Assurance-vie : septième mois de baisse de la collecte. Et ce n'est pas fini...

 |   |  340  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La collecte nette en assurance-vie a enregistré une baisse de 46% au premier semestre 2011. Conséquence de la baisse du pouvoir d'achat des ménages, le placement privilégié des Français subit aussi la concurrence d'autres produits bancaires comme le livret A.

Sale temps pour l'assurance-vie. Les cotisations collectées enregistrent un recul de 8% au mois de juin par rapport à l'année dernière selon les derniers chiffres de la Fédération française des sociétés d'assurances (FFSA). Au premier semestre, les Français ont placé 69,3 milliards d'euros sur ce placement, soit une baisse de 11% sur un an. Sur la même période, la collecte nette (l'écart entre les cotisations et les prestations versées) s'établit à 17,2 milliards, ce qui représente une diminution de 46% par rapport au premier semestre 2010. Depuis le début de l'année, le montant des prestations versées s'établit à 52,1 milliards d'euros, soit une progression de 14% par rapport au premier semestre 2010.

« Les versements sur les supports euros sont en net recul (-13%) avec 58,7 milliards d'euros collectés tandis que les versements sur les supports UC (en Unités de Compte) sont stables avec 10,6 milliards d'euros collectés », précise la FFSA dans son communiqué. Les contrats en en euros, c'est-à-dire à capital garanti, constituent toujours la grande majorité des cotisations, avec 85%, contre 15% pour les contrats en unités de compte. Malgré le repli de la collecte, l'encours global continue de croître et atteint désormais 1.378 milliards d'euros.

Ce septième mois consécutif de baisse de la collecte nette s'explique en partie par l'érosion du pouvoir d'achat. Les rachats totaux de contrats de moins de 10.000 euros, en forte augmentation, servent notamment de compléments de revenus pour financer des besoins de consommation courante. Des rachats partiels réguliers sont également effectués par les plus de 65 ans pour compléter leur retraite. En outre, les changements de fiscalité déstabilisent les épargnants qui préfèrent ce tourner vers les livrets réglementés comme le livret A ou le LDD (livret de développement durable, ex Codevi). Avec la hausse du taux du livret A à 2,25% qui sera effective le 1er août, la désaffection des Français pour l'assurance-vie risque fort de se poursuivre dans les mois à venir.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/08/2011 à 10:14 :
Quand on a 500k euros a placer, l'assurance est toujours aussi sympathique.
Le livret A on en parle beaucoup, mais il faut se rappeler du plafond.
Reste les bons de trésorerie...
a écrit le 26/07/2011 à 18:59 :
et dire que les assureurs sont censés prédire les risques !!!
mais qui à leur tête à un niveau inférieur au certificat d'étude, incapable de comprendre que:
1. ceux qui avaient cotisés à l'assurance vie pour leur retraite, étaient les heureux veinard à haut salaires qui vu la situation prennent leur retraite, ne cotisent plus et au contraire tape dansleur contrats!
et 2. ceux qui s'approchant de l'age de la retraite et n'ayant pas eux prévu le rallongement imposé par ce gouvernement, utilisent leur argent pour survivre plutôt que pour investir .
on pourrait même rajouter un 3: le logement coutant si cher qu'il est quasi impossible de placer quoi que cesoit après le augmentations du coûts de la vie et toutes les nouvelles taxes en tout genre de ce gouvernement!!!
c' est peut être trop simple pour qu' un "assureur" puisse le comprendre et anticiper cet état de fait!
Réponse de le 10/08/2011 à 15:47 :
tout a fait. J'ai calculé pour ma retraite, avec mon salaire actuel, il faudrait que je mette de côté 570 e par mois pour m'assurer 800 e de complément de retraite durant 25 ans...en estimant que je vive jusqu'à 95 ans en moyenne.. quand bien même je ne vivrai pas aussi vieille, un salaire de 1300 e ne permet même pas de mettre 300 e d'epargne mensuel.. Sachant que la classe moyenne gagne cette base là.. comment faire pour épargner?? si en plus le placement est rogner par l'inflation.. ou que la banquue fait faillite via les défauts de certains etats.. on ne sait plus quoi penser.. moi, j'ai toujours dépensé ce que j'avais et rembourssé quand on me pretait de l'argent.. là, l'etat s'endette via des obligations qu'il n'est même pas en mesure de rembourser si tout le monde souhaite se faire payer à echéance.. je ne vois pas pourquoi un etat ne pourrait pas faire défaut... ça fait donc peur de placer sur 8 ans quand l'avenir parait si sombre.. en même temps, si la france sombre, on ne sera pas les derniers mais ça ne rassure pas pour autant..
Réponse de le 16/08/2011 à 10:15 :
Ne prenez pas ca comme une insulte, mais si tout le monde tiens un raisonnement pareil, la france va sombrer ca c'est clair.
Réponse de le 26/08/2011 à 13:04 :
à tzeensh: je ne me sens pas insultée, c'est le triste constat qui s'impose à ma situation et bon nombre de français faisant partie de la petite classe moyenne. seuls les politiciens et les doux reveurs peuvent croire qu'on peut avec une economie amorphe s'occuper de soigner la population, s'occuper des retraités et des handicapés dignement, d'une bonne scolarité, de justice sociale quoi.. c'est vrai qu'avec du pognon artificiel à l'heure actuel, on pourrait mais si on regarde concrètement les choses.. va falloir recadrer sur les objectifs 1er à atteindre..qui de bon sens devrait être de réduire les dépenses.
a écrit le 26/07/2011 à 14:28 :
C'est surtout l'assurance vie classique et les réseaux de commerciaux des banques et assureurs, souvent inutiles et coûteux en frais pour les particuliers qui perd des clients, ce n'est pas le cas des contrats d'assurance vie internet qui eux continuent de gagner des clients, on le voit aux chiffres d'Acmn, Suravenir etc. pour leurs différents contrats internet. Idem dans le commerce où les achats sur internet se développent toujours bien. Il y a donc derrière cet aspect également une évolution de consommation vers moins de frais et d'intermédiaires qui sont d'un poids souvent inutile pour les particuliers.
a écrit le 26/07/2011 à 13:30 :
les années passant, les gouvernements se succédant et changeant les règles du jeu de façon incessante, comment voulez vous que les gens fassent ? ils n'ont plus aucune confiance dans les dirigeants, conclusion, l'assurance vie sera de moins en moins regardé par des gens économes qui eux en règle générale ont bien géré leur budget et trouvent inadmissible de se faire ponctionner par un état qui lui n'est pas vertueux !!! demain les gens garderont leur argent chez eux pour ne plus être ponctionnés, a quoi sert de travailler si l'on ne peut plus profiter du fruit de son travail ?
a écrit le 26/07/2011 à 9:20 :
Pourquoi cette baisse? baisse des rendements sans doute en partie mais l'assurance vie est un placement long terme (au moins 8 ans), la stagnation du pouvoir d'achat et les besoins de trésorerie peut être, mais c'est surtout qu'en face d'un engagement long terme contraignant pour le particulier mai utile pour l'économie il y avait quelques incitations fiscales remises en cause à tout bout de chant. Résultat alors que les rendements baissent l'investisseur n'a plus aucune confiance dans le contrat qu'il signe! Il est en effet le seul à tenir sa parole!
a écrit le 26/07/2011 à 9:01 :
Moi j'achéte de l'or sur un contrat à placement mensuel. Pour 50 euro/mois j'achète de l'or qui devient ma propriété, comme si je les versais sur un contrat d'assurance vie, mais qui ne risque pas de disparaitre en cas de probléme boursier ou autre. Achetez de l'or vite !!!!!
Réponse de le 26/07/2011 à 9:45 :
l'or n'est pas trop élevé désormais ?
Réponse de le 26/07/2011 à 13:29 :
L'or c'est taxé au départ et à l'arrivée, çà peut baisser rapidement, çà peut être volé, il faut le garder en bon état (pas de rayures sur les Naps etc) et lors de la crise de 29 le gouvernement américain l'a réquisitionné aux américains. Alors il y a aussi des inconvénients, faut pas trop réver !
Réponse de le 26/07/2011 à 16:19 :
@libre
achète plutôt des anxiolytiques, tu en auras besoin quand la bulle spéculative sur l'or va s'effondrer
Réponse de le 26/07/2011 à 20:57 :
ou du vin, c'est pas mal non plus face aux crises ! Une bouteille de Château Yquem de 1811 vendue 85.000 euros ces jours-ci.
Réponse de le 09/08/2011 à 18:49 :
bien dit arsouille... je serai la 1ere à rire quand l'or va s'effondrer. Soyez prudent, l'or est une valeur refuge pas une valeur spéculative
Réponse de le 16/08/2011 à 10:17 :
L'or va s'effondrer tot au tard, comme toutes les valeurs sur quoi le peuple investi par rush.
a écrit le 26/07/2011 à 7:55 :
Plutôt que de parler de baisse de pouvoir d'achat, il faudrait dire que l'année dernière les performance des assurances vie a baissé à moins de 4% brut, que N.Sarkozy a assujetti les fonds garantis aux contributions sociales de façon annuelle et que surtout chaque année les politiques modifient les termes des contrats.

Pour ne rien ajouter, avec la menace de défaut de paiement en Grece, Irlande, Espagne, Portugal, Italie et la chute des cours de bourse en 2008, beaucoup de gens ont été douchés que ce soit du garanti ou non.

Alors, pourquoi garder un capital bloqué pendant 8 ans, si les avantages se reduisent comme peau de chagrin année après année?
a écrit le 26/07/2011 à 7:31 :
Voilà une bonne raison de protéger et valoriser ces vieux contrats en euros que les banques et l'état négligent un peu trop.Car a vouloir jouer la baisse sans cesse nous risquons de voir se dénouer davantage de contrats dormeurs qui jusqu'alors étaient considérés comme des coussins amortisseurs .
a écrit le 26/07/2011 à 1:47 :
Les contrats internet innovants à frais réduits type Linxea, Abivie etc ne subissent pas cette baisse (voir interview du gérant de Linxea dans l'Expansion par exemple). Aussi ce sont les frais encore trop élevés prélevés par les assureurs et les intermédiaires qui sont également une des causes de cette désaffection. Sortez de nouveaux contrats à frais réduits autres que les pionniers tels Acmn, Suravenir, Generali, afin d'avoir une diversification d'assureurs et la garantie de 70.000 euros par assureur et assuré(e) et de nouveaux clients se présenteront. C'est l'offre classique trop chargée en frais, réseaux commerciaux et pseudo conseillers coûteux, plus commerciaux que conseillers, qui est à signaler comme l'une des causes de cette désaffection, car des contrats modernes avec un bon choix d'unités de comptes et les outils internet de plus en plus associés à ces contrats (exemple : assistance gestion FRN chez Linxea etc) permettent de facilement très bien gérer et de passer favorablement les périodes de crises comme on a pu le constater chiffres à l'appui avec les résultats post crise 2008 par exemple. Trop d'assureurs comme de gestionnaires dorment sur leurs matelas d'or et n'innovent pas correctement, c'est tellement plus facile pour eux de prélever des frais et de croire que les particuliers vont continuer longtemps à les entretenir. Il ne faut plus souscrire à ces contrats classiques trop chargés en frais la plupart injustifiés et favoriser les meilleurs contrats internet qui vont dans la bonne direction, sont innovants avec un très bon rapport qualité/prix et ne subissent donc pas cette désaffection, c'est l'avenir déjà en marche.
Réponse de le 26/07/2011 à 7:13 :
Bonjour monsieur, c'est mieux qu'un éloge, c'est un panégyrique...voyez vous je suis plutôt réservé car au plus fort de la crise financière en 2008, j'étais moi même client d'un de ces prestatataires internet et croyez moi, ce fut un chemin de croix que de récupérer mes fonds. Personne au demeurant courtoise au bout de la ligne, mais pour le conseil, zéro et quant à la récupérationdes fonds, c'est à la justice que j'ai du m'adresser...Oui c'est l'avenir en marche, mais un avenir particulier...Même la liberté sera vortuelle...
Réponse de le 26/07/2011 à 9:09 :
Qu'est ce un contrat innovant ? il me semble qu'il est important dans le choix d'un contrat de se référer aussi à la gestion passée de celui-ci. Beaucoup de nouveaux contrats nous sortent des performances hors marché la ou les premières années et par la suite rentre dans le rang. Aujourd'hui la négociation est possible tant sur les droits d'entrée que les frais de gestion, je ne citerai pas de contrat puisque ce n'est pas le lieu de mettre en avant telle ou telle compagnie à moins d'y être interessé !
Réponse de le 26/07/2011 à 12:32 :
Demandez aux banquiers ou assureurs à quoi correspondent les frais d'entrée sur une assurance vie ils sont incapables de vous répondre . Demandez leur également une facture comme tout achat ils sont incapables de vous la fournir
Réponse de le 26/07/2011 à 12:59 :
@ Beaumarchais : Bonjour, les contrats internet existent depuis plusieurs années et il y a donc eu des rachats. S'il y avait eu tant de problèmes tels que celui que vous citez, çà se saurait via l'Acam et par ailleurs au moins les forums internet ou même la presse etc. Or rien de tout çà, que des éloges en effet dans la presse et en tant qu'asssuré très satisfait je confirme. Cà n'empêche pas tel ou tel problème ponctuel sûrement mais dans l'ensemble c'est d'un très bon niveau de qualité et d'efficacité comme contrat.

Réponse de le 26/07/2011 à 13:25 :
@ Givry : Contrat innovant = minimum de frais, bonne diversification de fonds de qualité, site et fonctions de gestion pratiques, services du site et assitance gestion éventuelle etc. Vous évoquez les fonds euros qui ne sont qu'un aspect. Il y en aura toujours d'un peu meilleurs que d'autres, souvent selon les années, ce n'est pas spécifique aux contrats internet mais déjà il est important d'avoir moins de frais, ensuite il y a un large panel de fonds qui compensent. A propos des performances, j'évoquais celles de FRN pour Linxea afin de citer un exemple consultable précis puisqu'il faut être clair et ils ont de très bons résultats lors des hausses comme des baisses, c'est un bon exemple vérifiable et on peut comme pour les voitures dire que telle ou telle a un avantage particulier d'autant plus qu'il est vérifiable. On peut négocier parfois mais pas toujours et on négocie pas forcéement à chaque versement et c'est du marchandage permanent moyennant souvent des versements élevés. Avec les contrats internet dès le départ les frais sont réduits et ca n'empêche nullement la qualité, bien au contraire. De même selon ces contrats, l'assistance gestion et les conseils existent. Donc coût réduit ne veut aucunement dire bas de gamme comme les commerciaux d'anciens contrats chargés voudraient faire croire pour continuer de vendre ces vieux contrats peu rentables au dépend des particuliers peu avertis.
Réponse de le 26/07/2011 à 13:50 :
Vous dites bien cher "Assuré" mais l'ACAM en à des traces, et entre autres sur des contrats nouveaux ou réputés novateurs...Vous êtes assez érudit, pourquoi roulez vous pour Lynxéa..? Pub détournée? c'est un procédé assez pervers, auquel je ne souscris pas. Les fausses barbes nous les repérons facilement.
Réponse de le 26/07/2011 à 14:14 :
Il n'y a qu'une poignée de contrats internet et Linxea a la particularité d'avoir une assistance gestion qui a fait pleinement ses preuves. Désolé si çà semble de la pub, je n'ai pas trouvé une assistance avec ces résultats pour d'autres qui ont des gestion "pilotées" et n'ont pas passé aussi bien la crise en 2008. Vous pouvez vérifier que je ne fais que constater les faits et ce n'est que la vérité. J'ai cité également Abivie, j'ajouterais Puissance Vie, Mon Financier et les déclinaisons des assureurs Acmn, Suravenir, Generali. C'est une citation des contrats internet pour parler clair, ne soyez quand même pas mesquin, la presse cite régulièrement ces contrats et faire de la pub en réponse à un article n'est pas d'une grande stratégie publicitaire si j'étais apparenté au secteur de l'assurance. Un peu de classe Monsieur Beaumarchais !
a écrit le 25/07/2011 à 21:46 :
L'assurance-vie en euros represente une certaine partie des emprunts français et permet d'amoindrir la dette vers l'étranger.. L'état aurait tort de désinteresser par une fiscalité excessive ce placement très intéressant pour lui.
Réponse de le 09/08/2011 à 18:51 :
belle analyse. c'est tout à fait vrai. Enfin du bon sens!
Réponse de le 16/08/2011 à 10:19 :
En effet, mais la fiscalité a l'heure actuelle sur l'AV n'a rien d'excessif, passé 8 ans, elle est même très interessante.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :