5G : l’aménagement du territoire érigé en priorité politique

 |  | 566 mots
Lecture 3 min.
La vente de nouvelles fréquences 5G a rapporté à l'Etat 2,8 milliards d'euros.
La vente de nouvelles fréquences 5G a rapporté à l'Etat 2,8 milliards d'euros. (Crédits : Rafael Marchante)
Aux dires du gouvernement, l’époque où les attributions de fréquences aux opérateurs ne servaient qu’à remplir les caisses de l’Etat est terminée. L’exécutif argue que ces ventes de spectre constituent un moyen d’apporter la téléphonie mobile partout dans le pays, y compris dans les campagnes et les territoires les moins denses.

C'est un changement de philosophie. Depuis l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron, l'exécutif affirme avoir modifié son logiciel concernant les attributions de fréquences aux opérateurs télécoms. A la moindre occasion, le gouvernement le répète : l'objectif n'est plus, comme par le passé, de profiter de ces occasions pour soutirer un maximum d'argent aux opérateurs, mais d'en faire un levier pour accélérer la couverture en téléphonie mobile du territoire. Y compris dans les villages et les territoires les moins denses, qui, pour des raisons de rentabilité économique, ne sont jamais la priorité des opérateurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/10/2020 à 9:08 :
Voilà signé un abandon de "la Fibre" pour un système moins fiable mais plus rémunérateur pour les "investisseurs"! La raison évoqué ne peut pas être que notre monde va devenir nomade! Bien au contraire!
a écrit le 06/10/2020 à 16:24 :
Et qui décide ce qui est un bon article et un mauvais article? Ce qui est un bon commentaire ou un mauvais commentaire? Vous voulez que ce soit les GAFAM, cad des actionnaires milliardaires américains? C'est 1984 votre proposition.
a écrit le 05/10/2020 à 17:29 :
"Soutirer un maximum d'argent aux opérateurs"

Pourtant ils ne s'en sont jamais plein, c'est vraiment sympa de la part de nos hurluberlus d'imaginer des problèmes de la classe dirigeante qu'elle n'a pas !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :