Siemens supprime 2.500 emplois industriels

 |   |  231  mots
e groupe est en difficulté dans plusieurs secteurs clients dont l'énergie et la sidérurgie.
e groupe est en difficulté dans plusieurs secteurs clients dont l'énergie et la sidérurgie. (Crédits : © Lukas Barth / Reuters)
Le groupe compte toutefois recruter environ 25.000 personnes par an dans de nouveaux secteurs prometteurs dans les années à venir, dans le cadre de sa transition vers "une entreprise industrielle numérique".

Le conglomérat industriel allemand Siemens a annoncé mercredi 9 mars qu'il allait supprimer 2.500 emplois dans sa division de processus industriels, dont 2.000 en Allemagne. Le groupe, en difficulté dans plusieurs secteurs clients dont l'énergie et la sidérurgie, va notamment couper les effectifs de sa division "process industries and drives". Jürgen Brandes, patron de la branche concernée, explique dans un communiqué:

"La dégringolade des marchés de matières premières a conduit à une aggravation de la concurrence en particulier en provenance d'Asie. Nous sommes donc contraints de nous adapter à cette situation, pour assurer notre compétitivité".

L'horizon des coupes n'a pas été précisé, mais il n'y aura pas de licenciements secs, a assuré Siemens.

3.000 recrutements en Allemagne

Siemens, qui aujourd'hui compte 348.000 salariés, a néanmoins promis de recruter dans de nouveaux secteurs prometteurs. Dans le cadre de sa transition vers "une entreprise industrielle numérique", il prévoit en effet qu'il aura besoin de 25.000 nouveaux salariés par an dans les années à venir, dont 3.000 en Allemagne, lit-on dans le communiqué.

Le groupe, grand nom de l'industrie allemande, qui fabrique entre autres des turbines à gaz, des éoliennes et des trains, a réalisé l'an dernier 75 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Il est en restructuration permanente depuis des années, et encore plus depuis l'arrivée aux manettes de son patron Joe Kaeser mi 2013.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/03/2016 à 18:49 :
"il prévoit en effet qu'il aura besoin de 25.000 nouveaux salariés par an dans les années à venir,"

Bla bla néolibéral afin que l'opinion populaire ne se braque pas trop contre eux.

Stratégie marketing rincée dont on se demande bien encore comment on peut leur laisser sans arrêt s'exprimer de la sorte, plus on est puissant et plus on a le droit de mentir.
Réponse de le 10/03/2016 à 13:28 :
"plus on est puissant et plus on a le droit de mentir." "Il n'est nul besoin d'être transparent lorsque l'on est puissant." Le Prince, de Machiavel. Te dire comme ça remonte... Maiaiais... TOUS les fonctionnements du pouvoir, et donc de l'argent, sont COMPLETEMENT connus depuis facile 300 ans. Et nous continuons à nous faire avoir... Notes, maintenant, c'est par la force. Le peuple est devenu trop intelligent, et c'est mauvais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :