Plombé par Nokia, Microsoft affiche des pertes record

 |   |  466  mots
Dans le domaine des tablettes, les ventes ont fortement progressé (+117%) à 888 millions de dollars grâce au lancement du modèle Surface 3.
Dans le domaine des tablettes, les ventes ont fortement progressé (+117%) à 888 millions de dollars grâce au lancement du modèle Surface 3. (Crédits : © Kim Kyung Hoon / Reuters)
La firme de Redmond a enregistré 3,2 milliards de dollars de pertes lors du quatrième trimestre de son exercice fiscal. Elle termine néanmoins son année fiscale sur un bénéfice annuel de 12,19 milliards de dollars. Le cloud et les ventes de tablettes sont en forte hausse.

Habitué à engranger les bénéfices, Microsoft, considéré comme une entreprise de logiciels solide, a connu une mauvaise passe lors du trimestre passé. Le groupe informatique a annoncé mardi 22 juillet une perte nette trimestrielle record de 3,2 milliards de dollars imputable à diverses charges liées à l'achat des combinés mobiles de Nokia et à une réduction des effectifs, ainsi qu'à une demande poussive pour son système d'exploitation Windows.

Le chiffre d'affaires a lui diminué de 5% à 22,18 milliards de dollars, là où les attentes moyennes étaient de 22,06 milliards de dollars. L'action perdait 3% après la clôture de Wall Street, à 45,80 dollars.

8,4 milliards de dollars de charges exceptionnelles

La firme de Redmond a comptabilisé une charge de 7,5 milliards de dollars au quatrième trimestre liée à la restructuration de l'activité combinés de Nokia, acquise l'an dernier.

Microsoft a également enregistré une charge de 940 millions de dollars liées aux suppressions d'emplois annoncées ce mois-ci et l'an passé. Le groupe supprimera 7.800 emplois, soit près de 7% de ses effectifs, surtout dans les combinés téléphoniques.

Au total, les charges de dépréciation, d'intégration et de restructuration ont atteint 8,4 milliards de dollars durant le quatrième trimestre clos le 30 juin.

Chute des ventes de Windows en attendant la prochaine version

Sous la houlette du directeur général Satya Nadella, Microsoft se recentre en particulier sur les services d'informatique dématérialisée ("cloud") au vu du ralentissement de la demande portant sur son OS Windows. Les ventes de Windows aux fabricants d'ordinateurs, afin qu'ils les installent sur les nouveaux PC, ont chuté de 22% sur le trimestre. Microsoft doit lancer son très attendu OS Windows 10 le 29 juillet.

Les ventes de Windows aux entreprises ont chuté de 21% par rapport au trimestre comparable de l'an dernier, lorsque la demande avait fait un bond après que Microsoft eut annoncé ne plus assurer le support technique de Windows XP.

Les tablettes et le cloud en très forte croissance

Point positif, le chiffre d'affaires tiré du "cloud", segment qui recouvre en particulier la suite bureautique Office 365 et la plateforme de services Azure, a bondi de 96%, hors effet de change. Microsoft précise qu'il a gagné trois millions d'abonnés à Office 365 -qui est désormais disponible sur les Apple et iPad d'Apple- durant le trimestre, donnant un nombre total d'abonnés à ce service de 15,2 millions à la fin juin.

Dans le domaine des tablettes, les ventes ont également fortement progressé (+117%) à 888 millions de dollars grâce au lancement du modèle Surface 3, a indiqué Microsoft.

Si le trimestre a été rude pour l'entreprise, elle termine néanmoins son année fiscale sur un bénéfice annuel de 12,19 milliards de dollars, en baisse de 45%, alors que le chiffre d'affaires a grimpé de 7,8%, à 93.580 milliards de dollars.

(Avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/07/2015 à 12:38 :
Ah enfin une bonne nouvelle!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :