Câbles sous-marins : Orange et Telxius s’associent

 |   |  499  mots
Dunant fait 6.600 km de long et relie la France aux Etats-Unis. Il doit être mis en service cette année. (Crédits: capture d'écran du site Telegeography)
Dunant fait 6.600 km de long et relie la France aux Etats-Unis. Il doit être mis en service cette année. (Crédits: capture d'écran du site Telegeography) (Crédits : DR)
Dans le cadre de la mise en service du câble sous-marin transatlantique Dunant de Google, l’opérateur historique et la filiale de son homologue espagnol Telefonica vont se fournir mutuellement des liaisons terrestres en fibre optique en France et aux États-Unis.

Sur le papier, c'est un deal gagnant-gagnant, où chacun profite des infrastructures de l'autre. Orange et Telxius, une filiale de l'opérateur historique espagnol Telefonica, ont annoncé ce mardi leur association en vue de la mise en service d'un nouveau câble sous-marin transatlantique. Il s'agit de Dunant, qui appartient à Google, et reliera courant 2020 la France à la côte est des États-Unis. Orange et Telxius disposeront respectivement de deux et une paires de fibre sur les douze que compte le câble. En France, Orange pourra compter sur ses câbles terrestres pour se connecter à Dunant. Mais l'opérateur historique ne dispose pas d'infrastructures aux États-Unis. C'est pourquoi il s'est associé à Telxius, qui possède des liaisons en fibre optique au pays de l'Oncle Sam. La problématique est, en miroir, exactement la même pour la filiale de Telefonica.

Plus concrètement, Orange et Telxius « offriront et exploiteront des services de colocalisation dans leurs stations d'atterrissement respectives [là où Dunant retrouve la terre ferme, Ndlr] », à Saint-Hilaire-de-Riez (sur la côte ouest de la France) et à Virigina Beach (sur la côte est des États-Unis), précisent les deux groupes dans un communiqué commun. Telxius fournira aussi à Orange une liaison de sa station d'atterrissement à Ashburn, en Virginie. L'endroit est des plus stratégiques. « Il s'agit de la plus grosse concentration de data centers au monde, nous explique un bon connaisseur du dossier. C'est pourquoi on l'appelle la 'data centers valley'. » En clin d'œil à la Silicon Valley. En retour, en France, Telxius bénéficiera des liaisons d'Orange vers Paris et les principales villes de l'Hexagone.

Explosion du trafic entre l'Europe et les États-Unis

Cet accord permettra à Orange de disposer de davantage de capacité entre l'Europe et les États-Unis. Aux yeux de l'opérateur historique, il s'agit d'un impératif pour faire face à l'explosion du trafic de données entre le Vieux Continent et le pays de l'Oncle Sam. « Nous exploiterons deux paires de fibre optique d'une capacité de plus de 30 térabits par seconde entre la France et les États-Unis », détaille Jérôme Barré, le PDG d'Orange Wholesale et des réseaux internationaux du groupe, dans le communiqué. Pour le leader français des télécoms, Dunant constitue un investissement conséquent, lequel s'élève, selon nos informations, à plusieurs dizaines de millions d'euros. Sachant que le déploiement de ce câble coûte autour de 250 millions d'euros.

Dans le cadre de cette entreprise, Orange collabore aussi avec Google pour lui fournir des liaisons en fibre optique terrestres en France. Cela permet au géant Mountain View de connecter ses data centers des deux côtés de l'Atlantique. A l'instar des opérateurs télécoms, Google voit dans les câbles sous-marins un moyen de faire face à l'essor du trafic de données. Ces dernières années, il a investi dans une dizaine de ces artères qui reposent au fond des mers, et sont si essentielles au bon fonctionnement d'Internet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/02/2020 à 11:16 :
Est ce que ces câbles sous la mer désoriente t ils les animaux marins ( tortues , dauphins , baleines , requins...)
Est ce que cette technologie contribue aux réchauffement de la terre ?( air, mer, terre)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :