Pétrole : Poutine favorable à un gel de la production

 |   |  420  mots
Une réunion informelle entre l'Opep et des pays non-membres du cartel des exportateurs, tels la Russie, doit se tenir en marge du Forum international sur l'Energie du 26 au 28 septembre à Alger.
Une réunion informelle entre l'Opep et des pays non-membres du cartel des exportateurs, tels la Russie, doit se tenir en marge du Forum international sur l'Energie du 26 au 28 septembre à Alger. (Crédits : SPUTNIK)
Le président russe, Vladimir Poutine, juge qu'un accord entre pays exportateurs de pétrole sur un gel de leurs niveaux de production serait la bonne décision à prendre pour le marché mondial.

Le président russe Vladimir Poutine a jugé vendredi qu'un accord entre les pays producteurs de pétrole pour geler le niveau de leur offre et soutenir ainsi les prix serait "une bonne décision", appelant à un "compromis" à moins d'un mois d'une réunion informelle à Alger.

"Je vais répéter notre position: nous estimons que ce serait une bonne décision pour le secteur énergétique mondial", a déclaré M. Poutine dans un entretien à Bloomberg, publié sur le site du Kremlin.

Échec à Doha

Réunis en avril à Doha, la Russie et les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) n'étaient pas parvenus à convenir d'un gel concerté de production pour soutenir les cours, en raison notamment de divergences au sein même du cartel.

>>>(RE)LIRE AUSSI : Pétrole : pas d'accord à Doha, les cours s'effondrent

L'Arabie saoudite souhaitait que l'Iran participe à un tel gel mais Téhéran demandait à revenir d'abord à son niveau de production d'avant les sanctions liées au dossier nucléaire.

"Du point de la pertinence économique et de la logique, il serait bon de trouver un compromis et je suis sûr que tout le monde le comprend. La question n'est pas tant économique que politique. Je souhaiterais que tous les acteurs de ce marché, qui ont intérêt à un maintien des prix à un niveau stable et juste, arrivent à une décision nécessaire", a estimé M. Poutine.

Les 14 pays de l'Opep, dont la Russie ne fait pas partie, ont prévu une réunion informelle en marge d'un forum énergétique à Alger du 26 au 28 septembre.

>>>(RE)LIRE AUSSI : Pétrole : réunion informelle de l'Opep fin septembre à Alger

La Russie participera à la réunion de l'Opep à Alger

"Si un telle rencontre a lieu, bien sûr nous participerons", a indiqué vendredi le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak, cité par les agences russes.

Le ministre, qui avait jugé récemment un gel de production inutile au niveau actuel des prix, a précisé prévoir de rencontrer des ministres d'Iran, d'Arabie Saoudite et du Venezuela.

Un accord de gel de production viserait à convaincre le marché que les grands pays producteurs cessent de lutter pour les parts de marché en augmentant leurs volumes d'extraction.

L'abondance de l'offre en résultant a entraîné un effondrement des prix, qui ont rebondi depuis l'hiver mais restent deux fois plus faibles qu'il y a deux ans, affectant violemment les économies des pays producteurs.

(Avec Reuters et AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/09/2016 à 11:36 :
Un gel signifie reprise d exploitation au US et "chaos" intérieur!
a écrit le 02/09/2016 à 16:00 :
A noter que l'hiver prochain est prévu avec une bonne fiabilité avec des périodes sensiblement plus froides que l'hiver dernier notamment aux Etats-Unis et Europe. C'est un léger soutien au cours alors que l'offre tend un peu à se résorber. Les prix du pétrole en 2017 devraient donc être plus sur une moyenne de 60/70 $ le baril que 50 $ comme récemment. Dans tous les cas se passer du pétrole et du gaz qui ont de bien meilleures applications et souvent recyclables (chimie, pharmacie, revêtements, plastiques, pvc, engrais etc) que la combustion polluante et nuisible et à bas rendement est l'objectif à atteindre le plus rapidement. Ce sera bénéfique à la situation géopolitique très tendue également et conflits en cours et à venir.
Réponse de le 03/09/2016 à 6:02 :
Prévoir le niveau des températures de l'hivers a partir de la fin de l'été est complètement farfelu .Les météorologues arrivent difficilement a déterminer de manière fiable sur 15 jours ... , alors vos prévisions sont basées sur quel type d'étude ?

Laissez moi devinez , vous êtes économiste ( le même genre que ceux qui nous promettaient un baril a 200$ il y a 2 ans )...Mais économie et météorologie n'ont rien a voir entre eux .

Le pire je suis sur que vous pensez que vos prévisions sont des plus fiables ...

Dites nous votre secret ?

Réponse de le 04/09/2016 à 0:19 :
@ Madame Soleil : les prévisions de certaines organisations météo se sont régulièrement révélées fiables à long terme. Donc même s'il faut les prendre avec précautions sur cette durée de plusieurs mois vous vérifierez dans quelques mois si elle sont exactes ou pas. C'était assez facile cette année mais je ne vais pas détailler pourquoi. Je ne prévoyais pas le baril à 200$ mes pronostics sont la plupart du temps exacts car j'approfondis les sujets. Vous verrez bien dans quelques mois tant pour le climat avec des vagues de froids plus fortes cette année par rapport à l'an dernier et un prix moyen du pétrole plus élevé l'an prochain. Cultivez vous un peu plus avant de dénigrez sans connaître. Cà n'apporte rien de faire des commentaires sans savoir. Moi j'ai indiqué des chiffres et situations, vous n'avez qu'à attendre et vous verrez si c'était exact ou pas avant de critiquer et d'afficher votre ignorance. Je voulais faire profiter de mes connaissances et expérience mais si vous pensez mieux faire, n'hésitez pas et faîtes vos pronostics plutôt que de vous défiler. Nous pourrons juger ensuite.
Réponse de le 04/09/2016 à 7:15 :
Donc votre secret est la clairvoyance qui n'est pas une science mais un art de charlatan.

La météorologie est une science qui se relève être des plus compliqué du fait d'une multitude de données .
Météo France peut s'engager sur 15 jours et rarement plus . Ce n'est pas parce que nous envoyons des satellites météorologiques que la fiabilité en a été augmenté à 6 mois.

Mais connaissez vous cette science ou vos prévisions viennent t elle de gourou magazine ?

On peut imaginer que l'homme soit capable de grande chose grâce a son intelligence mais sur ce point même avec des super ordinateurs c'est 15 jours et pas plus !!!
a écrit le 02/09/2016 à 15:22 :
Évidemment qu'il y est favorable, mais la décision ne lui revient pas. Tant que les deux décideurs, Arabie Saoudite et Iran, veulent tirer la production ils le font.

De plus gel de la production n'égale pas hausse des prix. A ce stade il faudrait la réduire et le consensus est encore plus difficile.
a écrit le 02/09/2016 à 14:38 :
et oui bien sûr, on aime la mondialisation quand cela tire les prix à la hausse et l'on ne veut pas subir les lois du marché lorsqu'elles sont défavorables . Cette entente devrait être interdite par l'OMC .
Réponse de le 03/09/2016 à 9:20 :
@Petrov: les sanctions imposées à la Russie excluent de fait ce pays de l'OMC. Dans ces conditions, on voit mal la Russie suivre les règles de l'OMC, alors qu'elle en est exclue :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :