Unilever rejette l'offre à 143 milliards de dollars de Kraft

 |   |  153  mots
(Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
Le groupe alimentaire anglo-néerlandais a ajouté que l'offre à 50 dollars par action, dont 30,23 dollars en numéraire et le reste en actions, représentait une prime de 18% sur son cours de clôture de jeudi.

Unilever a déclaré vendredi que la proposition de rachat de 143 milliards de dollars (134,28 milliards d'euros) que lui avait soumise l'américain Kraft Heinz n'avait pas d'intérêt financier ni stratégique et qu'elle le sous-estimait "fondamentalement".

Dans un communiqué, l'entreprise explique que " la proposition (...) n'a aucun intérêt, qu'il soit financier ou stratégique, pour les actionnaires d'Unilever. Unilever ne voit pas de base pour de nouvelles discussions".

Forte hausse

A la Bourse de Londres, l'action Unilever gagnait plus de 13% à 3.780 pence à 12h40 GMT, la plus forte hausse de l'indice européen Stoxx 600 et la plus importante en pourcentage pour la valeur depuis plus de 30 ans.

A ce niveau de cours, Unilever est valorisé plus de 130 milliards d'euros selon les données Thomson Reuters, contre un peu moins de 100 milliards d'euros pour Kraft Heinz. Le titre de l'américain prenait 3,2% dans les premières transactions en avant-Bourse à Wall Street.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/02/2017 à 7:38 :
Il faut imprimer encore plus de PQ pour racheter les entreprises , cela permettra de mieux licencier ???
Réponse de le 20/02/2017 à 8:16 :
Totalement d'accord ! C'est pas trop compliqué juste du PQ couleur rose et tout va bien !
a écrit le 18/02/2017 à 23:14 :
Unilever va tomber, comme
Anheuser Bush il y a quelques mois, contre quelques dollars de plus.
Ou comment détruire des entreprises centenaires, construites sur de vraies valeurs.
Vivement que ce monde de carton s'écroule,..
a écrit le 18/02/2017 à 12:38 :
Il faut utiliser le QE et tout ce flot de cash qui a été déversé dans la finance (et pas dans l'économie réelle) pour quelquechose...
a écrit le 18/02/2017 à 12:38 :
Il faut utiliser le QE et tout ce flot de cash qui a été déversé dans la finance (et pas dans l'économie réelle) pour quelquechose...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :