Des opérateurs estiment qu"Internet n'est pas indispensable au bien-être minimal"

 |   |  340  mots
L'accès au haut débit est devenu une priorité depuis quelques années en France. Le Plan très haut débit a vocation à offrir à tous les Français un accès THD (c'est-à-dire au-delà de 30Mb/s) à horizon 2022.
L'accès au haut débit est devenu une priorité depuis quelques années en France. Le Plan très haut débit a vocation à offrir à tous les Français un accès THD (c'est-à-dire au-delà de 30Mb/s) à horizon 2022. (Crédits : reuters.com)
La Fédération française des télécommunications, qui regroupe Orange, Numéricable-SFR et Bouygues Télécom, s'oppose à une partie du projet de loi numérique d'Axelle Lemaire permettant aux personnes de garder leur connexion internet si elles ne peuvent plus le payer.

C'est en janvier 2016 que sera présenté le projet de loi numérique de la secrétaire d'Etat Axelle Lemaire, qui propose notamment de permettre aux foyers les plus pauvres de garder leur connexion Internet, mais la Fédération française des télécommunications (FFT) monte déjà au créneau.

"Nous ne sommes pas dans le même cas de figure que pour le gaz ou l'eau. Internet n'est pas indispensable au bien-être minimal et le service de téléphonie est déjà maintenu pour les foyers en difficulté afin de passer des appels d'urgence", a dit Yves Le Moüel, directeur général de la FFT, dont les propos sont rapportés par l'Express.

Selon l'hebdomadaire, jeudi 10 septembre, cet organisme qui regroupe trois opérateurs télécoms français (Orange, Numericable-SFR et Bouygues Télécom) sur les quatre existant, aurait qualifié le projet de "démagogue".

Néanmoins, Numericable-SFR précise à l'hebdomadaire que le groupe "n'est pas exactement sur la même ligne que la FFT", proposant l'accès à Internet fixe, la réception des appels téléphoniques et les chaînes de la TNT en haute-définition.

Menace de fracture numérique

Par ces déclarations, la Fédération française des télécoms pourrait bien se mettre en porte-à-faux avec le gouvernement. En 2013, Fleur Pellerin alors ministre de l'Economie numérique, estimait que "couper l'accès à internet, c'est comme couper l'eau". Egalement, l'ONU a reconnu en 2012 l'accès à Internet comme un droit fondamental.

En outre, l'accès au haut débit est devenu une priorité depuis quelques années en France. Le Plan très haut débit a vocation à offrir à tous les Français un accès THD (c'est-à-dire au-delà de 30Mb/s) à horizon 2022. Ainsi, l'Hexagone est en adéquation avec les vieux objectifs de l'Union européenne . il y a 5 ans, a précédente Commission (Barroso II, de 2010 à 2014) avait fixé comme objectif le très haut débit pour tous notamment.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2015 à 13:53 :
oui intenet est aussi indispensable que l'air et l'eau
a la vie d'une personne
ce service est gratuit dans certain pays
donc tous individu doit pouvoir y acceder
apres libre a chacun de s'en servir ou pas
a écrit le 13/09/2015 à 7:57 :
Internet gratuit pour ceux qui ne payent pas? Ben voyons..... Je trouve que le pain aussi devrait être gratuit alors.... Entendre: payé par les autres. La France pue la France.
a écrit le 12/09/2015 à 19:59 :
Je revendique surtout le droit de ne pas me voir imposer internet.
Je n'utilise d'ailleurs à titre perso aucun service dématérialisé (sauf une adresse mail que je ne donne jamais). Tél et courrier fonctionnent très bien. Ca permet aussi de séparer vie privée et boulot :))
a écrit le 12/09/2015 à 19:08 :
Hmmm...Et si le bien-être se trouvait justement hors internet? Pour vivre heureux vivons cachés disait-on... avant. Cachés? sûrement pas avec internet. Traqués, fichés certainement.
a écrit le 12/09/2015 à 12:41 :
Extension de la politique de déresponsabilisation socialiste de l'individu :

*logement impossibilité/diffculte d'expulser un locataire qui ne paye pas et massification du parc de logement social meme des zones plus chres

*eau/ electricité la aussi depuis peu les operateurs ne peuvent plus couper un mauvais payeur au nom de la meme philosophie

*Tiers-Payant pour la santé..

Alt a ces utopistes socialistes qui veulent imposer le mythe de la vie gratuite
Réponse de le 12/09/2015 à 14:01 :
Vous voulez faire des économies ? niches fiscales les plus coûteuses en 2015 : Crédit d'impôt en faveur de la compétitivité et de l'emploi 10,0 milliards et Crédit d'impôt en faveur de la recherche 5 milliards et Abattement de 10% sur le montant des pensions et des retraites 5 milliards . Sans oublier, interets sur dettes publiques versés par l'état au banques : 45 milliards.
a écrit le 12/09/2015 à 12:30 :
travailler pour enrichir des actionnaire n'est pas indispensable au bien être minimal... On peut en trouver plein d'autres dans le même genre.
a écrit le 12/09/2015 à 8:00 :
Oui les opérateurs ont raison, internet ça sert surtout à regarder la télé et faire du skype qui sert à rien, c'est tout...on peut très bien vivre sans.
a écrit le 11/09/2015 à 22:43 :
Bien sûr que c'est indispensable, le mec en galére à besoin de sont accés à pôleemploie.fr, ainsi que aux divers services lui permettant de retrouver une situation.
Ainsi que ne pas couper les liens aux personnes distantes via email ou autres.
Il est sur que une thd n'est plus utiles ni un accés à la tv pour les moutons, mais pour le reste c'est un besoin fondamentale et qui evite de manger du carburant et du temps pour pointé ... ou autre.. alors franchement c'est pas ça qui vas mettre à mal des boites blindées comme Orange, SFr ou même Free... n'en déplaise aux grincheux ;)
a écrit le 11/09/2015 à 21:38 :
Ce qui est indispensable ou pas n'est pas l'affaire d'un fournisseur quel qu'il soit que l'on doit toujours payer lorsqu'il fournit le service. Cette question est donc à rapprocher de l'allocation universelle. Tout service doit être payé par quiconque le consomme....Après la collectivité peut prélever à chacun proportionnellement à ses revenus pour donner à chacun de quoi acheter les services indispensables pour survivre, que ces services soient publics ou privés.
a écrit le 11/09/2015 à 20:34 :
Ce qui est sur c'est que le haut débit d’âneries chez tous nos politiques n'est pas prêt de se tarir! Quand a couper internet aux pauvres cela va dans le sens contraire des projets plus ou moins secret de surveiller tout le monde! Bon l’État va trancher et pour ne pas appauvrir ceux qui touchent de royales dividendes de Bouygues, Orange, SFR... fera payer les autres clients ...
a écrit le 11/09/2015 à 19:07 :
il suffira d'expliquer ' j'en n'ai plus les moyens moi', et hp, plus besoin de payer...
la solution existe, messieurs dames, il suffira aux operateurs de faire du scoring, comme les banques quand elles accordent un pret
en fonction du score, on acceptera d'ouvrir une ligne ou pas, ce qui evitera toute discussion!!!! vive le datamining!
( je plaisante, vu que les francais n'ont pas encore compris a quoi servait le datamining, hein ;-)) )
a écrit le 11/09/2015 à 18:26 :
J'hallucine une fois de plus ou quoi ?? Bien sûr que l'Internet est un élément fondamental et incontournable de la communication. On voit bien une fois de plus que les dirigeants français sont des dinosaures d'un autre âge. Quel piètre avenir pour ce pays ! Si on continue un peu plus dans cette voie, c'est la Grèce assurée dans pas longtemps !!!
Réponse de le 11/09/2015 à 19:10 :
vous n'avez pas bien lu le titre !!!
' les operateurs refusent les lignes de credits gratuits open bar a tous ceux qui vont subitement se declarer insolvables' ( mais qui auront quand meme de gros besoins en matiere de qualite des reseaux, hein!!!!!)!!!!!
en clair, les operateurs telecoms ne veulent pas qu'il se passe la meme chose que dans l'immobilier, ou tout un chacun qui estime ne pas avoir envie de payer son loyer peut s'en dispenser avec la benediction des socialistes francais....
si c'est plus clair dit comme ca...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :