Iliad (Free) a souffert en 2018

 |   |  238  mots
Xavier Niel, le propriétaire et fondateur d'Iliad (Free).
Xavier Niel, le propriétaire et fondateur d'Iliad (Free). (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)
La maison-mère de l'opérateur de télécommunications Free a annoncé ce mardi 19 mars un bénéfice net en repli de 18,5% sur l'année 2018, à 330 millions d'euros.

Iliad a essuyé un exercice 2018 difficile. La maison-mère de l'opérateur de télécommunications Free a annoncé ce mardi un bénéfice net en repli de 18,5% sur l'année 2018, à 330 millions d'euros, marqué par un contexte très concurrentiel en France qui a entraîné une baisse du nombre d'abonnés ainsi que du revenu moyen par abonné.

Au cours de l'exercice, le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 0,6% à 4,89 milliards d'euros, grâce à l'Italie, où l'opérateur revendique 2,8 millions d'abonnés sept mois après son lancement, permettant de compenser la baisse des ventes dans l'Hexagone.

Cession d'antennes

À l'instar de ses rivaux SFR et Bouygues Telecom, Iliad a annoncé qu'il pourrait céder une partie de ses antennes mobiles pour récupérer des fonds.

« Le groupe a entamé un processus de revue de ses actifs mobiles et étudie actuellement la possibilité de mettre en œuvre un partenariat industriel avec un fonds d'investissement concernant l'infrastructure passive de son réseau mobile, portant sur environ 5.700 sites mobiles », affirme Iliad dans son communiqué de résultats, sans dévoiler l'identité de ce fonds.

En outre, l'opérateur télécoms, fondé et contrôlé par Xavier Niel, table désormais sur un solde Ebitda - Investissements en France de plus de 800 millions d'euros en 2020 alors qu'il visait à l'origine plus d'un milliard d'euros, une prévision ensuite revue à la baisse à environ un milliard d'euros.

(avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/03/2019 à 11:59 :
Ben Free est un peu à la ramasse dans sa communication clientèle, actuellement c'est la course à la fibre, ça traîne tellement que beaucoup se tournent vers Orange et pourtant c'est pas orange ni sfr ou bouygues qui raccordent mais une autre société, quand on va dans leur boutiques pas de service minima, le truc qu'on n'utilise plus faut l'expédier, or un client qui passe pour une broutille peut en être pour autres choses, c'est le b a b a du commerce.
Quand en ligne le mec prétend qu'en upload 1,1 mo c'est largement suffisant alors qu'Orange en propose 10, il y a comme un problème.
a écrit le 19/03/2019 à 10:04 :
Free n'est prêt à avoir des abonnements en supprimant RMC. Free n'est plus ce qu'il était !
a écrit le 19/03/2019 à 9:10 :
bon, on atterrit!
2 euros par mois ttc en tout compris tout gratuit, c'est un peu limite quand il faut financer de lourds investissements et quon ne beneficie plus ni du reseau des autres, ni de la bienveillance des autorites
va y avoir un pb financier, alors ca fait sourire de voir la politique de cessions; pourrait y avoir une augmentation de capital sinon
le deuxieme pb va etre marketing; et la, bonne chance pour vendre autre chose que du pas cher; les cas d'ecole qui ont reussi a changer leur positionnement se comptent sur les doigts de la main, et vu le secteur, je doute que ca marche!
Réponse de le 19/03/2019 à 9:31 :
et voila le résultat on demande depuis des mois un forfait intermédiaire qui ne change pas au bout de 12 mois mais là free n a rien compris .
et on va faire comme altice/ sfr vendre des actifs pour se refaire la prune .pitoyable .
a force de faire des ventes privée a tire a gogo on s enfonce .merci qui ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :