le 04/06/2015 à 15:25 :
SR n'a jamais été très courageux depuis qu'il est la tête d'Orange; il le démontre encore aujourd'hui ...
Réponse de le 04/06/2015 à 16:13 :
Au contraire, oser affronter le lobby pro-Israël est carrément courageux!
Si ce pays respectait un tant soit peu les droits de l'homme, nous n'en serions pas là.
Réponse de le 04/06/2015 à 16:51 :
Quand les pays arabes de la région auront le même niveau de démocratie et de tolérance qu' Israel les ONG pourront le critiquer avec justesse.
Réponse de le 04/06/2015 à 17:46 :
Oui une sacrée démocratie c est vrai une démocratie qui n a respecté aucune des résolutions de l onu depuis la création du pays.
C est vrai s assoir sur le droit international c est sur c est une vrai démocratie digne de ce nom...
Réponse de le 04/06/2015 à 17:52 :
La survie d'Israël passe par l'extension des colonies. Israël ne reconnaîtra JAMAIS un Etat palestinien avec des frontières, un gouvernement, un armée. Israël s'assoit sur les droits de l'homme, ceux des Palestiniens. La rapport de force est pour l'instant en faveur d'Israël. Toute la problématique est de savoir si cela va durer.
Apparemment, chez Orange on pense que NON.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :