SoftBank va s'offrir le britannique ARM pour 32 milliards de dollars

Le groupe télécoms japonais compte faire du concepteur britannique de semi-conducteurs un leader de l'Internet des objets. L'annonce du rachat, qui devrait permettre à ARM de doubler son nombre d'emplois au cours des cinq prochaines années, pourrait intervenir dès aujourd'hui.
Le conglomérat de Masayoshi Son a devancé Intel, un temps intéressé par le rachat de ARM Holding.
Le conglomérat de Masayoshi Son a devancé Intel, un temps intéressé par le rachat de ARM Holding. (Crédits : © Thomas Peter / Reuters)

C'est la plus importante acquisition d'une entreprise de technologie européenne. Le groupe télécoms japonais SoftBank Group met la dernière main à un projet de rachat du concepteur britannique de puces ARM Holdings pour l'équivalent de 32 milliards de dollars (29 milliards d'euros).

Selon le Financial Times, qui a révélé l'information (article abonné), SoftBank proposera 17 livres par action pour chaque titre ARM, soit une prime de 43% par rapport à la clôture de ce dernier vendredi à la Bourse de Londres (11,89 livres). L'annonce pourrait intervenir dès lundi, alors que l'action ARM Holdings s'envolait de 45% en Bourse à 9 heures 15.

Créée il y a 25 ans, l'entreprise sise à Cambridge emploie aujourd'hui quelque 4.000 personnes. Très présent dans les puces pour appareils mobiles - ses technologies sont utilisées par Samsung , Huawei et Apple - ARM est la plus grosse capitalisation du secteur technologique à Londres. Avec ce rachat, SoftBank espère faire de ARM un leader dans le domaine de l'Internet des objets. "Nous admirons depuis longtemps ARM comme une société du secteur de la technologie mondialement connue et leader dans son domaine", a déclaré le Pdg de SoftBank, Masayoshi Son, dans un communiqué commun.

Un nombre d'emploi multiplié par deux

Le nouveau ministre des Finances britannique Philip Hammond a déclaré que l'investissement de Softbank serait le plus important pour une entreprise asiatique au Royaume-Uni, ajoutant que celui -ci aurait pour effet de "doubler le nombre d'emplois chez ARM au cours des cinq prochaines années afin de transformer cette grande entreprise britannique en un phénomène global".

Les "deals" en série se poursuivent pour SoftBank, qui en réalisé plus de 140 pour une valeur totale de 82 milliards de dollars au cours des 10 dernières années - ce qui lui a permis de se constituer un véritable trésor de guerre servant à effectuer de nouvelles transactions. Le conglomérat de Masayoshi Son a ainsi devancé Intel, un temps intéressé par le rachat de ARM Holdings.

(Avec Reuters et AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 18/07/2016 à 15:24
Signaler
Faut bien comprendre que si les Japonais sorte 32 milliards de dollars pour acheter un fleuron IT Anglais, c'est qu'ils considèrent que le Brexit comme sans effet sur le bizness. En tout cas, s'ils avaient pris au sérieux toute les prédictions de Ca...

le 19/07/2016 à 14:20
Signaler
Bonjour Le business de ARM (propriété intellectuelle sur une architecture logicielle) est absolument sans rapport avec les éventuelles conséquences du Brexit (positives ou négatives) pour qui connait le secteur. Il ne s'agit pas d'un vrai investisse...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.