Immobilier : à Paris, les frais d'agence varient du simple au triple

 |   |  590  mots
C'est dans le 12e arrondissement de Paris que les frais d'agence sont les moins chers.
C'est dans le 12e arrondissement de Paris que les frais d'agence sont les moins chers. (Crédits : Regis Duvignau)
Les honoraires prélevés par une agence immobilière sur les ventes qu'elles réalisent représentent en moyenne 5,4% du prix du bien à Paris, en se basant sur un appartement vendu à 450.000 euros. Ce pourcentage cache en réalité des écarts très importants.

De 3 à 8% du prix de vente. Les honoraires d'agence immobilière à Paris varient énormément d'une agence à l'autre, selon une étude menée par la plateforme de gestion locative HomePilot. Sur les 253 agences testées, le tarif moyen prélevé sur la vente d'un bien immobilier s'élève à 24.390 euros (5,4%), en se basant sur un appartement parisien valorisé à 450.000 euros. Ce chiffre cache donc des disparités importante : le prix minimum constaté est de 13.500 euros, soit 3% du prix de vente, et le prix maximum grimpe à 36.000 euros (8% du prix de vente), "à services équivalents", précise HomePilot dans son communiqué.

L'arrondissement le moins cher en matière de frais d'agences immobilière peut surprendre : c'est dans le 12e que sont constatés les tarifs les plus bas, avec un coût moyen de 21.845 euros. Un peu moins de surprise pour le plus cher des arrondissements car c'est le 3e arrondissement qui décroche la palme avec un coût moyen de 27.188 euros. Et les écarts peuvent être considérables à l'intérieur même d'un arrondissement. Ainsi, dans le 4ème arrondissement, les écarts de tarif, toujours pour l'appartement de 450.000 euros, vont jusqu'à 22.500 euros, soit 5% du prix du bien.

Les agences indépendantes moins chères que les réseaux

Et si vous souhaitez vendre bientôt votre bien immobilier parisien, sachez que les agences indépendantes sont en moyenne moins chère que les agences membres d'un réseau. La différence de prix s'élève en moyenne à 3.156 euros. Selon Gille Bourcy, fondateur de HomePilot, cet écart est "surprenant" car "on pourrait s'attendre à ce qu'un réseau national, du fait de sa taille, puisse proposer des tarifs plus compétitifs à ses clients". Et au sein même d'un réseau national, les différences de coût peuvent atteindre 6.000 euros.

L'étude de HomePilot se penche aussi sur les coûts de la gestion, par une agence immobilière, d'un logement mis en location. En prenant pour exemple un appartement dont le loyer charges comprises s'élève à 1.500 euros par mois, la gestion locative coûte en moyenne 7,4% du loyer. Là encore, les disparités sont importantes en fonction des agences et le coût de la gestion peut aller d'un 5 à 12%. Si on y ajoute le coût de la garantie des loyers impayés (2,5% du loyer TTC en moyenne), "la gestion d'un appartement avec un loyer de 1.500€, coûte au propriétaire bailleur parisien en moyenne 2.207€ TTC par an, soit 12,3% du loyer charges comprises", résume HomePilot. Cela équivaut environ à un mois et demi de loyer.

| Lire aussi Propriétaire : comment louer son bien sans passer par une agence immobilière

Des honoraires pas encore assez clairement indiqués

Le manque de transparence dans l'affichage des honoraires est également pointé du doigt par l'étude. Depuis le 1er avril 2017, les agences immobilières sont soumises à de nouvelles obligations quant à leurs publications d'annonces. Ces dernières doivent mentionner avec clarté à qui reviendra la charge des honoraires de l'agent immobilier, ainsi que leur montant. Le prix de vente du bien comprendra donc obligatoirement la part des honoraires du professionnel à la charge de l'acquéreur, exprimé à la fois en honoraires inclus et exclus - dans une taille de caractères supérieure pour le premier. Pourtant, "59% des agences étudiées n'affichent pas clairement leurs honoraires sur leur site internet" et ne respectent donc pas la réglementation. Preuve que le travail en matière de clarté de l'information immobilière est encore conséquent.

| Lire aussi Clarification des annonces immobilières : la Fnaim n'apprécie pas

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2017 à 6:37 :
A Marseille la commission moyenne est de 7500€ TTC...
a écrit le 17/11/2017 à 15:32 :
Si je compare avec les méthodes des agents immobiliers aux USA et au Canada, la majorité de nos agents immobiliers sont nuls. Même ceux dont le réseau d'agences est une filiale des américains.
a écrit le 17/11/2017 à 9:30 :
Il n'est pas difficile de se passer des agences immobilières. J'ai mis ma maison en vente dans 2 agences qui au bout de 6 mois, n'avaient pas vraiment fait grand chose, à part 2 visites. J'ai mis la maison en vente sur un célèbre site internet. Les visites se sont accélérées et 2 mois après la maison était vendue.
Je fais pareil avec mes 2 locations. Je gère moi-même. Les locataires en place assurent les visites. Je reçois les justificatifs par mail puis rencontrent les futurs locataires. En 11 ans, jamais aucun soucis et seulement 15 jours de vacance entre 2 locataires. De plus, cela établit un contact humain entre le propriétaire et le locataire. Cela permet aux locataires de comprendre que le propriétaire n'est pas forcément un gros riche profiteur. Alors qu'en passant par une agence, l'anonymat créé un fantasme dans la tête du locataire du "mauvais" propriétaire. Et l'assurance "loyers impayés" peut être souscrite directement sans forcément passer par une agence. Économiser les frais d'agence n'est pas négligeable quand on voit l'augmentation des frais de copropriété, des impôts fonciers et maintenant de la CSG.
Réponse de le 17/11/2017 à 19:44 :
Bravo, vous avez beaucoup de temps libre pour suivre tout cela, sans erreur.
Moi pas.
Les honoraires se discutent aussi.
Réponse de le 17/11/2017 à 22:34 :
J'étais passé par une agence car muté en Savoie, ça fait loin de Paris pour se déplacer en cas de contact, prendre une RTT, faire visiter, etc.... et déjà vider les lieux une fois un pied à terre ici, ce qui a pris du temps.
Il faut être sur place et avoir du temps, et ne pas proposer le prix "du marché" (c'est à dire avec les frais d'agence, tant qu'à faire).
Une voisine âgé a vendu sa maison ici, l'agence qu'elle a choisi a surestimé la valeur pour avoir le marché exclusif (& flatter le client) et à la première visite a dit que prix du marché était 50 000€ plus bas, et qu'il fallait signer à ce prix là. Dans mon cas le prix était correct et ferme, peut-être que certains abusent de la faiblesse des gens âgés ?
Réponse de le 20/11/2017 à 11:33 :
Et pourtant j'ai peu de temps libre puisque je travaille 39 h par semaine et ai en plus 2 heures de trajets par jour mais je gère cela le week-end. Et les visites, je ne les fais pas moi-même. Il faut juste de l'organisation.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :