Trouver une complémentaire adaptée à ses besoins

 |  | 464 mots
Lecture 2 min.
Tarifs en hausse, garanties en baisse ... savoir comparer les "mutuelles" devient primordial.

Il y a encore une dizaine d'années, les Français ne se souciaient pas trop de leur complémentaire santé, communément appelée "mutuelle". Sauf que, depuis, le trou de la Sécurité sociale a augmenté - près de 30 milliards d'euros prévu pour 2010 - et que les réformes successives réduisent sans cesse la part de la Sécu dans les remboursements des dépenses de santé. Depuis février, le patient qui ne respecte par le "parcours de santé" instauré en 2005, sera d'ailleurs remboursé à hauteur de 30%, au lieu de 70% pour les bons élèves. Conséquence de ce désengagement de la Sécu ? Les prix des complémentaires santés s'envolent : la hausse entre 2005 et 2008 est de 20%, on attend à nouveau autour de 4% en 2009. Et ce n'est pas tout : les experts estiment que les dépenses progresseront encore de 5,3% par an jusqu'en 2015. A titre d'exemple, une complémentaire correcte coûte aujourd'hui entre 700 et 1.200 euros par an.

Les premiers concernés sont les détenteurs de contrats individuels : retraités, travailleurs non salariés (professions libérales, chefs d'entreprise, artisans, commerçants, agriculteurs...) et salariés ne disposant pas d'une mutuelle obligatoire dans leur entreprise. Mais ceux qui disposent d'un contrat collectif doivent aussi se pencher sur la question. En effet, leurs garanties ont parfois été rognées pour éviter une trop forte augmentation des tarifs (et donc du coût pour l'employeur).

Savoir lire ne sera pas aisé, tant les termes employés sont techniques. Commencez par regarder dans quelle catégorie votre contrat se situe à l'aide du tableau ci-contre. Il correspond à vos besoins ? Parfait, vous n'avez plus qu'à demander des devis pour des contrats équivalents afin de trouver moins cher. Sinon, vous devrez trouver une couverture plus adaptée. Pour cela, il faudra apprendre à lire le "tableau des garanties", présent dans les conditions générales de vente. Enfin, pour éviter de fastidieuses demandes, faites appel à un courtier en assurances, ou à comparateur de mutuelles sur internet. C'est également en ligne que vous trouverez des contrats à prix cassés.

Dernier point avant de signer : prendre garde aux délais de carence. Pour éviter que des clients souscrivent un contrat haut-de-gamme en sachant qu'ils vont bientôt avoir de grosses dépenses de santé, les assureurs limitent certaines garanties pendant plusieurs mois. Mieux vaut en avoir conscience et patienter lorsque c'est possible (changer de lunettes, implant dentaire, cure thermale...).
Bon à savoir : à compter du 1er juillet prochain, les salariés licenciés ou en CDD non renouvelés ainsi que les intérimaires auront le droit de garder la complémentaire proposée - et en partie payée - par l'employeur, à hauteur d'un mois par mois d'ancienneté dans l'entreprise, et ce dans la limite de neuf mois.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :