Les "ventes flash" et "ventes privées" envahissent le crédit

 |   |  551  mots
Le Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes propose, pendant 24 heures, des prêts personnels à taux cassé. En juin, il avait déjà innové.

Pas certain que Christine Lagarde, instigatrice de la réforme du crédit, apprécie l'initiative. Aujourd'hui, à midi pile, la caisse Sud Rhône-Alpes du Crédit Agricole proposera aux internautes habitant ou ayant une résidence secondaire dans la Drôme, l'Ardèche ou l'Isère, de réserver un crédit conso à taux canon. Une «vente flash» typique des promotions que l'on voit sur la Toile. Mais une première dans le domaine du crédit. « Nous essayons d'innover en regardant ce qui se fait dans d'autres secteurs et en transposant, lorsque c'est possible, au domaine bancaire » résume François Guillebert, directeur nouvelle relation clients dans cette caisse régionale. Que la Ministre de l'économie se rassure : une fois la réservation faite sur le site internet, les clients seront rappelés et leur situation financière analysée avant accord définitif. Quant aux emprunteurs qui ne sont pas clients du Crédit Agricole, ils seront reçus en agence.

Dans le détail, la vente flash propose des prêts personnel au taux de 2% pour un emprunt de 2 ans, 3% sur 3 ans, 4% sur 4 ans et 5% sur 5 ans. Des niveaux très inférieurs aux meilleurs taux constatés sur le marché, faisant d'économiser plusieurs centaines d'euros sur le coût du crédit (cliquez ici pour accéder aux simulations). L'internaute choisit la somme désirée - de 3.000 à 15.000 euros -, sachant que le taux ne dépend pas du montant emprunté. S'il souhaite obtenir plus, la différence se fera au taux habituel du marché pratiqué par la caisse régionale, 4,15% sur 3 ans par exemple.

Ce n'est pas la première fois que cette caisse du Crédit Agricole innove. En juin dernier, le concept du site « Ventes privées » avait été repris pour ... du crédit immobilier. 400 crédits d'un montant de 50.000 euros et à un taux de 2,98% sur 20 ans avaient été proposés en ligne. Le reste de l'emprunt étant à un taux négociable, comme n'importe quel crédit immobilier. La règle du jeu était simple : premier arrivée, premier servi. Bilan ? Les crédits immobiliers se sont écoulés en 1 heure et 32 minutes, pour un total de 28 millions d'euros prêtés. Un quart des dossiers provenait de nouveaux clients. Et parmi les anciens, certains ne se seraient jamais manifestés si l'opération avait eu lieu en agence. Par exemple, l'un des emprunteurs, membre de la direction d'une grosse entreprise basée à Singapour, mais possédant une maison de campagne en Ardèche, a réservé via Internet avant de définir les modalités par téléphone. «Nous n'aurions jamais pu toucher nos clients qui se déplacent rarement autrement que par Internet » se réjouit François Guillebert.

Intriguée par le succès de cette vente privée, une dizaine de caisses du Crédit Agricole a déjà contacté François Guillebert pour en savoir plus. L'initiative sera donc peut-être prochainement reprise ailleurs. En attendant, la caisse Sud Rhône-Alpes prépare une nouvelle opération pour janvier prochain. Le secret est bien gardé, mais elle concernera sûrement l'épargne plutôt que le crédit.

Cliquez ici pour accéder à nos simulations

Cliquez ici pour voir la page d'accueil de l'opération

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :