Twitter attaqué pour espionnage de messages privés

Une plainte a été déposée contre le réseau social auprès de la cour fédérale de San Francisco pour atteinte à la protection des données privées. Twitter est accusé d'analyser les liens hypertextes des échanges de messages privés entre utilisateurs pour mieux connaître leurs goûts et cibler les publicités.
Le réseau social a rapidement réagi: Nous pensons que ces allégations sont sans fondement et nous avons l'intention de les combattre.
Le réseau social a rapidement réagi: "Nous pensons que ces allégations sont sans fondement et nous avons l'intention de les combattre". (Crédits : © Kacper Pempel / Reuters)

Wilford Raney, un Texan, a porté plainte contre Twitter avec plusieurs autres personnes dans le cadre d'une action de groupe, révèle le magazine en ligne d'actualité technologique TheRegister, mardi 15 septembre, documents à l'appui.

Ces plaignants estiment que le réseau social ne respecte pas la protection de la vie privée.

Interception, lecture, modification des messages... à l'insu de l'internaute

Dans cette plainte déposée auprès de la cour fédérale de San Francisco, mais pas encore saisie par un juge, il est dit que le réseau social "intercepte, lit, et modifie les messages privés", sans que les utilisateurs "en aient connaissance ou y consentent".

Et de détailler par un exemple concret:

"Si un utilisateur envoie un message privé en incluant un lien hypertexte (comme www.nytimes.com), les algorithmes de Twitter vont lire le message privé, identifier le lien hypertexte et remplacer celui-ci avec son propre lien."

Un lien qui appartient au nom de domaine "t.co", dont Twitter est le propriétaire. Or cela envoie "la personne qui clique dessus vers les serveurs d'analyse de Twitter avant de les envoyer sur le site en question".

Un tel acte viole des lois fédérales et californiennes, l'Electronic Communications Privacy Act et le California Invasion of Privacy Act, selon la plainte.

Des "allégations sans fondement", assure Twitter

D'après la plainte, Twitter utiliserait ce moyen pour analyser les habitudes des internautes, mieux connaître leurs goûts, afin de leur proposer des publicités pertinentes. Pour rappel, la publicité représente environ 90% des revenus du réseau social.

Le réseau social a rapidement réagi:

"Nous pensons que ces allégations sont sans fondement et nous avons l'intention de les combattre", a expliqué un porte-parole de Twitter, selon des propos rapportés par le Wall Street Journal.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 17/09/2015 à 15:12
Signaler
Eclat de rire ! c'est bien pour ça que je ne suis sur aucun réseau social et que je n'utilise quasiment aucune application en ligne. JE NE VEUX PAS QU'ON ME RENDE SERVICE QUAND JE NE DEMANDE RIEN !!! " analyser les habitudes des internautes, mieux c...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.