Le trader d'UBS inculpé pour fraude

 |   |  239  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le trader de la banque UBS, soupçonné d'avoir passé des opérations frauduleuses pour 2 milliards de dollars, vient d'être inculpé à Londres.

Kweku Adoboli, le "Kerviel" d'UBS, a été inculpé à Londres ce vendredi. Il sera présenté à la justice cet après-midi.

La banque suisse UBS avait annoncé jeudi "qu'il est possible" qu'elle accuse une perte au troisième trimestre. La raison ? L'un des traders de sa banque d'investissement a réalisé des "transactions non autorisées" susceptibles d'occasionner une perte "de l'ordre de 2 milliards de dollars" (1,46 milliard d'euros). Petit joueur à côté d'un Jérôme Kerviel qui avait fait perdre 5 milliards d'euros...

La banque, qui "mène toujours une enquête" sur ces transactions, a précisé qu'aucune position de clients n'avait été affectée. Selon le journal suisse NZZ, le trader en question travaillait à la division "marchés d'actions de Londres".

Selon le profil d'Adoboli, 31 ans, posté sur le réseau social Linkedin qu'a consulté latribune.fr, il est directeur en charge des fonds indiciels ("exchange traded funds") de la banque d'investissement d'UBS à Londres. Il est diplômé de l'Université de Nottingham. La banque suisse n'a pas confirmé son identité.

La banque précise que "les fondamentaux de la banque ne sont pas touchés" par cette affaire, qui est une "nouvelle regrettable". UBS demande encore à ses employés de "continuer à soutenir leurs clients", qui comptent "sur eux dans ces temps difficiles". Enfin, la direction indique travailler en étroite collaboration avec la division gestion des risques de la Banque d'investissement, "pour éclaircir le plus vite possible cette affaire".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2011 à 18:07 :
Voilà ce qui arrive quand on confie un desk de trading à un mec sous-diplômé. Kerviel c'était la même chose.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :